Littérature

Boris Vian, L’Ecume des jours : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Ce roman mêlant onirisme et quotidien est une véritable fresque de la nature humaine sur un fond d’histoire d’amour chimérique ainsi qu’un monde incroyablement absurde. Sorti chez Gallimard en 1947, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il est passé entièrement inaperçu. Par ailleurs, il ne connaît pas de succès du vivant de son auteur. Malgré l’échec et grâce au soutien de Gaston Gallimard, de Jean-Paul Sartre et de Raymond Queneau, le conte est publié dans la collection blanche.

Mais à la suite de sa réédition en 1963 et de son adaptation cinématographique en 1968, L’Écume des jours devient un incontournable de la littérature française. Il est même classé à la dixième place des cent meilleurs livres du XXe siècle.

L’histoire se déroule en Louisiane, aux États-Unis, une contrée où l’auteur Boris Vian n’a jamais mis les pieds, mais qu’il imagine pleinement. Il dépeint un monde poétique où les personnages évoluent à travers les thèmes de la maladie, de l’amour et de la mort. Le climat marécageux et humide, ainsi que la musique jazz, rappelant les bayous de Louisiane, viennent rythmer les temps forts et les rencontres de l’histoire.

Résumé de l’œuvre

Dès les premières lignes, le lecteur fait face au jeu des inversions qui sous-tend le processus global. Le narrateur présente Colin, âgé de 22 ans, un personnage singulièrement indéfini et banal : « il était presque toujours de bonne humeur, le reste du temps il dormait », dans un monde très étrange à tel point que certains analystes le pensent comme étant l’un des premiers romans de science-fiction français.

L’action commence donc chez Colin. Il accueille son ami Chick, un ingénieur toujours à court d’argent, pour un dîner préparé par Nicholas, son cuisinier. L’infortuné lui relate alors sa dernière aventure : il entame désormais une liaison avec Alise, la cousine de Nicholas, qu’il a rencontré pendant une conférence de Jean-Sol Partre, un philosophe que Chick apprécie énormément.

Le lendemain, à la patinoire, Chick présente sa bien-aimée à son ami. Ce dernier est troublé et ressent de la jalousie, et désire la situation de son compagnon. Isis Ponteauzanne arrive aux côtés de Nicholas et les invite à une fête qu’elle organise la semaine prochaine. Colin espère y trouver l’amour. Afin de l’aider, son ami ingénieur lui apprend alors à danser le biglemoi.

Au cours de la fête, les espoirs de Colin se réalisent : il rencontre Chloé et a immédiatement un coup de foudre pour la belle et jeune fille. Comme le sentiment est réciproque, les deux amoureux ont décidé de se marier. Un projet que Chick voudrait mener à bien, mais ses revenus plutôt maigres l’en empêchent. Pour l’aider, Colin n’hésite pas à lui offrir un quart de sa fortune personnelle.

Le mariage de Colin et de Chloé est une véritable réussite, et la musique jazz est à l’honneur. Malheureusement, au cours de leur voyage de noces, la jeune mariée tombe subitement malade. Tout leur milieu parait annoncer de mauvaises nouvelles.

Le professeur Mangemanche réalise un diagnostic et découvre un nénuphar dans son poumon droit. Pour empêcher la prolifération, Chloé doit inhaler le parfum de plusieurs fleurs dont elle doit régulièrement être entourée. Son mari s’y met sans hésitation et utilise le reste de sa fortune pour lui acheter toute une multitude de fleurs.

Cependant, le poumon gauche de Chloé est également touché. Entre-temps, l’appartement de Colin rétrécit mystérieusement et devient progressivement sombre malgré les efforts d’une petite souris afin qu’il garde son éclat. De son côté, Nicholas vieillit mystérieusement de manière prématurée. Colin est donc obligé de trouver un emploi : faire pousser des canons de fusil. Mais il fut vite renvoyé, puisqu’une rose blanche en acier fleurit sur tous les fusils qu’il conçoit.

Concernant Chick et Alise, le couple est confronté à quelques problèmes. Chick est absolument obsédé par le philosophe Jean-Sol Partre et finit même par quitter Alise. Celle-ci se confie donc à Colin et ils finissent par s’embrasser, tristes de s’être rencontrés chacun après être tombés amoureux d’une autre personne.

Par ailleurs, c’est l’amour d’Alise pour Chick qui la pousse à tuer le philosophe avec un « arrache-cœur ». Effectivement, Chick n’hésitait pas à se ruiner à cause de son obsession. La jeune femme continue son crime en tuant des libraires et en brûlant leurs œuvres. Malheureusement, le drame perdure : Chick est abattue par des policiers et Alise meurt aussi. C’est le cuisinier qui découvre son corps sans vie devant l’une des librairies en feu.

Colin finit par trouver un nouveau métier, mais qui est plus triste que le précédent : il devient un annonceur de mauvaises nouvelles. Quand il retrouve son propre nom sur une liste, il comprend immédiatement que la mort de sa femme est inévitable. Et cela arriva : Chloé est emportée par sa maladie. Ruiné, Colin est contraint de l’enterrer pauvrement, sur une île lugubre.

Mais le malheur frappe encore une fois lorsque l’appartement de Colin s’effondre, que même la petite souris grise est contrainte de quitter. Elle rejoint le cimetière et aperçoit Colin, profondément atteint par le chagrin. Persuadée qu’il va se donner la mort, par désespoir, elle décide de se suicider elle aussi. Pour cela, elle sollicite l’aide d’un chat qui accepte : la petite souris grise entre dans la gueule du félin.

Les principaux personnages de l’Écume des jours

Les noms de famille des personnages ne sont pas du tout précisés, à l’exception de celui d’Isis. Ils vivent avec des individus de leur génération, dans un cercle d’amis. Seuls Nicholas et Alise sont de la même famille.

Colin

Le personnage principal est un homme aisé d’une vingtaine d’années, qui apprécie l’amour et le jazz et qui déteste le travail et la violence. « Il avait la tête ronde, les oreilles petites, le nez droit, le teint doré ». Il envie l’amour et le trouve en la personne de Chloé, un amour fou qui lui fera perdre toute sa fortune. La pathologie de sa dulcinée l’oblige à travailler pour la toute première fois de sa vie. Successivement, il sera pousseur de fusils, surveillant de réserve d’or et annonceur de mauvaises nouvelles. C’est pendant ce dernier qu’il apprendra la mort de sa femme.

Chloé

Elle incarne à la fois la féminité et la beauté. Selon Colin, elle incarne la femme parfaite : jolie, attirante, douce, jeune…, mais fragile. Son nom est tiré d’un morceau arrangé par Duke Ellington de la chanson intitulée Chloé, Song of the Swamp ou Chloé, la chanson du marais. La jeune femme mourra plus tard d’un nénuphar dans ses poumons.

Chick

Ce meilleur ami et double inversé de Colin est un ingénieur qui vit dans la pauvreté. Il doit travailler afin de vivre. C’est un vrai passionné et un fou de la philosophie de Jean-Sol Partre dont il ne comprend pas un mot. C’est justement pour les œuvres de Partre qu’il se ruinera. Certes, il est le petit-ami d’Alise, mais il lui préfère le philosophe. Comme celui de Chloé, son nom a un rapport avec le jazz et représente une anecdote personnelle de l’auteur.

Alise

Il s’agit d’une jeune femme aimable, romantique et sentimentale. Elle est passionnément amoureuse de son petit-ami Chick et pleine de compassion pour son amie Chloé. Toutefois, elle se rend souvent compte que sa vie aurait été beaucoup plus simple si elle avait épousé Colin. Elle souhaiterait que son petit ami la demande en mariage. Mais sa passion pour lui l’incitera au meurtre et à sa perte.

Isis

Elle est membre d’une famille de l’aristocratie française : de Ponteauzanne. Elle est amoureuse du cuisinier Nicholas qui ne la voit pourtant pas. Une critique de la vieille noblesse est amplement développée autour de son personnage.

Nicholas

Ce cuisinier et cousin d’Alise devient un ami dévoué pour Colin. Contrairement aux autres personnages du roman, il n’est pas issu de la bourgeoisie et n’appartient pas à la même classe sociale qu’eux. Il adopte un comportement libertin et sans limites qui lui cache les yeux lorsqu’Isis lui envoie des annonces.

Des trois couples, celui qui se réjouit uniquement d’une relation charnelle survit et il s’agit du couple formé par Isis et Nicholas. Lorsqu’on commence à s’occuper d’autrui, on trouve le malheur dans ses relations à l’autre.

La souris grise à moustaches noires

Cette petite souris vit chez Colin. Elle aime profondément son hôte ainsi que sa femme Chloé. Quand l’appartement de Colin commence à rétrécir et à devenir de plus en plus sombre, elle fait tout son possible afin d’y préserver la lumière et la joie. Mais au moment où elle se rend compte que la situation est sans espoir, elle se donne la mort sous les crocs d’un chat.

Analyse de l’œuvre

L’Écume des jours est un conte enchanteur où les objets, les souris et les êtres sont animés des meilleures intentions. C’est également « le plus poignant des romans d’amour contemporains » selon Raymond Queneau. Boris Vian plonge le lecteur dans un monde dont les lois sont impitoyables et absurdes, où la mort s’abat sans prévenir.

Même si l’auteur fonde son roman sur un petit soupçon de réalité, le fantastique se dévoile très rapidement. Un fantastique notamment basé sur Colin ainsi que la perte progressive de toute sa fortune. Sa demeure rétrécit au fil des chapitres, ce qui est une mise en image. La superficialité de la société est également évoquée à travers l’amitié entre Chick et Colin. En effet, le premier profite finalement de son meilleur ami en lui demandant régulièrement de l’argent afin d’acheter des œuvres du philosophe Jean-Sol Partre.

La religion est aussi critiquée à travers un mariage et un enterrement. L’église est présentée comme avide d’argent. Le curé semble se réjouir de la mort du chef d’orchestre pour ne plus payer les autres musiciens. L’enterrement est tout l’inverse du mariage, parce que Colin n’a plus d’argent. On balance le cercueil de Chloé par la fenêtre, le conducteur chante à tue-tête, les deux porteurs sont sales, le curé, le Bedon et le Chuiche font une courte apparition sans prendre la peine de s’habiller de manière correcte, le cercueil est jeté dans la fosse… Même le Christ dans l’église s’anime et demande à Colin pourquoi il n’a pas proposé plus d’argent pour l’enterrement de sa bien-aimée.

La plume plutôt alerte de Boris Vian, qui enchaîne les néologismes poétiques ainsi que les jeux de mots (doublezons, biglemoi, pianocktail…) semble le faire par politesse, puisque sous ses dehors de roman d’amour pour éternels adolescents, le roman est symbolise un piège qui étouffe progressivement les personnages. À l’instar de la maladie de la belle Chloé qui s’étend, l’innocence et la légèreté qui ouvrent l’Écume des jours sont petit à petit contaminées par le drame.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !