Littérature

Federico Garcia Lorca, Noces de sang : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Les caprices d’une femme provoquent le développement d’une tragédie sanglante dans laquelle cela coûte la vie à un homme”, ce communiqué de presse qui raconte des événements tragiques qui se sont déroulés à Nijar en 1928 a servi d’inspiration à Federico Garcia Lorca. Après des mois d’écritures, l’auteur réalise Noces de sang qui a été créée au Théâtre Beatriz de Madrid le 8 mars 1933. Découvrons ensemble cette tragédie.

Résumé scène par scène de Noces de sang de Federico Garcia Lorca

ACTE 1

Premier tableau

Un homme, appelé le fiancé, demande à sa mère si elle peut lui passer un couteau pour qu’il aille s’occuper des vignes qu’il a achetées récemment. Sa mère lui passe le couteau, mais semble ne pas apprécier les armes. En effet, son mari et un de ses fils ont été tués par des membres de la famille Félix. Ces derniers sont en prison. La mère s’inquiète lorsque son fils sort, elle ne veut pas qu’il se fasse tuer. Elle aurait aimé qu’il soit une fille, elle aurait eu moins de soucis à se faire. Son fils lui propose de l’emmener à la vigne, mais celle-ci prétexte être trop vieille pour le suivre. La mère n’a pas l’air de valider les fiançailles de son fils, car elle risquerait de perdre le seul enfant qu’elle a. Quand celui-ci lui explique qu’elle pourra venir chez eux, elle refuse, car elle doit veiller sur le tombeau de son fils et de son mari. Elle compte s’assurer que les meurtriers ne soient jamais enterrés à côté d’eux.

La mère accepte d’aller voir la fiancée dimanche et de lui offrir des boucles d’oreilles. Toutefois, elle lui demande de lui faire tout un tas de petits enfants et surtout des filles pour qu’elle puisse broder, faire de la dentelle et avoir la paix. L’homme s’en va dans les vignes et la mère se retrouve toute seule.

La voisine entre dans la pièce et explique à la mère qu’elle est heureuse que son fils et le sien soit en bonne santé. En effet, le fils de sa voisine a été amputé à cause d’une machine. La mère demande si elle connaît la fiancée de son fils. Elle lui apprend que c’est une bonne fille qui vit seule avec son père. Sa mère est décédée, mais c’était une très jolie femme toutefois, elle n’aimait pas son mari. Elle apprend également que la promise de son fils a déjà été fiancée lorsqu’elle avait quinze ans avec Léonard, des Félix. Mais c’est à présent de l’histoire ancienne, car Léonard s’est marié avec une autre femme il y a deux ans. La mère ne cache pas sa haine contre Les Félix, mais la voisine la raisonne : Léonard n’avait que huit ans lorsque les membres de sa famille ont tué son mari et son fils.

Deuxième tableau

La femme de Léonard berce son enfant avec tristesse. Elle chante avec sa belle-mère. Léonard revient du maréchal-ferrant, car son cheval “perd tous ses fers neufs”. La femme de Léonard lui dit que certaines personnes l’ont vu à l’autre bout des plaines. Léonard lui dit que ça ne peut pas être possible.

La femme de Léonard espère qu’ils seront invités au mariage du Fiancé et de la Fiancée. Léonard explique qu’il connaît très bien cette femme, avec laquelle il a été fiancé pendant trois ans, et il faut la surveiller.

Une jeune fille arrive pour faire l’étalage de tous les produits qu’ont achetés le fiancé et sa mère pour la fiancée. Léonard la coupe en lui disant que ça lui est égal. La jeune fille part en pleurant. La femme de Léonard essaie de comprendre ce qu’à son mari, mais celui-ci refuse de lui dire quoi que ce soit. Il finit par sortir laissant sa femme en pleurs.

Troisième tableau

La mère et le fiancé se rendent chez le père de la fiancée pour réaliser la demande en mariage. Ils lui offrent les présents qu’ils ont pris le soin d’acheter. La mère indique implicitement qu’elle n’est pas favorable à ce mariage, mais elle ne souhaite pas s’opposer au mariage de son fils. Le mariage est prévu pour jeudi. Quand la mère et le fiancé quittent le logement, la servante souhaite voir les cadeaux, mais la fiancée refuse. La servante se demande si la fiancée veut vraiment se marier. La servante apprend à la fiancée qu’elle a vue Léonard traîner non loin de chez elle. La fiancée la traite de menteuse, mais lorsque les bruits de galop retentissent, elle s’aperçoit que c’est bel et bien Léonard.

ACTE 2

Premier tableau

La servante prépare la fiancée. Soudain, apparaît Léonard qui est arrivé avant tous les autres invités. Léonard, qui n’est pas un homme riche comme le fiancé, se demande ce qu’il a été pour la fiancée. Cette dernière avoue qu’elle se marie avec le fiancé par orgueil. Elle n’a pas apprécié que Léonard se marie avec une autre femme. Ainsi, leur rencontre témoigne une passion réciproque que tous deux répriment. Ils finissent par se séparer en ayant la ferme intention de ne plus jamais se revoir.
Les convives arrivent dans la pièce. La mère du fiancé s’étonne que Léonard soit là avec sa femme. La fiancée demande au fiancé de se hâter d’aller à l’église pour qu’elle puisse être sienne à tout jamais. La femme a une explication avec Léonard, elle sait qu’il n’est plus amoureux d’elle toutefois, elle ne veut pas le lâcher. Ils finissent par aller ensemble à l’église.

Deuxième tableau

Les bénédictions ont été faites. Le père de la fiancée et la mère du fiancé arrivent dans la maison de la fiancée pour tout préparer. Léonard et sa femme sont déjà présents. Les invités arrivent et tout le monde fait la fête. La fiancée ne semble pas particulièrement heureuse de s’être mariée. La femme de Léonard cherche son mari partout. Le fiancé souhaiterait prendre part à la fête avec sa fiancée, mais celle-ci semble avoir une migraine et s’en va dans sa chambre pour se reposer. Peu de temps après, son père va voir si elle va bien, mais il ne la trouve pas dans sa chambre. Le fiancé va voir si elle n’est pas sur le balcon, mais sa bien-aimée est introuvable. La femme de Léonard vient les retrouver et leur apprend qu’elle a vu son mari et la fiancée partir à cheval “Serrés l’un contre l’autre ! Soufflant la même haleine !”. Le père n’y croit pas, mais la mère du fiancé savait que les choses allaient finir ainsi. Depuis le début, elle n’a aucune confiance en la fiancée de son fils. Ce dernier part les retrouver à cheval.

ACTE 3

Premier tableau

La scène s’ouvre sur trois bûcherons qui parlent de la longue traque qu’il y a en ce moment-là dans les bois. L’un des trois explique que si la fiancée et Léonard étaient amoureux, il était tout à fait normal qu’il ait fui. Des personnages plus puissants que les hommes (la Lune et la Mendiante ou la Mort) apparaissent sur scène présageant le pire. Le fiancé finit par retrouver Léonard et sa fiancée infidèle. Léonard et le fiancé s’affrontent dans un combat à mort où aucun des deux ne sortira vivant.

Deuxième tableau

La mère et la voisine se lamentent lorsque la fiancée arrive. Elle leur apprend que Léonard et le fiancé sont morts. Incapable de la tuer, la mère frappe violemment la fiancée qui tombe par terre. Elle se rend compte qu’elle est seule. Elle a perdu son mari et ses deux fils. La fiancée souhaite mourir. Elle espère que la mère acceptera de la tuer, mais cette dernière ne peut pas le faire. Elle l’envoie sur le seuil de la porte pour pleurer les morts. La scène se ferme où toutes les voisines et la mère sont agenouillées et pleurent.

Présentation des personnages

  • La mère (la madre) est la mère du fiancé. Son mari ainsi que son fils aîné ont été poignardés par les Félix. Elle a une haine viscérale contre cette famille. Avec son fils cadet qui se marie, elle sait qu’elle va se retrouver seule à la maison, mais elle accepte pour que son fils trouve le bonheur. Toutefois, elle émet quelques réserves concernant la fiancée de son fils.
  • Le fiancé (el novio) est un jeune homme qui jouit d’une bonne condition sociale. Grâce à un travail acharné, il réussit à devenir propriétaire d’une vigne afin de réunir le capital nécessaire pour son mariage. Quand il apprend que Léonard est parti avec sa femme, il les traque. Il finira par le retrouver et il mourra au combat.
  • La fiancée (la novia) est une jolie jeune femme issue d’une bonne famille. Elle vit avec son père en marge du reste du village dans un habitat typique du sud de l’Espagne (une grotte). Elle est amoureuse de Léonard, mais accepte de se marier avec le fiancé par orgueil car celui qu’elle aime finit par se marier avec sa cousine. C’est elle qui est responsable de la mort de son mari (le fiancé) et de son amant (Léonard).
  • Léonard (Leonardo) est le seul personnage de la pièce de théâtre qui porte un nom. Il fait partie de la famille des Félix. Il est marié avec une femme, la cousine de la fiancée, avec laquelle il a un petit garçon. Elle attend un autre enfant de lui. Lorsque les membres de sa famille ont tué le mari et le fils du fiancé, il n’avait que huit ans. La novia a été sa fiancée durant plusieurs années, mais, n’ayant pas assez d’argent, il n’a pas pu l’épouser. Il mourra en combattant le fiancé.
  • La femme (la mujer) est la femme de Léonard. C’est également la cousine de la fiancée. C’est elle qui ira voir le fiancé pour lui annoncer qu’elle a vu son mari et la fiancée prendre la fuite.

Analyse de l’œuvre

Un triangle amoureux

Le fiancé est un homme passionné qui, à cause de sa naïveté, ne va pas se rendre compte que sa femme est courtisé par Léonard. Pour lui, cet homme est marié à la cousine de sa fiancée. Toutefois, Léonard n’aime pas sa femme et il ne prête que très peu d’attention à son fils. Au fur et à mesure de la pièce, son désir de raviver la fiancée va devenir de plus en plus fort jusqu’à ce qu’il fuit avec elle pour de bon. Cet homme est celui qui vient mettre à mal l’histoire bancale entre le fiancé et la fiancée. Cette dernière n’a accepté de se marier que par orgueil car celui qu’elle aime s’est marié avec une autre femme, sa cousine. En épousant la fiancée, le fiancé ne sait absolument pas qu’il entre dans un triangle amoureux qui, au bout du compte, causera sa perte.

Des personnages symboliques

Dans Noces de Sang, Federico Garcia Lorca met à l’honneur trois personnages singuliers. La lune joue le rôle de toile de pureté face à la violence du combat effectué entre Léonard et le fiancé. La mendiante est celle qui symbolise la mort. Elle apparaît vers la fin de la pièce et c’est elle qui accompagnera la mariée auprès de la mère du fiancé. Peut-être s’attend-elle à ce que la mère lui offre la fiancée, ce qu’elle ne fait pas. Bien qu’il ne parle pas dans la pièce, le cheval, dans Noces de sang, symbolise à la fois la masculinité et la virilité.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: Contenu protégé - Copyright www.lesresumes.com