Philosophie

Fiche sur Platon

Ecrit par lesresumes

I) Biographie de PLATON

PLATON naît à Athènes en 427 AV. J-C., dans une noble famille. Il rencontre SOCRATE en 407, alors que celui-ci est âgé de 63 ans. PLATON suivra son enseignement jusqu’à sa condamnation à mort en 399. toute son œuvre sera influencée par cet enseignement.

De cette époque datent les premiers dialogues platoniciens (Petit Hippias, Euthyphron, Charmide, Criton, Ion, Lachès, Protagoras, Apologie de Socrate).

PLATON quitte Athènes à la mort de SOCRATE pour Mégare, puis pour l’Egypte, avant de tenter sans succès à Cyrène (Italie du Sud) d’établir un nouveau système politique plus juste. Il y rencontre le poète EPICHARME qui le fait réfléchir à la forme philosophique, à la possibilité de mettre en scène la philosophie notamment par le dialogue.

A son retour, en 388-387, il fonde à Athènes l’Académie, qui forme des savants, des philosophes (ARISTOTE) et des hommes politiques (DEMOSTHENE). Elle aura, jusqu’au VIième siècle, un rayonnement important.

Œuvres de cette époque : Le Banquet, Cratyle, Euthydème, Gorgias, Grand Hippias, Lysis, Ménéxène, Ménon, Phédon.

On le rappelle en Sicile en 366 pour proposer un nouveau programme politique au nouveau Tyran, qui le refuse et renvoie PLATON à Athènes.

Œuvres de cette époque : République, Parménide, Théétète, Phèdre.

Après la mort de PLATON, le platonisme perdure, grâce à l’activité de l’Académie, mais aussi parce qu’on reconnaît une influence du platonisme à travers la pensée des pères de l’Eglise, comme dans la pensée musulmane.

II ) Analyse de l’œuvre

Il faut donc noter que les œuvres de PLATON sont des dialogues interrogatifs. Le langage est donc ici perçu comme un outil de progression vers « le vrai ». Le reste de sa pensée a été transmis sous forme d’enseignement oral, notamment à travers l’Académie. On distingue les « dialogues de jeunesse », les « dialogues de maturité », et les « dialogues de la vieillesse ».

L’une des grandes problématiques platoniciennes a été : « Pourquoi le juste est-il condamné ? » (en référence à la condamnation de SOCRATE), soit comment est-il possible de rendre la Justice dans la Cité ?

Affirmation des Idées : PLATON privilégie l’Idée initiale de la chose sur son apparence sensible pour saisir l’être de la chose, sa vérité. L’Idée est en effet inaltérable, c’est le concept d’après lequel la chose est formée. On doit donc se détourner du réel, du visible, de l’image, pour accéder à l’Idée, à l’Essence par l’esprit.

Allégorie de la caverne : ce mythe illustre la théorie des Idées. Il faut considérer une caverne avec au fond, des prisonniers enchaînés, dos à l’entrée de la caverne et donc à la lumière du jour. A l’entrée de la grotte, et donc derrière les prisonniers, se trouve un grand feu derrière lequel défilent des hommes portant des statuettes, etc. qui projettent autant d’ombres sur le mur du fond de la caverne, devant les prisonniers. Les prisonniers voient ainsi les ombres, et, n’ayant jamais vu la véritable lumière du jour, la réalité extérieure, prennent ces formes pour vraies. Ainsi, nous sommes les prisonniers qui observons le monde sensible, les images, et derrière nous se trouvent les Idées, l’Essence des choses que nous ne voyons pas, que parfois nous ne soupçonnons pas.

A propos de l'auteur

lesresumes

Laisser un commentaire