Littérature

Chrétien de Troyes, Yvain ou le Chevalier au lion : résumé, personnages et analyse

Ecrit par lesresumes
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Yvain, le Chevalier au lion a été écrit par Chrétien de Troyes à la fin du XX° siècle (vers 1176/1181). Il s’agit d’un roman de chevalerie, écrit à l’époque en octosyllabes. Il apporte un renouveau dans la culture du Moyen-Age, en alliant éléments chrétiens et païens, avec une influence bretonne et les contes celtiques. L’auteur, Chrétien de Troyes écrivain et poète, serait né vers 1130/1135 et mort vers 1180/1190. Il vivait à Troyes, à la cour de Marie de Champagne et d’Henri le Libéral. Il fait partie des principaux auteurs de romans de chevalerie et a donné naissance au roman médiéval ainsi qu’aux romans de la Table Ronde. Ses principales œuvres sont Érec et Énide, Lancelot ou le Chevalier de la charrette, Cligès ou la fausse morte, Yvain, le Chevalier au lion et Perceval ou le Conte du Graal. Yvain, le Chevalier au lion tout comme Lancelot ou le Chevalier à la charrette fait partie du cycle aventureux tandis que Perceval ou le Conte du Graal aborde le côté mystique.

Résumé d’Yvain, le Chevalier au lion

Tout commence avec le récit de l’aventure de Calogrenant. Calogrenant, le cousin d’Yvain, raconte au cours d’un rassemblement pour la Pentecôte à la cour du roi Arthur, une triste expérience dont il a été victime. Sept ans plus tôt, il chevauchait son cheval à travers la forêt de Brocéliande. Il atteint la forteresse d’un seigneur qui l’héberge. Après son départ, il croise un paysan au physique ingrat. Il lui conseille, pour éprouver sa hardiesse, d’aller jusqu’à une fontaine magique et d’y rependre de l’eau sur la pierre, ce qui déclenchera une tempête. Calogrenant suit les indications, déclenche la tempête, puis, le calme retrouvé, il est attaqué par un chevalier. Celui-ci, au cours du combat, le jette à terre, lui vole son cheval et repart.

Suite à ce récit, Yvain décide de venger son cousin. La reine Guenièvre transmet ce récit à son époux, le roi Arthur, qui décide de se rendre sur place avec Gauvain, Yvain et d’autres chevaliers. Mais, Yvain, orgueilleux, veut les devancer. Il part donc discrètement. Après avoir rencontré sur son chemin le seigneur, puis le paysan, il arrive à la fameuse fontaine de Barenton et provoque la tempête. S’en suit le combat avec le redoutable chevalier, Esclados le Roux. Yvain le pourchasse jusqu’à sa forteresse, le blessant mortellement. Il est caché dans le château par Lunette, la servante de Laudine qui était l’épouse du chevalier tué au combat. Yvain tombe amoureux de Laudine. Il est aidé par Lunette la servante qui lui permet d’échapper aux gardes qui veulent le tuer, grâce à un anneau magique d’invisibilité. De plus, elle convainc Laudine de l’épouser.

Le roi Arthur et ses chevaliers viennent à la fontaine, provoquent la tempête qui déclenche l’arrivée d’Yvain en chevalier mystérieux que personne ne reconnaît. Il combat contre Ké, le sénéchal antipathique, le jette à terre et le ridiculise. Alors, il décline son identité et invite le roi Arthur et ses chevaliers dans son château. Suite à celà, on lui rappelle qu’il doit poursuivre sa fonction de chevalier et partir au combat avec le roi Arthur et ses hommes. Laudine accepte cette absence nécessaire, mais la fixe à un an. Si au bout d’un an Yvain ne revient pas, il aura perdu sa bien-aimée. Pour l’aider, elle lui confie un anneau d’invincibilité et lui fait promettre son retour sous un an précisément. Hélas, au bout d’un an, Yvain n’est pas revenu. Torturé par le chagrin et le désespoir, il sombre dans la folie.

