Littérature

Conte mythologique de Persée : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Résumé détaillé du Conte mythologique de Persée

LA NAISSANCE DE PERSÉE

Le Roi d’Argos, Acrisios alla voir l’oracle de Delphes pour savoir s’il aurait un fils. Celui-ci lui répondit que non mais que sa fille, Danaé, qui était la plus belle des femmes du pays, allait avoir un garçon qui finirait par le tuer. Pour s’assurer que cela n’arrive jamais et sachant que les dieux refusaient ce genre d’actes, il enferma sa fille. Bien qu’elle soit captive, Danaé rencontra Zeus. Quelque temps après, elle mit au monde son enfant : Persée.
Apprenant la nouvelle, Acrisios les enferma dans un coffre et les jeta dans la mer. Danaé et Persée furent découverts par un pêcheur appelé Dictys. Il les emmena chez lui et les confia à sa femme. Ils vécurent ensemble pendant plusieurs années. Lorsque le frère de Dictys, le Roi Polydecte , un homme cruel, aperçut Danaé, il tomba amoureux d’elle. Pour s’assurer de se débarrasser du fils de Danaé, Polydecte parla avec Persée des Gorgones et laissa sous-entendre qu’il rêvait d’avoir la tête de l’une de ses créatures.

LES QUÊTES DE PERSÉE

Le jour du festin qui devait annoncer le mariage entre Polydecte et Danaé, Persée arriva sans rien, mais promit au roi qu’il allait lui ramener la tête de Méduse : la seule Gorgone que l’on puisse tuer.
Persée partit en quête d’informations dans plusieurs contrées afin de savoir où il pouvait trouver les Gorgones. Hermès se montra et lui conseilla d’aller voir les Grées et de leur voler le seul œil unique qu’elle se partage à trois afin qu’elles lui révèlent où sont les Gorgones. Hermès lui donna une épée dont les écailles ne pouvaient être brisées ou courbées par la Gorgone. Afin qu’il puisse les voir sans être pétrifié, Pallas Athéna lui prêta son bouclier de bronze. Persée se rendit chez les Grées et après avoir eu les informations attendues, il se rendit chez les Gorgones. Il tua la Méduse et l’enferma dans un sac.
Sur le chemin du retour, Persée s’arrêta en Ethiopie et apprit que la Reine Cassiopée, s’étant vantée d’être plus belle que les Néréides, s’était attiré le courroux du dieu de la Mer. Sa fille, Andromède, était offerte en sacrifice à un “horrible serpent”. Quand il vit Andromède, Persée tomba sous le charme et il tua le serpent avant qu’il ne la dévore. Il la rendit à ses parents et leur demanda sa main. Ces derniers acceptèrent.

LA MORT D’ACRISIOS

Persée retourna voir sa mère avec Andromède, mais lorsqu’il arriva sur l’île, il apprit que le pêcheur, Dictys et sa mère avaient fuit, car celle-ci avait refusé d’épouser Polydecte.
Persée profita du banquet organisé par le roi Polydecte pour arriver au palais, sortir Méduse de son sac et transformer tous les convives, dont le roi, en statues. Persée retrouva Danaé et Dictys. Il donna à ce dernier la couronne. Persée retourna avec sa mère et sa femme en Grèce. En arrivant à Argos, ils apprirent qu’Acrisios avait été banni et que personne ne savait où il était.
Lors d’un concours d’athlétisme organisé par le Roi de Larissa, Persée lança un disque qui frappa un homme : Acrisios.

Présentation des personnages

Persée est le fils de Zeus et de Danaé, la fille d’Acrisios, le roi d’Argos. Il part en quête de Méduse pour apporter la tête au roi Polydecte.

Acrisios est le roi d’Argos qui enferme sa fille, Danaé, lorsqu’il apprend par l’oracle que sa fille donnerait naissance à un fils qui le tuerait.

Danaé est la fille d’Acrisios et d’Eurydice. Son père l’enferme pour éviter qu’elle n’enfante. Elle finira par avoir un enfant avec Zeus : Persée. Il les abandonnera mais finira quand même par mourir.

Dictys est le pêcheur qui tombe sur Danaé et Persée enfermés dans un coffre jeté à la mer par Acrisios. Il les confie à sa femme.

Le roi Polydecte est le frère de Dictys. Épris de Danaé, il cherche à éloigner Persée en l’envoyant chercher la tête de Méduse. Refusant de se marier avec lui, Danaé prend la fuite avec Dictys. Polydecte est transformé en statue lorsque Persée revient avec la tête de Méduse.

Méduse est l’une des trois gorgones. Ces dernières ressemblaient à des dragons et elles avaient le pouvoir de changer les hommes en pierre grâce à leur regard. Méduse est la seule des Gorgones qui soient mortelles. Ses deux autres soeurs sont Euryale et Sthéno qui sont immortelles.

Les Grées (ou Graies) sont surnommées les Soeurs grises. Ces divinités sont les filles de Céto et de Phorcys. Elles sont les sœurs aînées des Gorgones. Elles se partagent un seul œil à trois. Étant les gardiennes des Gorgones, elles sont les mieux placées pour indiquer à Persée où elles vivent.

Hermès est le messager de Zeus. C’est lui qui conseille à Persée d’aller voir Les Grées afin de savoir où se trouvent les Gorgones. Il lui donne une épée qui est insensible aux pouvoirs des Gorgones et lui prête ses chaussures ailées.

Athéna est la déesse de la sagesse. Elle prête à Persée son bouclier de bronze afin qu’il puisse voir le reflet de Méduse lorsqu’il combattra contre elle.

La reine Cassiopée est la reine d’Ethiopie qui s’est vanté d’être plus belle que les Néréides. Le père des Nymphes marines, Poséidon, a décidé de punir cette reine en envoyant un monstre marin, le serpent des mers. La colère de Poséidon ne pouvait s’apaiser que si Cassiopée acceptait de sacrifier sa fille en la laissant se faire dévorer par le monstre.

Andromède est la fille de la reine d’Ethiopie. Elle devait être sacrifiée pour calmer la colère de Poséidon. Elle fut sauvée par Persée qui a tué le serpent des mers. Elle finit par épouser son sauveur.

Analyse de l’oeuvre

Comme de nombreux contes mythologiques grecques, les oracles tiennent une importance capitale et, même en connaissance des faits, les personnages ne peuvent changer ce qui a été dit. En effet, Acrisios se charge d’enfermer sa fille pour être certains qu’elle n’ira pas coucher avec un homme. Il veut s’assurer qu’elle n’enfante pas d’enfants, et pourtant, elle mettra au monde Persée, l’enfant de Zeus. Il abandonne sa fille et Persée dans un coffre qu’il jette dans la mer, il est banni de sa ville, mais malgré tout, il finit quand même par mourir de la main de son petit-fils. Ainsi, dans ce conte mythologique, comme beaucoup d’autres, la notion de libre-arbitre est clairement contestée. Acrisios a beau trouver tous les stratagèmes pour éviter les paroles de l’oracle, celles-ci finissent quand même par se réaliser. Il n’a donc aucune volonté libre. Cependant, il est intéressant de se demander si, en connaissant les paroles de l’oracle, Acrisios ne s’est-il pas créé lui-même ce destin tragique. Aurait-il été tué par son propre petit-fils s’il avait consenti à ne pas enfermer Danaé ? Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons que constater qu’à travers les contes mythologiques, les oracles, qu’il soit écouté ou non, sont toujours dans le vrai : le premier grec qui pose le pied sur les terres troyennes trouve la mort, la destinée d’Oedipe, ect. L’un des oracles les plus consultés dans les contes mythologiques est l’oracle de Delphes, comme c’est le cas dans l’histoire de Persée.

Dans ce conte mythologique, une chose est assez surprenante : Persée n’est pas attaqué ou poursuivi par Héra. Elle est absente de la vie de ce fils de Zeus pourtant, Héra ne cesse de tourmenter les femmes qui ont couché avec son mari ainsi que leurs descendances. Toutefois, Persée, sans aucune explication, est exempté de la colère de Héra.

Bien que Persée soit connu pour avoir sauvé Andromède d’une mort certaine, quand nous pensons à ce personnage historique, nous nous rappelons forcément de son combat contre Méduse, la Gorgone, dans lequel il est sorti victorieux.

Du fait de sa laideur et de son regard qui transforme les êtres en statue, Méduse incarne parfaitement cet “autre”, soit cet être qui est différent de soi. Étymologiquement, “gorgos” signifie “sauvage”, ce qui pourrait induire que le combat entre Persée et Méduse est beaucoup plus symbolique qu’il n’y paraît. C’est la lumière de la connaissance qui permet d’éclairer les ténèbres. Pour voir ce qu’on ne doit pas voir, nous devons être capables de soutenir le chaos et la négativité. En utilisant le bouclier miroir, Persée se donne la possibilité de voir sans être vu. Si cela lui permet d’assurer sa victoire face à Méduse, cela lui donne également l’occasion d’utiliser ce pouvoir “médusien” à sa guise. Cela sous-entend donc que le chaos, incarné par Méduse, peut être un pouvoir bénéfique s’il est utilisé en de bonnes mains. Le mythe permet de nous apprendre que nous avons tous en nous les capacités d’être victorieux face au chaos, et ce, sans y trouver la mort. “Soit on est médusé” et le chaos gagne la bataille, “soit nous devenons Méduse”. Toutefois, un tel pouvoir doit être utilisé par une personne qui soit en capacité de ne pas y perdre son humanité.

Le fait que Méduse soit une femme n’est pas anodin. En effet, les femmes ont longtemps eu un aspect à la fois dangereux et fascinant pour les hommes. Ce regard, qui transforme les êtres en pierre, est étroitement lié aux regards, de certaines femmes, qui tétanisent les hommes. Par ailleurs, la Terre (Gaïa) est celle que l’on pourrait appeler “la Grande déesse mère”. Méduse étant sa petite fille, elle porte en elle les aspects de la Terre ainsi que les attributs de la féminité dans son pouvoir le plus absolu.
Le mythe de la méduse a d’ailleurs inspiré un texte de Freud. Il en a conclu qu’en coupant la tête de la Méduse, Persée a réussi à vaincre la femme castratrice et s’est armé du “fétiche”, la tête chargée de serpent, que Freud compare aux phallus. Ainsi, grâce à ce “fétiche”, il peut conquérir la femme et c’est exactement ce qu’il fait lorsqu’il sauve Andromède en tuant le serpent des mer-”mères”.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: Contenu protégé - Copyright www.lesresumes.com