Littérature

Jean Giono, Le Hussard sur le toit : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Résumé chapitre par chapitre de Le Hussard sur le toit de Jean Giono

Chapitre 1

Angelo se réveille avide de café et chevauche jusqu’à ce qu’il rencontre une femme qui lui en offre près de sa maison dans la vallée. Il essaie de la payer, mais elle refuse. Il repart avec l’indication de la route pour Banon et tombe sur une fontaine près d’un petit monastère. Il continue jusqu’à une auberge où il rencontre le propriétaire, un ancien soldat, avec qui il déjeune et discute. Plus tard, Angelo reprend sa route et remarque que le paysage est désertique et que les gens sont malades avec des effondrements, des vomissements, des dysenteries, des visages noirs et des membres violets. Tout le monde pense que c’est dû à une indigestion ou à une fièvre. Angelo s’arrête dans un village où une femme tente de soigner son mari malade, qui pense que c’est dû aux tomates. Angelo mange quelques melons et tomates avant de repartir.
Angelo arrive enfin à Banon après une longue attente et il commande de la nourriture et de la boisson à un hôtel avant de dormir pour la nuit.

Chapitre 2

Angelo se réveille tard. Il est ankylosé. Il prend soin de son cheval et demande au garçon d’écurie la route pour le Château de Ser. Il part à 4 h du matin et sur sa route, il trouve des oiseaux dévorant le cadavre d’une femme et des maisons remplies de cadavres. Il rencontre un médecin à cheval qui lui explique que la région est touchée par le choléra et que le Château de Ser est rempli de morts. Il décide de rester avec le médecin pour l’aider et ils dorment dehors en attendant des renforts de soldats.
Angelo entend des bruits dans un buisson et découvre un petit garçon. Le médecin lui donne un remède, mais le garçon meurt. Le médecin et Angelo décident d’aller voir la famille du garçon, mais le médecin tombe malade et meurt de choléra cette nuit-là.

Chapitre 3

Angelo arrive à un château appelé Ser et constate que tout le monde y est soit mort, soit en train de fuir. Il tombe sur une barricade où il doit présenter un ticket pour passer. Angelo raconte un mensonge qui est accepté par la sentinelle armée qui garde la barricade, mais la sentinelle exige de l’argent en échange. Angelo accepte, mais profite de la situation pour demander de la nourriture à la sentinelle en échange. La sentinelle donne à Angelo du pain et des saucisses, et Angelo part ensuite sur son cheval.
Angelo est en train de voyager à travers les champs pendant la nuit et il rencontre une barricade avec un brasier et un homme qui parle. Angelo est à Sisteron où ils brûlent leurs morts. La sentinelle indique que la personne ne rencontrera pas de nouvelles barricades pour un moment, et mentionne l’entrée de Château-Arnoux.

Chapitre 4

Angelo est avec une préceptrice et ses deux enfants dans la nuit. Ils sont en train de chercher leur chemin vers Avignon en passant par Aix en Provence et ils ont dû contourner le Château Arnoux. Ils ont besoin de trouver à manger et tombent sur une ferme où Angelo demande de la nourriture en échange d’argent. La femme dit qu’ils sont proches de Peyruis, où le père des enfants est connu et peut avoir de l’influence. Quand ils arrivent à la barricade, les gendarmes promettent de leur donner une billette* et un cabriolet, mais ils doivent passer 40 jours en quarantaine dans une grange du village. Pendant ce temps, il y a des morts à cause du choléra. Angelo propose aux personnes de fuir, mais la préceptrice refuse.
Le soir, ils finissent par s’enfuir mais ils sont séparés par les gendarmes. Angelo trouve une auberge avec l’homme à la barbiche.

* billette : Morceau de bois fendu pour le chauffage.

Chapitre 5

Angelo est dans une auberge bruyante et remplie de gens. Il s’éloigne pour boire du vin et voit des calèches dans l’écurie. Il demande à l’aubergiste s’il peut en louer une pour aller chercher la préceptrice à Peyruis. L’aubergiste accepte et Angelo part avec le fils de l’aubergiste pour le guider. Quand ils arrivent au village, ils découvrent que la préceptrice et les enfants sont morts. Angelo tente de retrouver la calèche, mais le garçon l’a abandonnée. Angelo veut se venger de l’aubergiste, mais quand il arrive à l’auberge, il trouve plusieurs corps morts et l’auberge vide. Angelo repart donc vers le sud et rencontre un homme à cheval. Il lui vole son cheval et galope jusqu’à Manosque.

Chapitre 6

Angelo s’amuse à faire peur aux gens qui barricadent une rue à Manosque, puis il libère un cheval et se rend à une fontaine pour se laver. Cependant, il est arrêté par des gendarmes qui le soupçonnent d’avoir empoisonné la fontaine. Les gendarmes finissent par le libérer, mais il doit alors trouver la maison de Giuseppe dans la ville. Sur le chemin, il s’arrête pour boire du vin et est reconnu par les gens de la boutique, qui le pourchassent. Il trouve finalement une maison où se cacher, mais y découvre un corps de femme, des chambres où il y a eu des bagarres et des malades. Angelo s’installe sur la terrasse et dort, mais se réveille en vomissant. Il entend des cris et découvre que des voisins sont en train de tuer quelqu’un de manière injuste. Angelo décide de quitter ce quartier contaminé et passe la nuit sur un autre toit. Il explore un quartier bourgeois vide la nuit suivante et trouve un grenier où il peut se cacher. Le lendemain, il rencontre une femme dans la maison et elle l’invite à rester pour la nuit. Il est inquiet de lui avoir transmis la contagion.

Chapitre 7

Angelo, accompagné d’une nonne, sort tôt le matin pour bénir et aider les malades près d’une église. Ils ramassent les morts et lavent les corps la nuit, se reposent et dorment pendant la journée. Angelo rencontre une autre nonne plus jeune et la grosse nonne, avec laquelle il était, part avec elle. Angelo s’endort, se réveille et découvre que la grosse nonne n’est plus là. Il parcourt une grande partie de la ville et entre dans une boutique de drapiers.

Chapitre 8

Angelo discute avec le propriétaire d’une boutique de drapier et, suite à ses informations, décide de quitter la ville pour se rendre dans les collines. Il espère y retrouver Guiseppe, mais il ne sait pas s’il est encore en vie. Angelo achète du tabac et tente d’obtenir des informations sur Guiseppe. Il rencontre un cordonnier qui connaît Guiseppe et accepte son invitation à rester pour le dîner. Pendant son voyage, Angelo a quelques mésaventures, mais il finit par arriver en bas d’un sentier où il est arrêté par une sentinelle. Angelo lui dit qu’il cherche Guiseppe et est conduit à lui. Les deux amis sont heureux de se retrouver et passent la nuit dans la hutte de Guiseppe.

Chapitre 9

Un orage et une inondation ont causé des dégâts dans le village, et une épidémie de choléra a décimé le bivouac de Giuseppe. Angelo a tenté de soigner quelques malades, mais Guiseppe lui a reproché de prendre des risques inutiles. Les deux hommes se sont battus, mais ont fini par se réconcilier. Guiseppe a décidé de quitter le village avec sa femme Lavinia et Angelo, mais a été retenu par les vieux de la milice. Finalement, ils ont pu partir avec environ deux cents personnes, et se sont installés dans un endroit paisible dans la forêt. Cependant, des morts ont continué à survenir pendant quelques jours, avant que la situation ne s’améliore. Angelo a envisagé de retourner en Italie avec Guiseppe et Lavinia, mais Giuseppe l’a dissuadé car il risquait d’être tué car il est censé être en exil.

Chapitre 10

Angelo et Giuseppe décident de quitter les lieux en raison d’une épidémie de choléra. Angelo part en premier pour acheter un cheval et attend Giuseppe à une chapelle appelée St Colombe d’en bas. Pendant son voyage, Angelo rencontre une barricade sur la route et retrouve une femme qui lui avait offert du thé précédemment. Ils essaient de passer dans le département voisin, mais sont empêchés par la barricade. Angelo suspecte les paysans présents d’avoir un plan et les suit discrètement jusqu’à une colline escarpée où ils montent à cheval. Une fois en haut, ils sont repérés par une cavalerie et Angelo se bat contre les hommes avant de s’enfuir dans les bois avec la femme. Ils passent une nuit désagréable dans les bois et discutent ensemble.
Angelo est allé chercher de l’eau dans une ferme et a entendu un coup de feu en revenant, il a découvert que la femme avait tiré sur un corbeau qui lui avait écorché le coin de l’œil. Angelo et la femme ont continué leur voyage et ont rencontré un jeune homme qui les a empêchés d’approcher d’un domaine vignoble à l’aide d’un fusil, mais ils ont finalement réussi à obtenir de l’eau de cet homme. Ils ont continué leur voyage et ont rencontré un paysan qui leur a donné des informations sur leur itinéraire. Ils ont suivi ces informations et ont finalement atteint Montjay, où ils se sont arrêtés à une auberge. Angelo a dormi dans l’écurie avec les chevaux pendant que la femme a dormi dans un lit. Un autre homme est arrivé à l’auberge et a discuté avec Angelo, il venait de Chauvac et a parlé de la mauvaise situation dans les Alpes.

Chapitre 11

Angelo et la femme se sont réveillés dans une auberge après avoir été mis en garde par un inconnu au sujet d’une situation dangereuse. Ils ont quitté l’auberge et ont évité le village de Chauvac en se cachant dans la forêt. Après plusieurs heures de marche, ils ont vu des signes de vie et ont continué à marcher, mais ils ont l’impression de tourner en rond. Angelo apprend que la femme s’appelle Pauline. Ils ont finalement trouvé une tour où ils ont été invités à passer la nuit par un homme. Pendant la nuit, Pauline a vomi et Angelo s’est inquiété pour sa santé. Le lendemain, ils ont repris la route et ont été arrêtés par des soldats qui les ont envoyés en quarantaine dans une église à Vaumeilh. Ils ont planifié de s’échapper le soir et ont exploré les étages de l’église. Ils ont trouvé une salle fermée à clé qui s’ouvrait sur des galeries et ont trouvé un escalier qui les a menés à une porte donnant sur le jardin. Ils se sont échappés et ont fui aussi rapidement et loin que possible, sans essayer de reprendre les chevaux. Ils ont continué à marcher et à discuter jusqu’à ce qu’ils trouvent un endroit caché pour dormir.

Chapitre 12

Angelo et Pauline voyagent ensemble et s’arrêtent dans un village où ils achètent de la nourriture. Ils remarquent que les habitants du village ont un comportement suspect et décident de repartir. Ils rencontrent un homme sur la route qui leur dit que la ville de St Dizier est infestée de maladies. L’homme raconte son histoire tandis qu’ils continuent leur voyage et Angelo lui demande s’il connaît la direction de Gap. Le jour suivant, ils doivent trouver un abri à cause de la pluie et trouvent une maison vide où ils nourrissent le mulet.
Angelo et Pauline trouvent un endroit où dormir et allument un feu pour se réchauffer. Ils discutent et se racontent leurs passés. Le lendemain, ils reprennent la route et sont confrontés à un orage. Ils trouvent refuge dans un caveau et sont invités par un homme à aller chez lui pour manger et discuter. Le médecin leur donne des indications pour continuer leur voyage. Ils s’arrêtent pour manger et trouvent un bureau de poste. Pauline tombe malade avec des symptômes de choléra et Angelo s’occupe d’elle. Quand Pauline va mieux, Angelo la met en sécurité dans un bureau de poste et la surveille. Quelques jours plus tard, ils arrivent à Théus et Angelo reste pour veiller sur Pauline. Au moment du départ, Angelo est heureux de pouvoir retourner en Italie.

Présentation des personnages

Angelo Pardi est un colonel italien de hussards piémontais de 25 ans qui a été exilé en France après avoir tué un officier autrichien, le baron Swartz. Il est en mission pour retrouver son frère adoptif, Giuseppe, et prévoit de rentrer en Italie pour rejoindre la révolution. La mère d’Angelo est une duchesse italienne révolutionnaire. Il ne connaît pas son père. Il prend le même chemin que Pauline de Théus pour retourner en Italie.

Guiseppe est un carbonaro de 25 ans, comme Angelo. Il vit à Manosque et est un réfugié italien. Theresa est sa mère et la nourrice d’Angelo. Il est cordonnier et a fabriqué les belles bottes d’Angelo. Il est marié à Lavinia, qui était autrefois une servante de la mère d’Angelo.

Pauline de Théus est une jeune femme de 23 ans qui est profondément amoureuse de son mari de 68 ans. Elle est courageuse et part voir sa belle-sœur, qui vit dans les montagnes au-dessus de Théus. La mère de Pauline est décédée quand elle est née.

Analyse de l’oeuvre

Le choléra décrit dans le roman de Giono Le Hussard sur le toit n’est pas une représentation fidèle de la deuxième pandémie de choléra qui a frappé Paris et Marseille en 1832. En réalité, le choléra sert de symbole pour mettre en lumière certaines caractéristiques de la nature humaine, comme l’égoïsme, la haine, la peur et la passivité. Les personnages qui présentent ces traits de caractère sont ceux qui attrapent le choléra dans le livre. En revanche, le personnage d’Angelo, qui méprise la contagion, ne tombe pas malade. Le choléra n’est donc pas la cause réelle de la mort des personnages dans le roman, mais plutôt la peur qu’il suscite.
Dans une interview, Giono précisait : “Le choléra est un révélateur, un réacteur chimique qui met à nu les tempéraments les plus vils ou les plus nobles.”
Ainsi, le choléra est utilisé comme une métaphore pour révéler la véritable nature d’une personne et pour mettre en avant les aspects cachés de leur personnalité.

L’un des principaux thèmes du roman est celui de la liberté et de l’individualisme. Angelo Pardi, le personnage principal, se déplace sans cesse et qui n’a aucun attachement à un lieu ou à une personne en particulier. Il est un personnage libre et indépendant qui fait preuve d’une grande autonomie dans ses décisions et dans son mode de vie.
Cependant, Angelo est également confronté à de nombreuses forces qui essaient de le contrôler ou de le limiter, notamment les autorités qui le poursuivent pour des crimes qu’il n’a pas commis. Cette tension entre la liberté et le contrôle est l’un des thèmes les plus importants du roman et est liée à des questions philosophiques profondes sur la liberté humaine et sur les limites de cette liberté.
Un autre thème important du roman est celui de la loyauté. Angelo est un personnage qui n’a pas de liens de sang ou de famille, mais au fil de ses voyages, il rencontre de nombreuses personnes qui ont besoin de son aide et de son soutien. Il commence à ressentir un certain sens de la responsabilité envers eux et à se montrer loyal envers ceux qu’il considère comme ses amis et sa famille. Cette question de la loyauté est liée à des questions plus larges sur la nature de nos obligations envers autrui et sur ce qui nous lie à d’autres personnes.
Le Hussard sur le toit est donc une œuvre puissante et émouvante qui explore les thèmes de la liberté, de l’individualisme et de la loyauté de manière profonde.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !