Littérature

Alfred Jarry, Ubu Roi : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés

Le 25 avril 1895, Alfred Jarry publiait sa pièce de théâtre Ubu roi pour la première fois dans la revue Le Livre d’art de Paul Fort. Découvrons ensemble cette œuvre théâtrale écrite par un auteur français, considéré comme le précurseur du théâtre de l’absurde et du mouvement surréaliste.

Résumé scène par scène de Ubu Roi de Alfred Jarry

Résumé scène par scène

ACTE 1

Scène 1

Après avoir été roi d’Aragon, Père Ubu est maintenant Capitaine de Dragon, un officier du roi de Pologne. Il se contente de ce titre toutefois Mère Ubu souhaite devenir reine de Pologne. Elle demande à son mari, Père Ubu, de s’arranger pour tuer le roi de Pologne en lui détaillant les avantages dont il pourrait jouir.

Scène 2

Mère Ubu et Père Ubu attendent des invités. Père Ubu a faim et en a marre d’attendre. Il profite du fait que sa femme aille voir à la fenêtre pour prendre une rouelle de veau. La porte s’ouvre.

Scène 3

Le Capitaine Bordure entre avec ses partisans pour manger le repas préparé avec soin par Mère Ubu. Pour Père Ubu, il y a beaucoup trop de plats. Après avoir jeté un “balai innommable” sur le festin, il demande à tous les partisans de sortir, hormis le Capitaine Bordure. Personne ne sort et Ubu est obligé de les faire dégager.

Scène 4

Seul avec le Capitaine Bordure, Père Ubu lui explique qu’il veut faire de lui le duc de Lithuanie. Le Capitaine comprend que le Père Ubu projette de renverser Venceslas, le roi de Pologne. Père Ubu vient embrasser le Capitaine lorsqu’il apprend que ce dernier se présente comme un ennemi mortel du roi de Pologne. Le Capitaine Bordure remarque que Père Ubu dégage une très forte odeur.

Scène 5

Un messager vient avertir Père Ubu que le roi souhaite le voir. Père Ubu craint qu’il ne soit démasqué et projette de rejeter la faute sur sa femme et Bordure.

Scène 6

Père Ubu arrive devant le roi et passe aux aveux. Toutefois, le roi ne comprend pas de quoi il parle. Il lui explique qu’il l’a fait venir pour le nommer comte de Sandomir pour le récompenser de ses nombreux services en tant qu’officier. Père Ubu est heureux de la générosité du roi, mais projette toujours de l’assassiner.

Scène 7

Père Ubu, le Capitaine Brodure et d’autres personnages (Giron, Pile, Cotice, Conjurés et Soldats) essaient de trouver un moyen de tuer le roi. Père Ubu propose de l’assassiner, mais cette méthode déplaît. Le Capitaine Bordure propose de le tuer par l’épée, tout le monde accepte estimant que c’est une méthode noble et vaillante. Tous donnent leur parole de tuer le roi par l’épée.

ACTE 2

Scène 1

Au Palais, le roi demande à son fils, Bougrelas, de ne pas l’accompagner étant donné qu’il a été impertinent avec Père Ubu. La reine fait part de ses inquiétudes à son mari vis-à-vis d’un songe qu’elle a fait où Père Ubu l’assassine. Le roi a confiance en Père Ubu et, pour prouver qu’il ne le craint pas, il décide d’y aller sans armes. Il part avec deux de ses fils, Ladislas, Boleslas. La reine et Bougrelas vont à la chapelle pour prier.

Scène 2

Le roi se présente devant Père Ubu accompagné de ses hommes. Père Ubu donne l’assaut. Le roi est assassiné et ses fils fuient. Ils sont poursuivis par les hommes du Père Ubu. Ce dernier prend la couronne du roi assassiné.

Scène 3

Impuissante, la reine assiste aux meurtres de deux de ses fils, en compagnie de son fils Bougrelas.

Scène 4

Père Ubu arrive avec ses hommes. Bougrelas défend sa mère et lui ordonne de fuir. Il tue des soldats avant de fuir par l’escalier secret pour rejoindre sa mère.

Scène 5

Bougrelas arrive en sûreté dans une caverne avec sa mère. Cette dernière, mal en point, finit par mourir. Bougrelas finit par s’endormir, il est réveillé par les fantômes de ses ancêtres qui apparaissent. L’ombre du seigneur Mathias de Koenigsberg, le premier roi et le fondateur de la maison, lui tend une épée pour qu’il puisse tuer l’usurpateur avant de disparaître.

Scène 6

Au palais, Père Ubu ne souhaite pas distribuer de l’or pour le peuple. Il souhaite tout garder pour lui. Il capitule lorsque le Capitaine Bordure lui fait comprendre que s’il ne leur donne pas d’or, le peuple risque de ne plus payer d’impôts et se rebeller.

Scène 7

Père Ubu donne de l’or au peuple. Les hommes s’entretuent pour obtenir l’or plus vite. Le Capitaine propose de faire une course pour gagner une caisse d’or. Le peuple accepte. Michel Federovitch remporte la caisse pleine d’or. Le peuple et Michel acclament le nouveau roi. Père Ubu ouvre les portes du palais pour que le peuple profite d’un gros festin.

ACTE 3

Scène 1

Père Ubu fait comprendre à sa femme qu’il ne veut pas honorer le Capitaine Bordure du titre de duché. Mère Ubu lui fait comprendre qu’il ne gagne rien à agir de la sorte. D’autant plus que Bougrelas est toujours vivant. Père Ubu n’a pas peur de cet enfant de “quatorze ans”. Mère Ubu pense que Bougrelas, du fait de son bon droit, finira par l’emporter ce qui énerve Père Ubu.

Scène 2

Père Ubu souhaite amasser plus de titres et plus de richesses. Il finit par tuer tous les nobles. Ensuite, il souhaite réformer la justice et les finances. Toutefois, les magistrats et les financiers ne sont pas d’accord. Père Ubu en assassine une bonne partie expliquant qu’il rendra la justice lui-même et qu’il ira de maison en maison pour récolter les impôts.

Scène 3

Les paysans s’assemblent et s’inquiètent de la situation. Ils apprennent que les nobles, les magistrats et les financiers ont été tués. De plus, Père Ubu souhaite doubler les impôts. Une voix se fait entendre, la porte est défoncée et Père Ubu entre avec une armée de “Grippe-sous” pour récolter les sous.

Scène 4

Père Ubu s’adresse à Stanislas Leczinki, le paysan le plus vieux de l’assemblée. Il lui fait comprendre qu’il a changé les impôts et qu’ils doivent payer. Stanislas refuse étant donné qu’ils ont déjà payé. Une lutte commence et Père Ubu est victorieux. Il ramasse sa fortune pendant que Stanislas fuit après avoir acclamé Stanislas en tant que Roi légitime de Pologne.

Scène 5

Père Ubu s’entretient avec le Capitaine Bordure qu’il a fait emprisonner. Ce dernier le menace étant donné que ses crimes risquent de ne pas rester impunis bien longtemps, mais Père Ubu se moque bien de ce qu’il dit.

Scène 6

Bordure a fini par s’échapper pour demander grâce à l’Empereur Alexis, le cousin du roi défunt. Ce dernier, souhaitant renverser Père Ubu, accepte de le nommer sous-lieutenant du 10e régiment des Cosaques. Toutefois, l’empereur se méfie de lui.

Scène 7

Père Ubu s’entretient avec ses conseillers de finance lorsqu’il reçoit un message de la part de Bordure lui annonçant que le czar lui déclare la guerre. Il souhaite tuer Père Ubu et mettre Bougrelas sur le trône. Père Ubu est en proie à la peur et se met à sangloter. Sa femme lui conseille de partir en guerre. Il accepte et les soldats sont heureux. Néanmoins, Ubu précise que les soldats ne recevront pas un seul sou.

Scène 8

Père Ubu prépare son armée pour aller à la bataille. Avant de partir, il dit à sa femme qu’il lui laisse la régence du royaume avec l’aide de Palotin Giron. Néanmoins, il emporte le livre des finances avec lui pour s’assurer qu’elle ne lui vole rien. Seule, Mère Ubu projette de tuer Bougrelas et de voler le trésor.

ACTE 4

Scène 1

Mère Ubu est dans la crypte des anciens rois pour déterrer un trésor. Elle met une partie dans son sac. Ne se sentant pas en sécurité, elle décide de revenir plus tard, mais une voix qui sort du tombeau de Jean Sigismond l’effraie et elle s’enfuit avec son or.

Scène 2

Profitant de l’absence de Père Ubu, Bougrelas arrive sur la Place de Varsovie et promet de supprimer tous les impôts instaurés par Père Ubu. Un combat est engagé, Palotin Giron est tué et Mère Ubu fuit, poursuivis par les Polonais.

Scène 3

Père Ubu apprend par Rensky que les Polonais se sont révoltés et que Bougrelas a repris le royaume. Il lui annonce également que Giron est mort et que sa femme est en fuite. Père Ubu ne croit pas à ses sornettes. Étant sur la colline, il pense jouir d’un bon avantage sur l’armée russe. Il fait part de sa stratégie avant de vouloir passer à table, pensant que les Russes n’attaqueront pas avant midi. Néanmoins, les Russes envoient un boulet de canon.

Scène 4

L’armée polonaise engage le combat contre l’armée Russe. Père Ubu et le général Laczy affrontent Brodure et le Czar. L’armée polonaise finit par être mise en déroute et Père Ubu fuit.

Scène 5

Père Ubu, Pile et Cotice ont trouvé refuge dans une caverne en Lithuanie. Ils ont perdu la bataille et fuient l’armée russe.

Scène 6

Un ours entre dans la caverne, Père Ubu se met à l’abri en convoquant le seigneur, laissant l’ours s’emparer de Cotice et Pile s’attaquer seul à l’animal. L’ours finit par être tué et Père Ubu s’en octroie les mérites étant donné que la victoire leur a été donnée, car il demandait l’aide de dieu. Pile et Cotice décident de dépecer l’animal, de faire du feu et de le manger, mais Père Ubu, voyant un danger menaçant à chaque instant, refuse de les aider. Ils finissent par le priver de manger l’ours et Père Ubu s’endort. Pile et Cotice discutent et se demandent si Bougrelas a réellement repris le royaume. Ils décident de quitter Père Ubu.

Scène 7

Père Ubu fait un cauchemar sur tout ce qu’il a vu et n’a pas vu, comme Mère Ubu qui a déterré l’or d’un tombeau. L’ours est très présent et il l’associe à Bordure.

ACTE 5

Scène 1

Mère Ubu a trouvé refuge dans la même caverne que son mari. Elle profite qu’il fasse nuit pour se faire passer pour saint Gabriel, celui qui ne donne que de bons conseils. Elle tente en vain de faire en sorte qu’il lui pardonne, mais Père Ubu est trop têtu. Lorsque le jour se lève, Père Ubu remarque que sa femme s’est jouée de lui. Il lui en veut. Au moment où il décide de la mettre à genoux pour lui infliger un dernier supplice, on entend du bruit à l’entrée de la caverne.

Scène 2 et 3

Bougrelas arrive dans la caverne avec ses hommes pour tuer Père Ubu et Mère Ubu. Ces derniers sont sauvés par Pile et Cotice. Ils réussissent à s’enfuir hors de la caverne.

Scène 4

Père Ubu et sa bande sont sur le pont d’un navire naviguant près de la Baltique. Le commandant apprécie la belle brise, mais Père Ubu est impatient et donne des ordres contradictoires pour arriver plus vite. Il y a des risées et des vagues qui causent des problèmes, mais ils continuent à naviguer. Père Ubu parle de sa future nomination en tant que Maître des Finances à Paris et de leur prochaine arrivée en France ou en Espagne.

Résumé acte par acte

ACTE 1

Père Ubu, ancien roi d’Aragon et actuel officier du roi de Pologne, est incité par sa femme à tuer le roi pour siéger sur le trône. Pour ses services en tant qu’officier, Père Ubu est nommé comte de Sandomir par le roi, mais cela ne l’empêche pas de comploter avec le Capitaine Bordure et d’autres personnages pour trouver un moyen d’assassiner le roi.

ACTE 2

Le roi et de deux ses fils sont assassiné par Père Ubu et ses hommes, Bougrelas, le plus jeune des fils, et la reine sont impuissants face aux meurtres. La reine meurt dans la caverne où ils se réfugient. Les fantômes des ancêtres de Bougrelas lui donnent une épée pour tuer l’usurpateur. Père Ubu est réticent à vouloir distribuer de l’or au peuple. Une course est organisée pour gagner une caisse d’or, remportée par Michel Federovitch qui est acclamé par le peuple. Père Ubu organise un grand festin pour tout le monde.

ACTE 3

Père Ubu est un homme ambitieux et sanguinaire qui souhaite amasser plus de titres et de richesses, il tue tous les nobles et une bonne partie des financiers et des magistrats pour réformer la justice et les finances. Il est défié par les paysans et un message lui annonce que le czar lui déclare la guerre et souhaite le tuer pour mettre Bougrelas sur le trône. Père Ubu est en proie à la peur et sa femme lui conseille de partir en guerre. Il prépare son armée et laisse la régence du royaume à sa femme avec l’aide de Palotin Giron. Cependant, sa femme projette de tuer Bougrelas et de voler le trésor.

ACTE 4

Mère Ubu cherche à déterrer un trésor, mais, effrayé par une voix, elle ne parvient pas à prendre la totalité. Pendant ce temps, les Polonais se révoltent et Bougrelas prend le pouvoir. Père Ubu échoue dans sa stratégie et doit fuir le combat avec Pile et Cotice. Ils se réfugient dans une caverne où ils rencontrent un ours qui est tué par Pile. Pendant que Père Ubu est endormi, Pile et Cotice décident de l’abandonner pour vérifier si Bougrelas a réellement repris le royaume. Père Ubu fait un cauchemar sur les événements qui se sont déroulés.

ACTE 5

Mère Ubu se réfugie dans la même caverne que son mari Père Ubu et se fait passer pour saint Gabriel pour obtenir son pardon, mais en vain. Lorsque Bougrelas et ses hommes arrivent pour les tuer, ils sont sauvés par Pile et Cotice et réussissent à s’enfuir. Père Ubu et sa bande naviguent sur un navire près de la Baltique, où Père Ubu est impatient et donne des ordres contradictoires pour arriver plus vite malgré les risées et les vagues. Il parle de sa future nomination en tant que Maître des Finances à Paris et de leur prochaine arrivée en France ou en Espagne.

Présentation des personnages

Père Ubu est un ancien souverain de l’Aragon, il était un officier de confiance du roi polonais Venceslas. Poussé par la cupidité et les manipulations de sa femme, il a assassiné Venceslas et pris sa place sur le trône. Cependant, sa politique oppressive et ses impôts excessifs ont fini par lui attirer la haine de son peuple. Il a finalement été renversé par Bougrelas, le fils survivant de Venceslas, avec l’aide du tsar (czar) russe Alexis. Vers la fin de la pièce, il fuit avec sa femme, Pile et Cotice pour la France. Père Ubu est un personnage qui apporte une touche comique à la pièce du fait de son imbécilité. Il ne pense qu’à manger et à accumuler plus de richesses. Cet homme avare est également un couard et un lâche qui se réfugie dans les prières lorsqu’il sent sa vie menacée.

Mère Ubu convoite le pouvoir royal en Pologne et incite son mari à commettre un acte de trahison envers le roi Venceslas. Une fois qu’il est couronné, elle l’avertit de ne pas tomber dans l’excès de cupidité, mais il ne prête pas attention à ses avertissements. Lorsque son mari part affronter les armées russes, elle essaie de s’approprier les richesses de la couronne, mais elle est chassée de son trône par Bougrelas et se réfugie dans la même grotte que son mari. Elle tente de se faire passer pour Saint Gabriel pour obtenir le pardon de son mari. Elle est beaucoup plus intelligente que son mari.

Le capitaine Bordure commandait le 5e régiment des dragons de Wilna. Il se lie avec Père Ubu contre le roi Venceslas. Toutefois, lorsque Père Ubu monte sur le trône, il refuse de lui accorder le duché de Lithuanie qu’il lui a promis. Bordure est alors jeté en prison. Néanmoins, il parvient à s’enfuir et se tourne vers le tsar Alexis pour vaincre Ubu. Il meurt lors de la bataille opposant les “Polonais“, dirigés par Ubu, aux “Russes” du tsar Alexis.

Le roi Venceslas est le roi de Pologne. Il est marié à la reine Rosemonde et ils ont trois fils : Ladislas, Boleslas et Bougrelas. Il a une confiance aveugle en Ubu, qu’il décide de nommer Comte de Sandomir. Toutefois, lors de la revue militaire, il est trahi et assassiné avec deux de ses fils par Père Ubu et les conjurés qui sont présents à ses côtés.

La reine Rosemonde est l’épouse du roi de Pologne. Elle se méfie de Père Ubu et en fait part à son mari. Impuissante, elle assiste aux meurtres de deux de ses fils et finit par mourir de chagrin après avoir fui dans la caverne avec Bougrelas, son plus jeune fils.

Bougrelas, un des descendants de Venceslas, est l’unique rescapé de la dynastie après l’extermination orchestrée par Père Ubu et les autres conjurés. Alors qu’il n’a que quatorze ans, il s’associe avec Bordure et le tsar Alexis pour se venger et récupérer son droit au trône.

Le Général Lascy fait partie de l’armée polonaise qui s’oppose à l’armée russe. Il trouve la mort sur le champ de bataille. C’est un général qui fait preuve de bravoure.

Stanislas Leczinski est un vieux paysan qui se rebelle contre Père Ubu lorsque celui-ci vient réclamer les impôts. Il s’oppose au nouveau roi et souhaite voir Bougrelas siéger sur le trône. Le nom de ce personnage s’inspire d’un homme qui a réellement existé.

Giron, Pile et Cotice sont des palotins, des subalternes sans grand intérêt pour Père Ubu. Giron finit par être assassiné. Pile et Cotice permettent à Père Ubu et sa femme de s’enfuir lorsqu’ils sont attaqués par Bougrelas dans la caverne.

L’Empereur Alexis est le Tsar (Czar) de Russie. Le roi de Pologne était son cousin et il souhaite se venger en tuant l’usurpateur afin d’aider Bougrelas a remonté sur le trône.

Michel Fédérovitch est un homme du peuple qui gagne la course et se voit offrir une caisse remplie d’or par Père Ubu.

Hormis ces personnages, nous trouvons également : l’Ours, le Cheval à Phynances, la Machine à décerveler, l’Équipage, le Commandant, le Capitaine, l’armée russe, l’armée polonaise, les gardes, les soldats et les conjurés, les larbins de phynances, nobles, magistrats, conseillers, financiers, paysans et peuple.

Analyse de l’oeuvre

La pièce de théâtre Ubu Roi met en scène un personnage principal avide et gourmand, qui se comporte comme un ogre. Sa façon de s’exprimer et son expression “de par ma chandelle verte” apportent une touche comique à Père Ubu. Bien que les spectateurs ne le voient pas, Jarry indique, du fait de son écriture, que Père Ubu prononce “Phynance” au lieu de “Finance” (conseil de phynances, cheval de phynances). Père Ubu est un personnage faible, malpropre. Il est souvent impliqué dans des conflits ridicules.

Le moment où Mère Ubu se fait passer pour l’ange Gabriel afin de tromper son mari et l’inciter à pardonner ses erreurs reste l’une des scènes phares de cette pièce. La pièce se termine sur une plaisanterie à propos de l’Allemagne où Père Ubu explique que “le pays appelé Germanie” est “ainsi nommé parce que les habitants de ce pays sont tous cousins germains” ce qui souligne encore plus la stupidité du personnage principal.

Ubu Roi est une comédie dans laquelle on peut retrouver de nombreux éléments empruntés à ce genre théâtral.

On y retrouve le comique de caractère avec le personnage du Père Ubu qui n’est intéressé que par la richesse et par le bien-être de son estomac. Jarry le dépeint comme un ogre, c’est un homme très gros qui utilise des expressions telles que “Ah ! Je vais aiguiser mes dents contre vos mollets.” qui soulignent la bestialité du personnage. Le manque d’hygiène de Père Ubu est annoncé dans les premières scènes de l’acte I où le Capitaine Bordure sent la forte odeur qui se dégage de cet homme. Mère Ubu précise qu’il ne se lave jamais. C’est ironique de se dire qu’un homme qui jouit d’un certain rang au sein de la société puisse délaisser toutes marques d’hygiène. Il est intéressant de noter que son physique impressionnant est en totale contradiction avec sa personnalité. En effet, Père Ubu se révèle être un couard et un lâche qui fuit à la moindre occasion. Le comique de mot apparaît avec le mot “finance” qui devient “phynance” dans la bouche de Père Ubu.

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !