Littérature

William Shakespeare, Le Roi Lear : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Probablement écrite entre 1603 et 1606, la pièce de théâtre Le Roi Lear est une tragédie de William Shakespeare. Découvrons ensemble cette œuvre de l’un des plus grands dramaturges anglais.

Résumé scène scène et détaillé de Le Roi Lear de William Shakespeare

SCÈNE 1

Dans la grande salle du palais des Rois de Grande-Bretagne, le comte de Kent est surpris que le roi soit plus favorable au duc de Cornouailles qu’au duc d’Alabany. Le comte de Gloucester lui présente son fils bâtard, Edmond. Le comte de Kent est en train de se renseigner sur Edmond lorsque le roi Lear arrive avec ses trois filles. Il souhaite se retirer du pouvoir et a pour ambition de partager son royaume à ses trois filles : Goneril, mariée au duc d’Albany, Régane, l’épouse du duc de Cornouailles et Cordélia. Cette dernière est courtisée par le roi de France et le duc de Bourgogne. Pour savoir laquelle il va privilégier, il demande à ses filles de lui déclarer leur amour. Goneril et Régane s’exécutent en faisant de long discours élogieux, plein de flatteries, mais Cordélia, la préférée du Roi Lear, refuse par souci de sincérité. En effet, elle fait comprendre à son père que lorsqu’elle sera mariée, elle partagera l’amour qu’elle a pour son père avec celui qu’elle aura pour son mari. Elle estime que ce serait donc malhonnête d’annoncer que son cœur est et sera entièrement consacré à son père. Blessé, son père décide de la déshériter et partage le royaume entre Régane et Goneril. En tentant de défendre Cordélia, le comte de Kent est banni par le roi Lear. Ce dernier se tourne vers les prétendants de sa fille déshéritée. Le duc de Bourgogne se retire au profit du roi de France qui n’a que faire qu’elle soit déshéritée. Il veut faire d’elle, une reine. Cordélia quitte son père en compagnie du roi de France.

SCÈNE 2

Ne supportant pas d’être illégitime, Edmond, le fils bâtard de Gloucester, compte bien déshériter son frère Edgar. Pour ce faire, il arrive devant son père avec une lettre, soit disant écrite par son frère. Il feint de vouloir la cacher, mais son père exige de la lire. Il y apprend que son fils, Edgar souhaite usurper le trône. En colère, il demande à son fils bâtard d’aller lui amener Edgar pour qu’il s’entretienne avec lui et il sort. Edgar arrive peu de temps après et Edmond lui apprend que son père est fortement en colère contre lui. Il suggère à son frère de se réfugier dans ses appartements le temps que leur père puisse se calmer. Edgar accepte et sort de la pièce. Edmond se réjouit que son père soit aussi crédule et que son frère ne l’ait pas démasqué. Son plan fonctionne à merveille.

SCÈNE 3

Au château du Duc d’Albany, Goneril se confie à son intendant. Elle n’en peut plus de l’attitude de son père qui maltraite les personnes du château. D’autant plus que ses chevaliers sont turbulents. Elle se dit que si elle est froide avec son père, celui-ci partira de chez elle. Goneril souhaite écrire à sa sœur, Régane, pour qu’elle fasse la même chose, car elle sait qu’elle est aussi exaspérée qu’elle.

SCÈNE 4

Bien qu’il soit banni, le comte de Kent revient déguisé pour continuer à servir Lear. Ce dernier en voyant Kent se demande qui il est et constatant qu’il souhaite le servir, accepte la proposition sans savoir qu’il s’agit de Kent. Le roi Lear se demande où est son fou. Il exige de voir sa fille, mais on lui fait savoir que celle-ci, étant malade, ne peut pas répondre favorablement à sa demande. Le chevalier de Lear constate que le roi est négligé et le lui fait remarquer. L’intendant de Goneril arrive et méprise Lear, ce qui provoque la colère du roi qui le frappe avec l’aide de Kent. L’intendant est finalement jeté dehors et Lear remercie Kent en lui donnant une bourse. Le fou de Lear arrive et donne un bonnet d’âne à Kent pour avoir défendu un disgracié. Goneril entre et soutient les propos du fou, critiquant la suite de son père. Vexé, Lear maudit sa fille et quitte la pièce. Albany tente de comprendre la situation, mais Lear revient pour se plaindre de l’attitude de sa fille. Après avoir proféré des menaces, Lear quitte la scène avec toute sa suite. Goneril demande ensuite à Oswald de transmettre une lettre qu’elle a écrite contre son père à sa sœur.

SCÈNE 5

Devant la cour du château d’Albany, le roi Lear et toute sa suite sont sur le point de partir. Le roi donne une lettre à Kent afin qu’ils partent pour Gloucester et annonce à sa fille Régane, le manque de considération que Goneril a eue pour lui. Kent s’exécute. Le fou lui fait savoir que c’est une vaine tentative étant donné que Régane réagira de la même manière que Goneril. Ils partent pour Gloucester.

SCÈNE 6

Dans la cour du château qui donne sur l’appartement d’Edmond, Curan rencontre Edmond et l’informe d’une guerre probable entre le duc de Cornouailles et le duc d’Albany. Edmond compte tirer avantage de la situation. Il demande à son frère de le rejoindre en bas, où il lui explique qu’il doit fuir pour échapper à leur père. Pour rendre crédible sa fuite, Edmond sort son épée contre lui. Tandis qu’Edgar s’enfuit, Edmond se blesse le bras pour tromper leur père. Gloucester envoie ses hommes à la recherche de son “traître de fils”. Pendant ce temps, Cornouailles et Régane arrivent, déjà au courant de la situation. Épaté par la bravoure d’Edmond, Cornouailles décide de le protéger et de le prendre sous son aile. Cornouailles et Régane comptent s’entretenir avec Gloucester pour discuter des raisons de leur visite.

SCÈNE 7

Oswald et Kent se croisent devant le château de Gloucester. Kent, montre ouvertement son mépris et dégaine son épée. Oswald appelle à l’aide, ce qui attire Edmond, Cornouailles, Régane et Gloucester. Cornouailles punit Kent en l’enterrant dans les cèpes, malgré les efforts de Gloucester pour le dissuader. Tout le monde repart et Kent s’endort dans les cèpes.

SCÈNE 8

Pour échapper à ses poursuivants, Edgar adopte un style de vie des mendiants de Bedlam. Sous une apparence misérable, il abandonne son nom et se fait appeler “Tom“.

SCÈNE 9

Lear, le fou et le gentilhomme rencontrent Kent emprisonné dans les cèpes. Ce dernier leur révèle ce qui s’est passé. Bien que Lear soit surpris, le fou n’est pas étonné. Lear entre dans le château pour parler à sa fille. Kent est étonné de constater que la suite du roi est si peu nombreuse. Le fou lui explique que beaucoup l’ont abandonné en raison de sa disgrâce. Gloucester fait comprendre à Lear que sa fille et le duc de Cornouailles ne peuvent pas le rencontrer maintenant car ils sont fatigués. Le roi comprend que ce sont des fausses excuses. Finalement, Régane et Cornouailles vont à sa rencontre. Il explique l’attitude ingrate de sa fille, Goneril, mais Régane lui fait comprendre que c’est à lui de demander pardon. Lear campe sur sa position. Refusant de retourner chez Goneril, il exprime son souhait d’aller chez Régane. Cependant, celle-ci lui explique que c’est impossible, car elle n’est pas chez elle et n’a pas pu prévoir son arrivée. En pleine nuit orageuse, le roi quitte le château de Gloucester.

SCÈNE 10

Sous la tempête, Kent et un chevalier se rencontrent. Ce dernier informe Kent que le roi est parti furieux. Kent confie au chevalier qu’il y a une division entre les ducs Albany et Cornouailles. De surcroît, le roi de France a des espions qui lui ont révélé des informations sur leur situation. Une armée française arrive dans le royaume et a déjà secrètement débarqué dans plusieurs ports. Kent demande au chevalier de partir pour Douvres afin d’informer Cordélia des souffrances du roi. Il lui donne une bourse avec de l’argent et un anneau pour Cordélia. Toutefois, il lui demande son aide avant qu’il ne parte. Les deux hommes se séparent pour chercher le roi.

SCÈNE 11

En pleine nuit, sous la tempête, le Fou conseille à Lear de se mettre à l’abri et de demander l’aide de ses filles. C’est alors que Kent apparaît. Lear accuse ses filles de traîtrise, mais Kent suggère de trouver refuge dans une hutte à proximité. Le Fou, quant à lui, émet une prophétie sur l’avenir du royaume d’Albion.

SCÈNE 12

Gloucester informe Edmond qu’il a reçu une lettre signalant une dissension entre les ducs et les menaces qui pèsent sur le roi. Il décide de désobéir à Cornouailles, en allant secourir le roi en secret. Edmond saisit cette opportunité pour divulguer les intentions de son père à Cornouailles, espérant ainsi gagner sa faveur.

SCÈNE 13

Devant la hutte, Lear demande au fou et à Kent d’y pénétrer en premier. Le fou ressort aussitôt en prétextant y avoir vu un démon. Il s’agit d’Edgar qui s’est déguisé en mendiant. Edgar raconte son histoire. Gloucester les retrouve dans la hutte et ils décident de quitter les lieux tous ensemble.

SCÈNE 14

Au château de Gloucester, Edmond a révélé à Cornouailles son entretien avec son père. Le duc fait d’Edmond le nouveau comte de Gloucester. Edmond estime qu’il pourrait gagner plus de crédit en prouvant que son père est bel et bien en train de secourir le roi.

SCÈNE 15

Lear, Kent, Edgard, le fou et Gloucester ont trouvé refuge dans un bâtiment attenant au château de Gloucester. Pendant que le fou et Edgar font un jeu de rôle avec le roi, Gloucester confie à Kent que la vie du roi est menacée. Il lui suggère de le mettre en sécurité à Douvres.

SCÈNE 16

Dans le château de Gloucester, Cornouaille demande à sa belle-sœur de prévenir son mari, le duc d’Albany, que les français sont présents sur le territoire. Il souhaite également qu’on retrouve Gloucester. Pour sa traîtrise, Régane suggère de le pendre. Sa sœur souhaite qu’on lui arrache les yeux. Gloucester est attaché à un fauteuil et on lui arrache la barbe. On lui demande où le roi Lear a été envoyé, mais Gloucester répond qu’il ne sait rien. Un serviteur intervient et défend Gloucester en se battant avec Cornouailles, mais il est tué par Régane. Finalement, Gloucester est laissé sans yeux et banni, tandis que Cornouailles est blessé et emmené par Régane. Les serviteurs sont divisés.

SCÈNE 17

Edgar expose une philosophie selon laquelle il est préférable d’être méprisé en toute conscience plutôt que de se faire flatter tout en étant méprisé. Selon lui, même ceux qui ont perdu leur statut social vivent sans inquiétude, car ils espèrent toujours un avenir meilleur. Le changement n’affecte que le bonheur car le malheur peut être suivi de la joie. Edgar retrouve son père qui est devenu aveugle. Celui-ci veut se servir de son handicap comme une force. Plus tard, Edgar apparaît déguisé en fou et Gloucester le reconnaît comme son guide pour se rendre à Douvres. Gloucester donne de l’argent à Edgar et ils partent ensemble.

SCÈNE 18

Devant le château du duc d’Albany, Goneril et Edmond sont accueillis par Oswald qui lui explique que son époux a bien changé. Goneril estime qu’il n’a pas les épaules assez solides pour se battre contre les Français. Elle demande à Edmond de retourner près de son frère pour accélérer la levée de ses troupes en lui adressant un baiser furtif. Edmond promet de la servir jusqu’à la mort. Albany critique sa femme pour son manque de considération pour son père. Il l’insulte ce qui la met en colère. Un messager arrive pour annoncer que le duc de Cornouailles est mort et que Gloucester a perdu ses deux yeux. Goneril lit une lettre de sa sœur et décide de répondre rapidement. Albany demande où était Edmond, le fils de Gloucester, lorsqu’on lui a ôté la vue. Le messager lui explique que c’est Edmond qui a dénoncé son père. Albany promet de reconnaître l’attachement que Gloucester avait montré envers le roi et de venger ses yeux. Ils sortent tous.

SCÈNE 19

Kent demande au chevalier les raisons qui ont poussé le roi de France à partir. Ce dernier avait une affaire à régler. Toutefois, il a laissé un maréchal pour le représenter. Le chevalier annonce à Kent qu’il a bien transmis la lettre à la reine Cordélia et que celle-ci a versé des larmes en la lisant. Kent révèle au chevalier que le roi Lear est ici, mais qu’il se sent trop honteux pour aller voir sa fille. Après avoir eu des nouvelles des armées d’Albany et de Cornouailles, Kent emmène le chevalier auprès de Lear pour qu’il puisse veiller sur lui.

SCÈNE 20

Au camp français, Cordélia et un médecin échangent sur l’état mental d’un homme agité. Cordélia donne l’ordre de le ramener. Le médecin suggère que le repos et des plantes apaisantes pourraient aider à le guérir. Cordélia est déterminée à venir en aide à cet homme en détresse. Leur conversation est interrompue par l’arrivée d’un messager qui les avertit de l’approche imminente des troupes britanniques.

SCÈNE 21

Régane exprime son étonnement en apprenant que sa sœur Goneril a envoyé une lettre à Edmond. Elle devine les intentions de sa sœur et remet un anneau à Oswald, en lui demandant de le remettre à Edmond. Elle souhaite qu’il puisse convaincre Goneril de renoncer à son plan, car elle estime qu’elle est la seule à devoir épouser Edmond. Une récompense généreuse est prévue à quiconque tuera Gloucester. Oswald est dans l’embarras, car il ne sait plus à qui il doit sa loyauté.

SCÈNE 22

Gloucester et Edgar, déguisé en paysan, grimpent une colline ensemble, et Edgar décrit la vue de la mer à Gloucester qui a perdu la vue. Edgar trompe Gloucester en lui faisant croire qu’il est au bord d’une falaise, alors qu’en réalité, il est en sécurité. Gloucester semble désespéré et décide de se jeter du haut de la falaise. Après sa “chute”, Edgar le persuade de continuer à vivre. Lear arrive vêtu de fleurs et parle de manière incohérente, Edgar est choqué par son apparence. Lear se plaint du manque de sincérité de ses filles Goneril et Régane, et Gloucester tente de l’apaiser. Un officier arrive pour annoncer que la fille de Lear est en danger, ce qui aggrave l’état du roi. Pendant ce temps, Edgar tue Oswald au cours d’un combat. En fouillant son cadavre, il y trouve une lettre qui révèle un complot. Goneril a l’intention d’épouser Edmond.

SCÈNE 23

Lear repose endormi sur un lit au fond de la scène tandis que Cordélia et Kent font leur entrée. Cordélia s’inquiète pour son père et interroge le médecin pour savoir comment il va. Lear se réveille, mais étant encore confus et désorienté, il ne la reconnaît pas immédiatement. Le médecin conseille à Cordélia de le ramener et de ne plus le déranger jusqu’à ce qu’il retrouve son calme. Pendant ce temps, Kent et un gentilhomme discutent de la situation politique et militaire du pays.

SCÈNE 24

Au camp des troupes britanniques à Douvres, Edmond et Régane discutent avec les officiers de la volonté du duc et de la situation de la guerre. Goneril et Albany se joignent à eux et discutent également de la stratégie de la bataille à venir. Edgar, déguisé, remet un papier important au duc d’Albany avant de partir. Edmond réfléchit à sa situation délicate, partagé entre son amour pour les deux sœurs et la nécessité de servir ses propres intérêts.

SCÈNE 25

Le champ de bataille est agité avec des alarmes, des tambours et des couleurs déployées. Lear et Cordélia, entourés de troupes, marchent direction du château du roi. Après leur départ, Edgar et Gloucester entrent sur scène. Edgar offre l’hospitalité à son père à l’ombre d’un arbre et prie pour que la justice triomphe. Il quitte la scène et revient pour informer Gloucester que le roi Lear a été vaincu et que sa fille a été emprisonnée. Edgar demande à son père de fuir avec lui, mais Gloucester est réticent et pense que l’homme doit être prêt à partir à tout moment. Ils finissent par quitter la scène ensemble.

SCÈNE 26

Après avoir remporté une victoire décisive, Edmond ordonne à des soldats de capturer Lear et Cordélia, qu’il fait emprisonner en attendant leur sort. Albany, impressionné par la bravoure d’Edmond, réclame les prisonniers, mais ce dernier refuse de se soumettre à l’ordre, soutenu par Régane et Goneril qui tente de le séduire. Albany qui a découvert le complot et décide d’arrêter Edmond et Goneril pour haute trahison, proposant à Régane de l’épouser à la place. Un héraut est appelé pour enquêter sur les accusations portées contre Edmond. Edgar se présente comme le champion attendu, révélant la trahison d’Edmond envers son père et son frère. Ils se battent et Edmond est vaincu, mais Edgar lui épargne la vie. Ce dernier révèle son identité et raconte comment il a aidé leur père et comment Kent a aidé le roi Lear sous un déguisement. Cependant, on apprend que Goneril a empoisonné Régane, qui s’est ensuite suicidée, et qu’Edmond a ordonné la pendaison de Cordélia. Ils arrivent trop tard pour la sauver et le roi Lear, tenant Cordélia dans ses bras, meurt également.

Présentation des personnages

Le roi Lear

Lear est un roi vieillissant qui décide de diviser son royaume entre ses trois filles. En leur demandant de lui prouver leur amour et leur loyauté, seul Cordélia refuse de le faire. Le roi s’énerve et il décide de la déshériter. Motivé par son orgueil, Lear souffre progressivement de la trahison de ses proches. Il finit par perdre toute autorité et sa santé mentale est altérée. Il meurt en même temps que sa fille, Cordélia.

LA MAISON ALBANY

  • Goneril est la fille aînée de Lear. C’est une femme ambitieuse qui est prête à tout pour obtenir plus de pouvoir. Elle n’hésite pas à flatter son père en lui faisant une belle déclaration d’amour qu’elle ne pense pas. Cynique, elle est en concurrence avec le monde et n’hésite pas à trahir son père ou à s’attirer les faveurs d’Edmond alors qu’elle est mariée au duc d’Albany. Sa soif de pouvoir et d’indépendance la mènera à sa perte.
  • Le duc d’Albany est l’époux de Goneril. Au départ, il est plutôt soumis à sa femme, mais très vite, il montre des signes d’indépendance en étant en désaccord avec la mauvaise considération qu’elle a pour son père, le roi Lear. Il s’implique de plus en plus dans les événements. Edgar lui donne une lettre qui lui permettra de comprendre que Goneril compte séduire Edmond.
  • Oswald est l’intendant de Goneril. C’est un homme mauvais et ambitieux qui cherche à tuer Gloucester. Toutefois, il est arrêté par Edgar qui finit par le tuer.

LA MAISON CORNOUAILLES

  • Régane est la deuxième fille de Lear. Elle est aussi calculatrice que sa sœur. Quand son époux, le duc de Cornouailles trouve la mort, elle n’hésite pas à projeter un mariage avec Edmond pour obtenir plus de pouvoir. En apprenant que sa sœur Goneril est également intéressée par Edmond, elle tentera de la devancer. Elle finit par être empoisonnée par sa sœur.
  • Le duc de Cornouailles est aussi ambitieux et manipulateur que sa femme, Regan. Dès le départ, il apparaît comme un personnage sournois. Il n’hésitera pas à torturer le comte de Gloucester pour avoir prêté main forte au roi Lear. C’est également lui qui donnera le titre de comte à Edmond. Le duc de Cornouaille est tué par un de ses serviteurs qui tente d’aider le comte de Gloucester.

LA MAISON GLOUCESTER

  • Gloucester est le père d’Edgar et d’Edmond. C’est un noble loyal et fidèle au roi Lear. Toutefois, il est aveuglé par la véritable nature de son fils illégitime (Edmond). Lors de sa torture, on le prive de ses yeux. Cette scène est symbolique, car elle représente la transformation qui va s’opérer dans ce personnage. D’ailleurs, il en est conscient puisqu’il estime que ce handicap va être une force pour lui. Il va acquérir sagesse et maturité. Il incarne la résilience tout en symbolisant la rédemption.
  • Edgar est le fils légitime de Gloucester. Manipulé par son frère, Edmond, sa bonté d’âme et l’amour qu’il a pour son frère l’aveugle dans les manipulations de son frère. En effet, son frère lui fait croire que leur père souhaite sa mort. Il ne se rend pas compte qu’il est dupé. Malgré lui, Edgar est impliqué dans les machinations politiques. Pour se protéger, il se déguise en mendiant et se fait passer pour “Tom”. À la fin, il combat son frère, Edmond, et lui épargne la mort. Il redevient comte.
  • Edmond est le fils illégitime de Gloucester. C’est un homme ambitieux et manipulateur qui profite de la crédulité de son père et de la bonté d’âme de son frère pour générer une discorde entre eux. Il s’arrangera pour écarter son frère et il trahira son père en révélant ses intentions au duc de Cornouailles. Ce dernier accordera le titre de Comte de Gloucester à Edmond et il torturera Gloucester. C’est un opportuniste qui s’allie à Goneril et Régane pour assouvir ses prétentions au pouvoir. Edmond perd ses titres lorsqu’il perd son duel contre son frère.

LA FRANCE

  • Cordélia est la fille cadette du roi Lear. Contrairement à ses sœurs, c’est une femme honnête et aimante. Toutefois, sa sincérité lui vaudra d’être déshérité et renié par son père. Elle épousera le roi de France et deviendra reine. Toutefois, cela ne l’empêchera pas d’être fidèle à son père tout au long de la pièce. Elle sera la seule à lui venir en aide et prendra soin de lui. Cordélia est finalement pendue sur ordre d’Edmond. C’est un personnage fort et noble, dont l’amour et l’honnêteté contrastent avec la cupidité et la corruption de ses sœurs.
  • Le roi de France est le prétendant de Cordélia et acceptera de l’épouser malgré le fait qu’elle soit déshéritée. En effet, sa sincérité trouvera grâce à ses yeux. Durant le conflit de son beau-père avec ses deux filles et leurs époux, le roi de France viendra apporter son aide au roi Lear, notamment grâce à la demande de sa femme. Toutefois, devant régler des affaires urgentes dans son propre pays, il donnera le commandement à un maréchal.

LES AUTRES PERSONNAGES

  • Le fou est force de conseils auprès du roi. Malgré le fait que ce dernier perde ses esprits ainsi que son autorité, le fou restera fidèle au roi. Il sera présent auprès de lui durant toute l’intrigue.
  • Le duc de Bourgogne est un homme opportuniste qui, contrairement au roi de France, ne souhaite plus épouser Cordélia lorsqu’elle se retrouve déshéritée.
  • Curan, courtisan.
  • Un vieillard, vassal de Gloucester.
  • Un médecin.
  • Un officier au service d’Edmond.
  • Un gentilhomme attaché à Cordélia.
  • Un héraut.
  • Chevaliers, officiers, messagers, soldats, gens de la suite.

Analyse de l’oeuvre

Le Roi Lear de Shakespeare est une tragédie sombre qui explore la nature humaine et la cruauté du monde. Cette pièce aborde différentes thématiques telles que le défi de l’autorité incarné par Kent et Edgar, la traîtrise avec le personnage d’Edmond et la question de l’aveuglement. Tout au long de la pièce, la folie est présente et la question se pose de savoir comment vivre dans un monde rempli de disgrâce. Il n’y a pas de pardon ou de rédemption possible, et le sacrifice est absurde et vain.

Le personnage d’Edmond, par ambition, décide de profiter de la crédulité de son père pour arriver à ses fins. Les filles du roi Lear (Régane et Goneril) complotent également contre leur père pour obtenir davantage de pouvoir, ce qui est combiné avec une certaine forme d’ingratitude après avoir reçu plus de pouvoirs.

L’aveuglement est un thème important dans la pièce. Lear est aveuglé par les flatteries de ses filles qui lui font de belles déclarations d’amour sans y penser réellement. Gloucester, quant à lui, fait preuve d’aveuglement symbolique en acceptant de faire confiance à son fils illégitime plutôt qu’à son fils légitime Edgar sans même l’avoir écouté. Toutefois, après avoir perdu la vue, Gloucester découvre la véritable nature d’Edmond et comprend son injustice envers Edgar, sa cécité lui permettant d’être plus lucide par rapport aux événements.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !