Littérature

Jules Verne, Un hivernage dans les glaces : résumé, personnages et analyse

Ecrit par lesresumes
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Résumé de la nouvelle

Pendant que Louis Cornbutte est en expédition en Norvège, à bord du brick la Jeune-Hardie, son père Jean Cornbutte consulte le curé en urgence. Il lui demande de célébrer le mariage de son fils, Louis, et de sa jeune nièce Marie. Nous sommes le 12 mai. L’arrivée du bateau est très attendue. Les habitants accourent pour guetter l’arrivée de l’expédition. Hélas, l’heure n’est pas aux réjouissances. Les membres de l’équipage se présentent avec des mines abattues. Très rapidement, les amis venus les accueillir apprennent qu’un drame a eu lieu : Louis Cornbutte et ses deux compagnons ont disparu pendant leur expédition. À bord d’une chaloupe, ils avaient quitté le brick pour tenter de secourir une goélette norvégienne prise dans le Maëlstrom, puissant tourbillon marin. André Vasling assure que Louis Cornbutte est introuvable. Le second du navire explique avoir effectué toutes les recherches possibles, en vain. Mais le père du jeune homme, Jean Cornbutte, ne peut se résoudre à cette nouvelle. Il réunit une nouvelle expédition vers le nord afin de retrouver son fils. André Vasling est réticent à cette idée. Il ne souhaite pas endosser de nouveau le rôle de second du navire. Marie, la jeune promise de Louis le disparu, est inquiète. Grâce aux liens tissés avec le timonier, Panellan, elle parvient à se joindre à l’équipage en secret. En apprenant la nouvelle, Vasling accepte finalement de repartir à l’aventure.

L’équipage réunit des provisions pour face à l’hiver polaire, et l’expédition se met en route en juillet, direction le Groënland. Le voyage n’est pas de tout repos. Jean Cornbutte et son équipage doivent faire face à des conditions de navigation difficiles. Les passages sont étroits et les glaces flottantes nombreuses. André Vasling n’hésite pas exprimer son mécontentement, ce qui ne manque pas de susciter la méfiance de Panellan. Selon lui, les recherches sont inutiles. Panellan décide de garder un œil sur lui.

L’expédition parvient à l’île de Liverpool début août. Là, les membres de l’équipage apprennent des Groënlandais qu’un navire norvégien serait passé par là il y a trois mois, se dirigeant vers le nord. Avec un peu d’espoir retrouvé, l’expédition poursuit sa route et atteint l’entrée de la baie de Gaël-Hamkes en septembre. Malheureusement, la Jeune-Hardie se retrouve coincée dans les glaces. Non sans effort, on parvient à amener le navire vers une crique que l’équipage va élire en guise de refuge pour affronter les longs mois de grands froids qui approchent. Panellan découvre le terrible secret de Vasling : celui-ci, amoureux de la jeune financée de Louis, espère sa mort pour la conquérir.

Après mûre réflexion, le père du disparu Louis Cornbutte pense que son fils ainsi que ses deux compagnons se trouvent sur l’île Shannon. En effet, c’est le lieu qui leur offre le plus de chances de survie. Mais Jean sait qu’ils sont en danger. Pour cette raison, il décide de réunir une expédition en traîneau pour aller les secourir. Au total, douze membres de l’équipage se portent volontaires. Parmi eux, André Vasling, Panellan et Marie, la fiancée du disparu. Hélas, de nombreuses péripéties vont survenir pendant ce voyage. Plusieurs matelots contractent une maladie inflammatoire de l’œil, l’ophtalmie, les obligeant à s’arrêter pour se reposer dans un abri de fortune. L’igloo qu’ils construisent est englouti dès la première nuit sous la neige, sous l’effet d’une tempête ravageuse. Déjà fatigués par un voyage périlleux et la maladie, les membres de l’équipage doivent réunir toutes leurs forces pour s’évacuer de la neige. Les obstacles qui se dressent devant eux n’en finissent pas : tandis qu’ils parviennent à déjouer la tempête, ils s’aperçoivent que leur traîneau a disparu. Ils n’ont alors plus d’autres choix que de continuer à pieds. Ils parviennent enfin à rejoindre l’île Shannon. L’intuition de Jean Cornbutte était bonne. Il retrouve enfin son fils, ses deux compagnons et les deux naufragés norvégiens. Ils sont tous sains et saufs. Ils ont réussi à survivre en s’abritant dans une maison de glace et en se réchauffant avec le bois du Froöern. Ensemble, ils décident de construire un traîneau en utilisant l’épave du navire norvégien afin de rejoindre la Jeune-Hardie pour repartir enfin. Mais arrivés sur place, ils constatent les dégâts de la tempête. Leur brick est disposé sur un promontoire de glace et toutes les denrées sont éparpillées. Ils n’ont pas d’autres choix que de patienter jusqu’au dégel qui surviendra au mois de mai.

André Vasling élabore un plan pour conquérir Marie, qui vient de retrouver son fiancé. Sa seule issue est la mort de Louis. Pour cela, il tente de semer la zizanie au sein de l’équipage en dressant un matelot, Aupic, et les deux naufragés norvégiens contre les autres. Son but est de faire éclater une révolte. Le mois de janvier est rude et personne ne peut désormais quitter le navire. Jean, ainsi que deux autres marins sont affaiblis par le scorbut, une maladie qui peut être fatale. Louis s’aperçoit que quelqu’un a dérobé les barils de citrons, précieux remèdes contre le scorbut. Il décide alors d’aller chasser afin de redonner de la force aux malades. Lorsqu’il rentre sur le navire, il remarque une odeur de graisse brulée qui a attiré les ours blancs. C’est Vasling qui est à l’origine de cet incident. En effet, lors d’une bagarre qu’il a initié, de la graisse a été renversée par mégarde. L’absence de Louis a renforcé la bande de Vasling. Les deux bandes finissent par s’affronter. À la fin, il en résulte un face à face entre Louis Cornbutte et André Vasling. Un ours se joint à la lutte et Panellan parvient à l’abattre de justesse. L’animal chute, entraînant André avec lui.

L’issue de cet affrontement redonne le pouvoir à la bande de Louis, qui reprend le contrôle du navire. Malheureusement, son père Jean n’a pas résisté au scorbut. On lui rend hommage en lui fabricant une tombe de glace. Ayant survécu jusqu’au dégel, l’équipage reprend la route en juin à bord de la Jeune-Hardie. En août, l’expédition parvient enfin à atteindre Dunkerque. Une messe est organisée en hommage à Jean Cornbutte, qui a sauvé la vie de son fils en péril de la sienne, et une autre afin de célébrer la mariage de Marie et Louis.

Présentation des personnages

Louis Cornbutte

Louis est un jeune marin de 30 ans. À Dunkerque, il a la réputation d’être très courageux. C’est d’ailleurs pour cela que son père lui confie son voilier, la Jeune-Hardie. Il disparaît en mer dans une expédition dans le nord. Il est secouru par son père lors d’une expédition de sauvetage. Il est fiancé à sa cousine, Marie, avec qui il finit par se marier après avoir été secouru.

Jean Cornbutte

Jean est le père de Louis et l’oncle de Marie. Malgré son âge (une soixantaine d’années), il est encore très vigoureux. Il est devenu riche grâce à son bateau, qu’il a cédé à Louis. Très attaché à son fils, il n’hésite pas à initier une expédition très périlleuse pour retrouver son fils. Il finit par succomber au scorbut, après avoir retrouvé son fils.

André Vasling

André est le second du navire la Jeune-Hardie. C’est un marin compétent mais un homme très hypocrite. Secrètement amoureux de Marie, il accepte de rejoindre la seconde expédition pour se rapprocher d’elle. C’est lui qui est à l’origine du vol des barils de citrons, qui auraient pu sauver Jean Cornbutte de la mort. Très déçu d’avoir retrouvé Louis, il entame une révolte sur le navire et finit par mourir à la suite d’un combat qui l’oppose à Louis.

Panellan

Panellan est timonier. C’est un grand ami de Jean Cornbutte. C’est un homme très astucieux qui a sauvé la vie à l’équipage à de nombreuses reprises. Il a beaucoup d’affection pour Marie. C’est grâce à lui que la jeune femme parvient à intégrer secrètement l’expédition.

Marie

Marie est la fiancée de Louis Cornbutte. Elle est décrite comme une belle femme aux origines flamande et hollandaise. Elle a été élevée par son oncle Jean car ses deux parents sont morts. Très courageuse, elle a tenu à participer à l’expédition de sauvetage de son futur époux.

Analyse de l’œuvre

La nouvelle aborde de nombreux thèmes universels. Le fil rouge de ce récit est la recherche de l’être aimé. Jean Cornbutte, le père de Louis, ne peut se résigner à la mort de son fils. Il organise une expédition périlleuse pour tenter coûte que coûte de le retrouver. Bravant le grand froid et les mésaventures, il finira par perdre la vie dans un voyage qui lui permettra néanmoins de vivre la joie de retrouver son fils. Marie, la jeune fiancée de Louis, n’hésite pas à intégrer l’expédition en secret pour retrouver son futur époux. Elle se montre très courageuse et affronte avec une grande force les épreuves du voyage.

Un autre thème prédominant dans le récit est la lutte pour la survie dans un milieu extrême. Dans cette expédition, l’équipage doit affronter les nombreux obstacles d’une traversée en mer : le froid polaire, les maladies, la faim… Constamment menacés par la mort, les personnages doivent montrer une bravoure hors du commun pour affronter toutes les péripéties que leur offre leur expédition. Certains finiront par en périr.

La trahison est un autre thème de la nouvelle. André Vasling, en qui Jean Cornbutte avait confiance, a trahit le père et le fils dans une tentative désespérée de conquérir Marie, dont il est amoureux. Il n’hésite pas à mettre tout au œuvre pour provoquer la mort de Louis. Il finit par perdre la vie dans un combat face au jeune capitaine.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

lesresumes

Laisser un commentaire