Une jeune fille le trouve dans la forêt, elle le reconnaît et se procure un onguent magique qui lui fait retrouver la raison. Il doit alors reconquérir sa belle, et de nombreux actes de bravoure, de courage et de combats seront alors une sorte de rédemption. Il assiste dans la forêt à un combat violent entre un lion et un serpent venimeux. Il tue le serpent, et le lion, reconnaissant, devient son fidèle compagnon, prêt à défendre son maitre avec virulence. Dès lors, Yvain prend pour nom « le chevalier au lion ». Il trouve ensuite Lunette, la servante, prisonnière et condamnée à mort. Elle doit être brûlée vive sur un bûcher pour trahison envers sa maîtresse Laudine. En effet, Yvain n’étant pas revenu au bout d’un an, Laudine, sur les conseils de son sénéchal, accuse la servante car c’est elle qui lui avait recommandé Yvain. Yvain, le chevalier au lion est amené à combattre contre un géant : Harpin de la Montagne qui sème la terreur dans les environs. Avec l’aide de son fidèle lion, Yvain le combat et le tue. Puis, il vole au secours de Lunette et arrive à la faire libérer et innocenter. Une jeune fille vient ensuite demander de l’aide à Yvain car sa sœur veut lui voler sa part d’héritage. Elle a besoin d’un chevalier qui affronte en duel le chevalier qui défend sa sœur. Cet autre chevalier est Gauvain. Mais les deux hommes ne connaissent pas l’identité de leur adversaire. Ils s’affrontent donc mais le roi Arthur finit par mettre un terme au combat car les deux chevaliers sont à égalité. Il en profite aussi pour réconcilier les deux sœurs.

Enfin, après tous ces combats et péripéties, il reste donc à Yvain à reconquérir sa belle Laudine. Lunette intervient à nouveau en faveur d’Yvain, auprès de Laudine. Celle-ci lui pardonne son absence, accepte de redevenir son épouse et le nomme gardien de la fontaine magique de Barenton.

Les personnages dans Yvain, le Chevalier au lion

YVAIN

Dans la légende arthurienne, Yvain est aussi appelé Owein, Owain ou Ywain. Ses parents sont le roi Urien et la fée Morgane. Dans Yvain, le Chevalier au lion, il est le personnage principal. Yvain est le cousin de Calogrenant et Gauvain est son meilleur ami. Suite au combat avec le chevalier Esclados le Roux, il épouse sa veuve, Laudine. Yvain est accompagné d’un lion qu’il a sauvé. Cet animal lui est fidèle et surtout, il est prêt à tout pour défendre son maître. Dès lors, Yvain se fait appeler “le Chevalier au lion”. Yvain est un vaillant chevalier, défenseur des faibles et des victimes, une sorte de héros du Moyen-Âge. Personnage courtois, il est toujours prêt à venir en aide et à défendre l’honneur de ses proches. Il incarne un vaillant chevalier, généreux, fidèle, courtois et disponible. Il ne craint pas le danger et il est toujours prêt à combattre au péril de sa vie si nécessaire. Il se bat avec force et acharnement et il aime les défis et se rendre utile.

LAUDINE

Fille du Duc de Landunet, elle est aussi connue pour être la Dame de Landuc ou la Dame de la fontaine. Elle était l’épouse d’Esclados le Roux jusqu’à ce que Yvain le tue. Yvain tombe amoureux d’elle et sur les conseils de Lunette, sa fidèle servante, elle accepte de l’épouser. Femme de caractère, elle impose à Yvain de revenir sous un an, sans quoi, elle refusera de le revoir et leur romance sera terminée. Elle incarne la femme dans la société féodale. Elle est assez proche de sa servante Lunette qui est aussi sa confidente.

LUNETTE

Servante de Laudine, elle est aussi sa confidente. C’est une alliée d’Yvain et il lui doit beaucoup. Lorsque Yvain tue Esclados le Roux, elle le cache dans la forteresse à l’aide d’un anneau d’invisibilité car les gardes veulent le tuer. Elle intervient aussi auprès de Laudine pour la convaincre de l’épouser, puis, vers la fin du roman pour réintroduire Yvain auprès d’elle.

GAUVAIN

Le neveu du roi Arthur et fils du roi Lot est aussi le meilleur ami d’Yvain et un vaillant chevalier. Il possède les mêmes qualités que son ami et incarne le chevalier courtois.

CALOGRENANT

Le cousin d’Yvain apparaît au tout début du roman. C’est à partir du récit de son histoire personnelle que les péripéties vont se succéder. Son histoire est un élément déclencheur.

KÉ LE SÉNÉCHAL

Ké ou Keu, est un personnage antipathique, désagréable, moqueur et hostile à tout le monde. C’est une sorte de parasite à la cour du roi Arthur. Il se croit supérieur à tous et il n’hésite pas à critiquer, provoquer ou humilier en public des chevaliers ou membres de la cour, notamment Yvain.

LE LION

Il s’agit certes d’un animal, mais il a beaucoup d’importance dans l’intrigue. Il tient même un rôle majeur car fidèle compagnon d’Yvain qui combat à ses côtés si nécessaire. Yvain, qui est fier d’être épaulé par ce fauve, se fait appeler « le Chevalier au lion ». C’est Yvain qui a sauvé ce lion qui luttait contre un terrible serpent venimeux. Le lion, fidèle et reconnaissant est alors resté avec lui.

D’autres personnages secondaires se succèdent au fil du roman. On peut notamment citer le roi Arthur et sa femme la reine Guenièvre, Esclados le Roux, le géant Harpin de la Montagne ou encore la jeune fille qui trouve Yvain fou dans la forêt et qui lui applique un onguent miraculeux.

Analyse de l’oeuvre

Yvain, le Chevalier au lion fait partie de la littérature médiévale et arthurienne, associant légendes celtiques, chanson de geste et poésie courtoise. Les thèmes caractéristiques sont bien présents : amour courtois, aventure, honneur chevaleresque, combats. À cela s’ajoute un aspect merveilleux, magique et féérique. Chrétien de Troyes a semble-t-il écrit Yvain, le Chevalier au lion durant la même période que Lancelot ou le Chevalier à la charrette car les deux se font écho.

Dans Yvain, le Chevalier au lion, la première partie du roman contient l’élément déclencheur, le récit de Calogrenant. Cette première partie est également proche des contes idylliques avec la rencontre du charmant chevalier et de la belle jeune femme. Puis, en deuxième partie, Yvain commet une faute grave, il oublie la promesse faite à sa belle. Enfin, la troisième partie avec toutes les péripéties et épreuves qu’Yvain doit affronter pourrait être considérée comme la rédemption du personnage principal Yvain.

Dans ce roman, les péripéties et combats s’articulent en grande partie autour de la fameuse fontaine magique de Barenton, dans la forêt de Brocéliande. Cette fontaine est donc un lieu charnière dans la structure de ce récit. Elle est l’objet d’affrontements qui font évoluer le récit.

Pour ce qui est des personnages, ils sont assez variés, hommes, femmes, chevaliers, personnages du peuple, servantes, paysans. Certains sont des personnages à fort caractère ou bien des personnages hostiles, donnant ainsi du piquant au récit.

Par ailleurs, on assiste à de nombreux rebondissements et combats avec par exemple Esclados le Roux, avec le géant Harpin de la Montagne, avec Ké, avec Gauvain ou bien entre le lion et le serpent. Au travers de ces multiples affrontements, on observe donc les nombreux efforts d’Yvain, son courage et sa ténacité pour être digne de son rang de chevalier. Ses exploits et combats sont des actes de bravoure et de dévouement.

Quant aux sentiments et aux émotions des personnages, ils sont assez bien dépeints. On assiste à une belle variété de thèmes et de situations. Les rebondissements sont nombreux et pimentés. À la fin seulement on atteint un sentiment d’apaisement et peut-être une apogée du bonheur.

Enfin, dans Yvain, le Chevalier au lion, Chrétien de Troyes développe un aspect merveilleux et féérique. Il utilise des éléments de la magie comme l’anneau d’invisibilité confié par Lunette à Yvain et l’anneau d’invincibilité que lui donne ensuite Laudine. Dans la forêt, lorsqu’il a perdu la raison, une jeune fille qui l’a reconnu, lui applique un onguent magique qui lui permet de retrouver ses esprits et de reprendre son destin en main. La présence du géant fait aussi partie des élément un peu surnaturels, tout comme la tempête déclenchée par la fontaine ou encore un fauve, le fameux lion qui est aussi sociable qu’un chien.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

lesresumes

Laisser un commentaire