Littérature

Pierre Corneille, L’illusion comique : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

L’Illusion comique est une pièce de théâtre écrite par Pierre Corneille, dramaturge français du XVIIe siècle. Écrite en 1636, cette pièce est publiée pour la première fois trois ans plus tard. Explorons ensemble cette œuvre du classicisme français qui se distingue par son originalité et sa complexité.

Résumé détaillé scène par scène de L’illusion comique de Pierre Corneille

ACTE 1

SCÈNE 1

Dorante a amené Pridamant, son ami, dans une grotte sombre où réside le mage Alcandre qui peut renverser la nature d’un simple mot. Dorante lui explique que ce “magicien” pouvant prédire l’avenir et lire dans les pensées, peut l’aider à retrouver son fils Clindor.

SCÈNE 2

Pridamant implore l’aide d’Alcandre pour retrouver son fils qui s’est éloigné de lui à cause de sa sévérité injuste. Alcandre lui explique que son fils est devenu riche. Il lui propose de faire apparaître des spectres pour montrer à Pridamant les aventures de son fils. Dorante s’en va laissant Alcandre et Pridamant seuls. Il convie ce dernier à le retrouver chez lui plus tard dans la soirée pour tout lui expliquer.

SCÈNE 3

Alcandre raconte à Pridamant les différentes occupations de son fils et comment il a finalement trouvé du succès en devenant l’agent d’un soldat. Son fils utilise le nom de Clindor et est en train de mener une action qui le mettra en plein éclat et en gloire. Alcandre invite Pridamant à voir tout cela sans rien dire ni s’alarmer, et l’emmène dans sa grotte pour lui montrer la vie de son fils.

ACTE 2

SCÈNE 1 & SCÈNE 2

En faisant apparaître le spectre de Clintor, Alcandre demande à Primadant de ne pas avoir peur et d’observer attentivement tout ce qui va se passer.
Matamore se vante de ses exploits de guerre et de son charme irrésistible auprès des femmes. Il prétend avoir conquis des princesses et reines qui mendiaient ses caresses et avoir fait trembler les dieux. Il fait un récit de son amour futur avec Isabelle. Clindor semble impressionné par ses histoires, mais Matamore est interrompu par l’arrivée de sa maîtresse et de son rival. Il décide de se retirer pour ne pas avoir à les tuer tous les deux.

SCÈNE 3

Adraste exprime son amour pour Isabelle et sa douleur de ne pas être aimé en retour. Isabelle, quant à elle, reconnaît qu’Adraste l’aime, mais insiste sur le fait qu’elle ne l’aime pas et ne changera pas d’avis. Adraste est déterminé à obtenir l’amour d’Isabelle et décide de demander l’aide de l’autorité de son père. Isabelle, cependant, n’est pas convaincue que cette approche réussira et prévient Adraste qu’en poursuivant dans cette voie, il risque de se ridiculiser.

SCÈNE 4

Matamore promet de ne plus chercher à conquérir et de servir uniquement Isabelle. Ils discutent ensuite de la manière dont Matamore a charmé des princesses, mais ne les a jamais voulues pour maîtresses. Isabelle semble ne pas être conquise par les propos de Matamore.

SCÈNE 5

Un Page donne à Matamor une lettre écrite par la reine d’Islande. Lassé de toutes ces femmes, il explique qu’il compte lui répondre en refusant ses demandes. Il envoie Clindor raconter ses aventures à Isabelle afin de pouvoir la conquérir.

SCÈNE 6

Une fois que Matamor a quitté la scène, Clindor avoue à Isabelle qu’il éprouve des sentiments pour elle. Cette dernière lui confie que c’est réciproque et souhaite s’arranger pour que son père le choisisse lui et pas un autre. Isabelle s’éclipse lorsqu’Adraste revient.

SCÈNE 7

Adraste se plaint qu’Isabelle le fuit alors qu’elle s’entretient avec Clintor. Ce dernier explique qu’il parlait des amours de son maître. Adraste demande à Clindor d’éloigner son maître et le met en garde. Clindor se défend et se retire, refusant de faire du bruit.

SCÈNE 8

Adraste exprime sa jalousie envers Clindore, qui semble plaire à Isabelle, la femme qu’il aime. Lyse, la servante d’Isabelle, confirme que Clindor a conquis le cœur de sa maîtresse en prétendant être un gentilhomme riche. Adraste est choqué et indigné. Lyse lui suggère de parler au père d’Isabelle pour qu’il ramène sa fille à la raison. Adraste demande à Lyse de l’aider à surprendre Isabelle et Clindor ensemble.

SCÈNE 9 & SCÈNE 10

Seule sur scène, Lyse, qui semble ne pas apprécier Clindor se dit être heureuse de pouvoir le piéger en le surprenant lui et sa maîtresse avec Adraste. Face au comportement de Lyse, Primadant craint pour son fils. Alcandre lui explique que Lyse est amoureuse de Clindor et qu’elle souhaite lui faire payer le fait qu’il lui préfère sa maîtresse.

ACTE 3

SCÈNE 1 & SCÈNE 2

Géronte, le père d’Isabelle, essaie de convaincre sa fille d’épouser Adraste, étant donné qu’il estime être digne d’elle. Bien qu’elle reconnaisse les qualités d’Adraste, Isabelle refuse la volonté de son père. Ce dernier s’irrite et lui reproche son insolence. Isabelle tente de justifier son refus en évoquant son bonheur et sa tranquillité, qu’elle ne peut trahir en épousant quelqu’un qu’elle n’aime pas. Toutefois, Géronte ordonne à sa fille de céder à son autorité. Il met fin à la discussion en affirmant sa volonté et demande à sa fille de rentrer. Seul sur scène, Géronte ne comprend pas pourquoi sa fille lui désobéit. Il ne souhaite pas qu’elle se marie avec Matamore.

SCÈNE 3

Matamore fanfaronne une nouvelle fois sur tous les exploits qu’il a accomplis. Néanmoins, Géronte lui fait savoir qu’il refuse de lui donner la main de sa fille et lui ordonne d’arrêter de chercher à la séduire.

SCÈNE 4

Matamore exprime son mécontentement par rapport à la décision de Géronte. Clindor lui suggère d’utiliser la force pour le contraindre à prendre la main de sa fille. Toutefois, Matamore explique qu’il a peur des conséquences s’il en arrivait à prendre une telle décision. Il décide d’envoyer Clindor parler à Isabelle en son nom.

SCÈNE 5

Clindor complimente Lyse sur son apparence et exprime son affection pour elle. Il admet qu’il est également attiré par Isabelle. Lyse répond avec sarcasme et ironie, soulignant qu’il vaut mieux qu’il poursuive quelqu’un avec de la fortune, comme Isabelle, plutôt que d’être dans la pauvreté avec elle. Clindor explique qu’il est déchiré entre l’amour (Lyse) et la nécessité (Isabelle). Lyse l’informe que sa maîtresse attend sa visite. Clindor quitte la scène.

SCÈNE 6

Lyse exprime sa frustration face à l’ingratitude de Clintor. Elle se réjouit à l’idée du piège qu’elle compte lui tendre avec Adraste.

SCÈNE 7

Dehors, à l’abri des valets de Géronte, Matamore attend impatiemment le retour de Clindor et d’Isabelle. Lorsque ces derniers arrivent, il décide de se cacher afin de les espionner.

SCÈNE 8

Isabelle annonce à Clindor que Géronte est en colère contre elle. Il lui a ordonné d’épouser Adraste et il risque de refuser à Clindor ainsi qu’à Matamore l’entrée de sa maison. Isabelle évoque une nouvelle fois l’amour qu’elle ressent pour Clindor. Outré, Matamore sort de sa cachette.

SCÈNE 9

Matamore en veut à Clindor pour l’avoir trahi. Il menace de le tuer. Néanmoins, lorsque Clindor lui propose un duel afin de gagner le cœur d’Isabelle, Matamore refuse et consent à ce que son valet puisse aimer Isabelle.

SCÈNE 10 à SCÈNE 12

Isabelle et Clindor expriment leur gratitude envers Matamore pour leur permettre de s’aimer. Matamore s’engage à les défendre. Adraste surgit, mécontent de l’amour entre Isabelle et Clindor. Matamore, Lyse et Isabelle se mettent à l’abri. Clindor porte un coup d’épée fatal à Adraste. Géronte exige l’arrestation de Clindor. Pridamant craint que son fils ait scellé son propre sort, mais Alcandre le rassure et lui demande de patienter pour connaître la suite des événements.

ACTE 4

SCÈNE 1

Isabelle exprime sa tristesse dans un monologue suite à la mort prochaine de Clindor, condamné pour avoir tué Adraste. Elle affirme qu’elle souhaite mourir aux côtés de son bien-aimé et en veut à son père pour sa sévérité.

SCÈNE 2

Lyse console Isabelle en lui expliquant qu’elle a séduit le geôlier afin de lui prendre ses clés. Elle lui demande de faire ses bagages et de trouver de l’argent pour qu’ils puissent s’enfuir avec Clindor.

SCÈNE 3 à SCÈNE 4

Au cours d’un monologue, Lyse exprime son désir de se repentir, car elle se considère responsable du sort de Clindor. Elle retrouve Isabelle accompagnée de Matadore qui est sorti de sa cachette pour libérer Clindor. Isabelle demande alors à Lyse de distraire les valets de Géronte.

SCÈNE 5

Lyse reproche à sa maîtresse d’avoir perdu du temps en amenant Matamore. Cette dernière s’excuse, mais lui explique qu’elle n’a pas pu faire autrement.

SCÈNE 6

Le geôlier informe Lyse et Isabelle que tout est prêt pour la libération de Clindor. Isabelle exprime sa gratitude, tandis que Lyse s’inquiète de savoir comment ils pourront quitter la ville. Le geôlier leur indique un endroit pour sortir de la ville.

SCÈNE 7 & SCÈNE 8

Seul, Clindor estime mériter son sort. Ses pensées sont interrompues lorsqu’il entend qu’on lui ouvre sa cellule. C’est le geôlier qui arrive prétextant qu’on a changé l’heure de sa condamnation et qu’il va être exécuté cette nuit.

SCÈNE 9

Les retrouvailles contentent tout le monde. Isabelle explique à Clindor que c’est grâce à Lyse qu’il est libre. Clindor apprend que le geôlier et Lyse sont ensembles. Tous ensemble, ils aident Clindor à s’évader.

SCÈNE 10

Matamore en veut à Clindor pour l’avoir trahi. Il menace de le tuer. Néanmoins, lorsque Clindor lui propose un duel afin de gagner le cœur d’Isabelle, Matamore refuse et consent à ce que son valet puisse aimer Isabelle.

SCÈNE 11

Alcandre apaise les inquiétudes de Pridamant en affirmant que les personnages qu’il a vus sont désormais hors de danger. Bien qu’ils aient été poursuivis, personne n’a réussi à les retrouver. De plus, Alcandre mentionne qu’il s’est écoulé deux ans depuis leur aventure. Alcandre propose ensuite d’inviter d’autres spectres plus beaux pour montrer à Pridamant la vie de Clindor, deux ans après ces événements.

ACTE 4

SCÈNE 1

Pridamant constate qu’Isabelle a subi une belle transformation. Lyse l’accompagne en tant que suivante. Alcandre conseille à Pridamant de ne pas avoir peur et de ne pas quitter le lieu avant lui, car sa vie est en jeu.

SCÈNE 2

Isabelle (Hippolyte) est en train de discuter avec Lyse (Clarine). Elle explique qu’elle a l’intention de parler au prince Florilame de la relation qui existe entre sa femme, Rosine, et Clindor (Théagène). Elle est attristée par cette nouvelle. Clindor arrive, et les deux femmes s’éloignent.

SCÈNE 3

Clindor (Théagène) , pense avoir à faire à Rosine alors qu’il s’agit d’Isabelle (ou Hippolyte). Cette dernier le surprend en train de la tromper et exprime sa colère envers lui. Elle lui reproche d’avoir abandonné son père pour le suivre. Clindor (Théagène) lui fait savoir que c’est à elle de décider ce qu’elle souhaite. Toutefois, si elle décide de partir, elle risque de perdre tout le confort qu’elle a. Isabelle (Hippolyte) estime qu’en tentant de séduire la femme de l’homme qui les a aidés financièrement, Florilame, il se montre malhonnête. Isabelle s’inquiète pour la vie de Clindor, craignant que Florilame ne le tue s’il apprend la liaison qu’il entretient avec sa femme. Touché par les mots d’Isabelle, Clindor décide de mettre fin à sa liaison. Lyse (Clarine) annonce que quelqu’un vient.

SCÈNE 4

Eraste poignarde Clindor, tandis que Pridamant implore l’intervention divine pour sauver son fils. Isabelle, la maîtresse de Clindor, confronte Eraste et lui demande pourquoi il a commis cet acte terrible. Ce dernier répond qu’il a agi pour venger le prince Florilame, la princesse Rosine et Isabelle elle-même. Il estime que ce mari déloyal ne méritait pas l’honneur d’être à elle. Isabelle est désespérée et demande aux assassins d’achever leur travail en la tuant également. Elle perd conscience et tombe dans les bras de Lyse. Alcamandre et Primadent sortent de la grotte.

SCÈNE 5

Suite au décès de son fils, Pridamant est dans une profonde tristesse. Il exprime son désir de mourir. C’est alors qu’Alcandre lui propose une ultime illusion en lui montrant une scène représentant son propre enterrement, où tous les personnages, vivants et morts, apparaissent devant lui. Alcandre révèle ensuite que Clindor, Isabelle, Lyse et le geôlier ne sont en fait que des acteurs faisant partie d’une troupe de théâtre. Ainsi, Primadant apprend que la mort de son fils n’était qu’un événement fictif dans leur pièce. Cette révélation réjouit Pridamant qui projette de partir à Paris pour rencontrer les acteurs en question.

Présentation des personnages

Alcandre est un magicien âgé et un illusionniste renommé, capable de créer des illusions époustouflantes. Dans la pièce, il aide Pridamant à entrevoir la vie de son fils, Clindor. Incarnant à la fois la vérité et l’illusion, il montre que si les plus grandes illusions peuvent être démasquées, la vérité est souvent difficile à accepter. Apportant une touche de surnaturel à la pièce, Alcandre peut être comparé à un régisseur de théâtre.

Pridamant est le père de Clindor qui, en raison de sa sévérité, a perdu son fils. Depuis que ce dernier s’est enfui, Pridamant cherche désespérément à le retrouver. L’intrigue de la pièce tourne autour de la volonté d’un père de renouer le contact avec son fils. Ce personnage incarne le stéréotype du père autoritaire qui refuse de laisser son fils suivre sa propre voie. Toutefois, au fil des scènes, il subit une transformation, devenant un père aimant et fier de son fils.

Clindor a fui son père oppresseur, Pridamant. Grâce à Alcandre, on découvre qu’il a vécu une vie de brigand avant de devenir valet de Matamore, un capitaine Gascon. Bien qu’amoureux d’Isabelle, il doit rivaliser avec Matamore et Adraste pour conquérir son cœur. Il se fait piéger par Lyse, jalouse des sentiments qu’il éprouve pour sa maîtresse, qui aide Adraste à surprendre Clindor et Isabelle. Au cours d’un combat, Clindor tue Adraste, ce qui entraîne sa condamnation à mort par Géronte, le père d’Isabelle. Toutefois, Lyse et Isabelle parviennent à le libérer grâce à l’aide du geôlier. Deux ans plus tard, on le retrouve en tant que mari volage, mais sa liaison est découverte par les domestiques de sa maîtresse et il est poignardé par l’écuyer de Florilame. En réalité, tout est une illusion, car Clindor est un acteur de théâtre. Il n’a fait qu’interpréter ces différents personnages.

Isabelle, la fille de Géronte, est courtisée par Adraste, Matamore et Clindor, mais seul ce dernier reçoit son amour en retour. Après avoir aidé Clindor à s’échapper alors qu’il était condamné à mort, on la retrouve deux ans plus tard, souffrant face aux actions volages de Clindor. Elle finit par trouver la mort lorsque celui-ci est poignardé par Eraste. Tout comme Clindor, tout est une illusion : Isabelle et Hyppolite sont deux personnages qu’elle a interprétés.

Matamore, le maître de Clindor, est un capitaine gascon qui ne cesse de fanfaronner sur ses exploits. Il se vante constamment sur ses différentes conquêtes (femmes et territoires). S’il s’affiche comme un personnage courageux qui a accompli mille et une prouesse, très vite, on se rend compte que c’est un personnage couard. Il incarne le genre d’hommes qui parlent plus qu’ils n’agissent. La vantardise reste donc son meilleur talent.

Lyse est la servante d’Isabelle qui, par jalousie, décide de tendre un piège à Clindor afin d’aider Adraste à les surprendre tous les deux. Cette décision entraînera la mort d’Adraste au cours d’un duel contre Clindor. Ce dernier sera donc condamné à mort par Géronte, le père d’Isabelle, ce qui amènera Lyse à séduire le geôlier pour aider Clindor à prendre la fuite et pour se repentir de ses choix. Par la suite, on la voit interpréter un autre personnage, celui de Clarine, la servante d’Hippolyte.

Adraste est l’un des prétendants d’Isabelle. Lorsque cette dernière refuse ses avances, ce gentilhomme n’abandonne pas et la dénonce auprès de son père pour la forcer à l’épouser. Il meurt lors d’un duel contre Clindor, ce qui condamne ce dernier à être emprisonné et condamné à mort.

Géronte, le père d’Isabelle, est un homme rigide qui essaie de forcer sa fille à épouser Adraste, tout en rejetant les autres prétendants Matamore et Clindor, qu’il ne trouve pas assez dignes pour elle. Sa sévérité rappelle celle de Pridamant. Son intransigeance forcera sa fille à fuir au côté de son bien-aimé, à l’instar de Clindor qui fuit Primadant.

Parmi ces personnages principaux, on retrouve également :

Dorante, l’ami de Pridamant, qui le conduit à Alcandre afin qu’il puisse retrouver son fils ;

Le Geôlier de Bordeaux qui, séduit par Lyse, accepte d’aider à libérer Clindor pour fuir avec eux ;

Le Page du Capitan est présent pour donner une lettre à Matamore concernant une “prétendante” ;

Eraste est l’écuyer de Florilame qui poignarde Théagène (Clindor) pour avoir osé séduire sa maîtresse.

La troupe de domestiques d’Adraste et la troupe de domestiques de Florilame.

Analyse de l’oeuvre

La pièce explore la frontière floue entre l’illusion et la réalité, notamment à travers le personnage d’Alcandre, un magicien capable de montrer des scènes passées, présentes et futures. La question de la perception et de la vérité est ainsi au cœur de l’intrigue. En effet, à la fin de la pièce, il est révélé qu’Alcandre n’a fait que montrer des scènes de théâtre jouées par Clindor. Ainsi, on peut se demander si Alcandre possède réellement le pouvoir de dévoiler le passé, le présent ou l’avenir, ou si ce n’est qu’un subterfuge pour captiver Pridamant. D’autre part, Alcandre, dans cette œuvre, s’apparente davantage à un maître de cérémonie ou à un régisseur de théâtre qui permet d’ouvrir et de clore chaque acte.

En mettant en scène l’art théâtral lui-même, les personnages (Pridamant et Alcandre) assistent, tout comme le spectateur, à une série de scènes qui reflètent la diversité des genres théâtraux, de la comédie à la tragédie. Comme dans de nombreuses comédies, l’amour est un thème central de L’Illusion comique. Les personnages se retrouvent impliqués dans diverses histoires d’amour, souvent compliquées par des quiproquos, des rivalités et des jalousies. Puis nous sommes plongées deux années plus tard où une certaine Hippolyte est confrontée à un mari volage. Dans cette dernière scène, on assiste à la mort de Théagène (Clindor) et d’Hippolyte (Isabelle). Cette thématique invite le spectateur à réfléchir sur la nature du théâtre et sa capacité à représenter la réalité.

La pièce met en lumière les relations entre parents et enfants, notamment à travers l’histoire de Pridamant, un père à la recherche de son fils Clindor qu’il a chassé de la maison. Géronte incarne également l’autorité parentale et, tout comme Pridamant, il perdra sa fille qui fuira en compagnie de son bien-aimé. Cette thématique soulève des questions sur les devoirs et les responsabilités des parents envers leurs enfants.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !