Business

Robert T Kiyosaki, Père riche, père pauvre : résumé

Ecrit par lesresumes

L’auteur, Robert T. Kiyosaki, s’appuie sur son expérience personnelle pour bâtir sa théorie : De quelle manière devenir riche. Avec l’exemple de ses deux pères, l’un biologique, pauvre, et l’autre, son mentor et ami de la famille, riche. Tous les deux étaient intelligents et gagnaient bien leur vie ; mais l’un mourut endetté et l’autre laissa un immense capital.

Devenir riche résulte d’un état d’esprit et d’une certaine vision de l’argent. C’est cette éducation financière transmise par les parents aux enfants dès leur plus jeune âge, de façon consciente ou inconsciente, qui permet de s’affranchir de toute dépendance à l’argent. Robert T. Kiyosaki, qui a reçu cette éducation, propose alors à ses lecteurs de changer la vision qu’ils ont de l’argent et de faire le choix de la richesse.

Pour devenir riche, il faut cesser de travailler pour de l’argent

Ceci peut paraître paradoxale, mais ce qui différencie l’homme riche de l’homme pauvre, c’est sa mentalité. L’homme riche est lucide, il sait que l’argent ne procure qu’une sécurité relative, même en grande quantité. L’argent est fluctuant. Le pauvre est dépendant de son salaire et de ses rentrées d’argent. Son état d’esprit est passif, il reste accroché à son emploi toute sa vie. Sa peur de perdre de l’argent l’empêche de devenir riche. L’homme riche au contraire a un état d’esprit tourné vers l’action, l’ouverture aux opportunités et aux imprévus. Il a l’esprit d’entreprise, cherche toujours s’améliorer dans son domaine, sans être asservi par la notion de salaire ou de sécurité financière.

Selon l’auteur, un emploi n’est pas plus stable qu’un investissement à risque. Gagner plus ne rend pas plus riche, vous serez toujours dépendant de vos rentrées d’argent, et vous resterez passif face à cet état de fait. Alors pour devenir riche, désapprenez d’abord à être pauvre. Pour avoir cet état d’esprit, vous devez vous détacher de votre salaire, avoir envie de gagner de l’argent et y prendre du plaisir, en faire une activité secondaire que vous allez perfectionner petit à petit. Apprenez à acquérir l’esprit d’entreprise.

L’école prépare les élèves à être de bons salariés, et non de bons entrepreneurs

Tout ce qu’on apprend à l’école est indispensable, mais selon l’auteur, il manque une matière essentielle : la formation à la finance. L’école inculque un processus de valorisation du travail afin d’avoir un bon salaire : obtenir de bonnes notes, intégrer la bonne école, obtenir un bon diplôme, avoir un bon CV. D’où un sentiment de dépendance par rapport à la valorisation du travail.

De même que les notes sont la récompense d’un bon travail, le salaire se mérite après avoir travaillé dur. L’individu devient dépendant de l’argent qu’il gagne et essaie toujours d’en gagner plus. En se mettant au service de l’argent des autres, il s’exploite lui-même. Pour devenir riche, il faut changer son état d’esprit et sa stratégie : Ne cherchez plus à gagner plus, à épargner, à planifier vos futurs achats. Votre bien le plus précieux est votre esprit d’entreprise.

L’emploi doit être une solution financière à court terme, et l’investissement une solution à long terme

Pour s’émanciper de ce cycle de travail et rémunération, il faut avoir une vision à long terme. Si vous voulez gagner de l’argent sur le long terme, sortez de la routine du CDI. Le CDI n’est pas la meilleure solution à long terme pour gagner de l’argent ni la meilleure façon d’occuper sa vie. Votre salaire vous sert à régler vos factures, et à acheter des biens matériels. Ce comportement vient combler deux sentiments : la peur et le désir. La peur de perdre son emploi et son salaire, compensée par le désir d’acquérir des biens matériels.

Ce comportement vous enlève l’énergie que vous pourriez investir pour vous-même et pour de nouveaux objectifs financiers. En travaillant huit heures par jour, vous perdez de l’argent, du temps et de l’énergie. Apprenez à faire travailler votre argent pour vous. Pour cela, essayez de réfléchir sur le long terme par quels autres moyens vous pourriez gagner de l’argent ; si vous travailliez moins, comment vous pourriez mobiliser votre énergie, et par quelle action vous pourriez changer votre avenir financier.

Pour devenir riche, il faut acheter des actifs et limiter les passifs

Vos actifs, c’est ce qui génère vos revenus, vos passifs, ce qui crée vos charges. Dans l’optique de devenir riche, il faut que chaque euro travaille pour vous. Économiser n’est pas une solution efficace, car trop lente. Ce qu’il faut, c’est gagner de l’argent rapidement. La solution proposée par Père Riche se trouve dans l’immobilier.

La différence entre l’homme riche et l’homme pauvre est la manière dont il utilise son argent. L’homme riche achète des biens qui vont générer de l’argent, sans que lui ne fasse rien : des biens fonciers, des obligations ou des brevets et propriétés intellectuelles. L’argent va travailler tout seul. Alors que l’homme pauvre achète des biens de consommation, une maison, une voiture. Ne comptez pas sur votre employeur pour devenir riche, mettez plutôt les petites sommes que vous avez de côté pour investir sur le court et le long terme. « Soyez rentiers et non employés » !

Le plus important n’est pas l’argent que l’on gagne, mais comment le gérer

Il faut penser la gestion de son argent autrement. Votre situation financière s’améliore lorsque vos revenus deviennent nettement supérieurs à vos charges. Mais gagner plus peut nuire à votre situation financière en vous faisant changer de tranche d’imposition. Si votre salaire augmente, il ne faut pas que votre consommation augmente dans les mêmes proportions. Par exemple si vous achetez une maison plus grande : celle-ci va générer beaucoup de frais : assurance, taxes, entretien.

Avant d’essayer de devenir riche, faites déjà le bilan de vos avoirs : listez tous vos frais, distinguer ce qui vous rapporte de l’argent et ce qui vous en coûte. S’endetter sur trente ans pour acheter une maison n’est pas une bonne option. Vous devez devenir indépendant financièrement.

Formez-vous aux matières de la finance pour développer votre QI financier

Vous devez développer vos connaissances en matière de finances. Pour cela il y a quatre matières à étudier : la comptabilité, l’investissement, la compréhension des marchés et la loi. Ceci constituera votre QI financier. La comptabilité vous apprendra à analyser vos finances et celles des entreprises dans lesquelles vous allez investir. Comprendre l’investissement vous permettra de créer des opportunités de business et de devenir un bon investisseur. Étudier comment fonctionne le marché de l’investissement vous aidera à comprendre les fluctuations et d’en tirer parti pour vendre un bien.

Enfin, vous devez connaître les lois pour pouvoir effectuer des opérations fructueuses en toute légalité. Il est par exemple essentiel de bien connaître les avantages fiscaux. Cela prend du temps, bien sûr, mais pas plus que de travailler trente-cinq heures par semaine. Alors initiez-vous chaque jour un petit peu. Cet investissement de temps sera à la longue très rentable.

Il est important de maîtriser les bases de la vente et du marketing

Vous devez développer aussi votre capital humain en charisme et sens du relationnel. Ces deux qualités constituent la fibre commerciale. Il faut donc vous entraîner, avec tous les gens que vous rencontrez, à être performant dans vos relations. Cela vous permettra notamment de réunir des fonds sans passer par la banque pour un investissement qui vous semble intéressant.

Père Riche cite l’exemple de McDonald’s qui a su d’abord investir dans des endroits stratégiques, dans toutes les villes du monde, pour y implanter ses restaurants. McDonald’s est une franchise qui a su négocier habilement pour acheter les meilleurs emplacements. Et c’est ce qui lui a valu sa réussite, plus que les milliers de hamburgers qu’il a vendus. Donc pour vous améliorer dans cette discipline, soyez ouvert au changement, ayez le sens de l’écoute et du service, et parlez avec tous ceux qui peuvent vous apporter des informations intéressantes. Faites-vous des amis.

Être riche, c’est avoir le choix de mener sa vie comme on l’entend

Être riche, c’est surtout avoir le choix ; c’est prendre conscience du potentiel illimité de l’argent. C’est lorsque vous vous sentez indifférent au fait d’en gagner ou d’en perdre ; c’est à dire gagner de l’argent par plaisir et non par besoin. L’important est de pouvoir maîtriser l’argent, et non pas de se laisser contrôler par lui. L’argent doit vous rendre libre de faire vos choix de vie. Être pauvre, c’est rechercher la sécurité de l’emploi. Être riche, c’est apprendre à aller toujours plus loin. Pour résumer, voici les comportements à adopter pour devenir riche :

  • Adopter une attitude détendue face à l’argent
  • Développer un réseau solide et diversifié
  • Savoir comparer plusieurs options pour trouver la meilleure
  • Ne pas avoir peur d’investir et ne pas faire de fausses économies
  • Prendre plaisir à gérer son argent et être créatif dans ses placements

Il faut donc dans un premier temps et dès maintenant investir dans vos capacités pour pouvoir le moment venu savoir reconnaître la bonne occasion et oser s’y investir complètement.

Conclusion

Deux états d’esprit s’opposent : Celui qui mène à la richesse et celui qui empêche d’y accéder. Pour la plupart des gens, l’enrichissement reste attaché à la notion de travail, d’emploi et de salaire. Or, pour devenir riche, il faut investir. Et avant tout en soi-même ; prendre le temps de se former intensément, se détacher d’un certain rapport à l’argent, et comprendre ce qu’est l’investissement immobilier. Voici quelques préceptes que nous livre Père Riche, ils devraient vous mener à un tournant de votre vie, une meilleure situation financière et au bout du compte un mode de vie plus confortable.

  • Changer de mentalité. Opter pour la mentalité de l’homme riche, abandonner sa mentalité d’homme pauvre.
  • Ce n’est pas l’école qui vous apprendra à devenir riche, mais la vie elle-même.
  • Investissez dans une bonne formation sur les placements financiers.
  • Analyser vos charges et vos revenus, puis procédez, avec ce dont vous disposez, à des achats d’actifs. Vous ne devez pas laisser dormir votre capital.
  • L’important, ce n’est pas le montant de votre salaire mais celui des investissements que vous réalisez. Prenez des initiatives, faites des placements, et surtout, appliquez-vous à les faire fructifier.

A propos de l'auteur

lesresumes

Laisser un commentaire