Littérature

Ovide, Les Métamorphoses : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Résumé chapitre par chapitre de Les Métamorphoses d’Ovide

Chapitre 1

Au début était le chaos. Puis, un dieu, ou la nature, sépara le ciel de la terre, la nuit du jour. Il arrondit la terre, donnant naissance aux montagnes et aux vallées. La création achevée, l’homme fut inventé. Il traversa quatre âges : or, argent, airain et fer. Enfin, les hommes se rebellent contre les dieux. Jupiter s’irrite et le meneur, Lycaon est transformé en loup. Les hommes sont détruits et Jupiter promet de créer une nouvelle race d’hommes, meilleure que la première. C’est à partir de ces deux seuls survivants, Deucalion et sa femme Pyrrha, qu’une nouvelle humanité commence.

Chapitre 2

Pour prouver sa valeur Phaeton décide de conduire le char du Soleil. Malgré les avertissements d’Apollon, il poursuit son entreprise et dérègle le cours de l’astre. Certains hommes sont brûlés d’où leur peau mate. Les eaux s’évaporent. Jupiter est en fureur. Il envoie la pluie pour refroidir le monde et tue Phaeton. Il répare le monde, faisant reverdir les forêts. Puis, pour se distraire, il séduit Callisto. Sa femme Junon prépare sa vengeance. Elle la rend muette. Jupiter, s’éprend ensuite d’ Europe. De nouveau, Junon veille et se venge.

Chapitre 3

Cadmus, le frère d’Europe part à sa recherche. Il parcourt tout l’univers et ne la trouve pas. Il est condamné à l’exil. Enfin, il s’établit sur une terre. Mars, un dragon terrible menace les phéniciens. Cadmus le tue avec son javelot. Il lui arrache les dents et les enterre, donnant naissance à un nouveau peuple de guerriers. Ils fondent la ville de Thèbes. Actéon, le petit-fils d’Apollon eut le malheur de voir la déesse Diane nue. Il est transformé en cerf. Aussitôt poursuivi par une meute de chiens, il s’enfuit mais est rattrapé par les siens qui le mettent à mort. De son côté, Jupiter met enceinte Sémélé, qui est tuée aussitôt par Junon.

Chapitre 4

Les ménades s’opposent à Bacchus, niant son titre d’enfant de Jupiter. Elles font semblant de tisser des tapisseries pour sa fête. Le dieu les punit en les rendant folles et en les transformant en chauve-souris et leur ouvrage en simple lierre. Persée tombe amoureux d’Andromède. Fier de sa victoire contre la Méduse, il la sauve de la menace d’un monstre marin afin de gagner sa main auprès des parents, Céphée, le roi d’Ethiopie et Cassiopée. Attaqué par le géant Atlas, il brandit la tête de la méduse transformant ce dernier en pierre. Dorénavant, il doit soutenir le monde.

Chapitre 5

Le frère de Céphée, Phinée était le prétendant d’Andromède. Il tente de la reconquérir en défiant Persée. Ce dernier, à nouveau, sort la tête de la Méduse, pétrifiant Phinée. Persée vainqueur revient avec son Andromède dans son pays.
Calliope, la muse, raconte que Proserpine, fille de Ceres et Jupiter est enlevée par Pluton, le dieu des Enfers. Elle se marie avec lui. Sa mère part à sa poursuite. Les pierides qui voulaient rivaliser avec les muses se fâchent contre les dieux, elles sont transformées en pies.

Chapitre 6

La déesse Pallas transforme une jeune tisserande, Arachnée, en araignée car elle était plus douée qu’elle pour le tissage. Elle lui dit : « Tu transmettras d’âge en âge ton châtiment à la postérité ». De son côté, Niobé, reine de Phrygie et fille de Tantale, est fière de ses quatorze enfants et se rit de Latone, la déesse, qui n’en a que deux, Artémis et Apollon. Ces derniers se vengent et massacrent la progéniture de Niobé.
Les filles de Pandion, roi d’Athènes, Progné et Philomèle sont courtisée par Térée, le roi de Thrace. Il violera l’une et épousera l’autre. Il coupe la langue de Philomèle pour qu’elle ne le dénonce pas. Pour se venger les deux sœurs tuent Ytis, le fils de Térée, puis le dévorent.

Chapitre 7

Médée aime Jason, descendant d’Eole mais elle réfrène sa passion. Jason part à la conquête de la toison d’or avec les argonautes afin de chasser Pélias, le roi d’Ioclos de son trône. Médée et Jason inventent un plan pour destituer le roi. La magicienne prépare une mixture d’herbes dans laquelle elle trempe un vieux bélier, il en ressort un agneau. Elle propose de faire de même avec Pélias. Les filles du roi acceptent. Phélias lardé de coups de couteau par ses propres filles et plongé dans le chaudron bouillant meurt sur le coup. Médée s’échappe sur le dos d’un dragon ailé.

Chapitre 8

Minos assiège la ville de Megare. Scylla, la fille de Nisus lui son père et sa patrie. Minos refuse cet outrage. Scylla s’enfuit alors. Elle est poursuivie par son père qui la transforme en oiseau. Victorieux, Minos enferme le Minotaure, monstre né de la passion de sa femme Pasiphaé dans un labyrinthe sans issue construit par Dédale, le plus célèbre des architectes. Neuf ans après, Thésée réussit à tuer l’énorme taureau grâce au fil d’Ariane qu’il emmène vers l’ile de Naxos. Dédale, le génial inventeur, enduit son fils Icare de plumes afin que celui-ci puisse voler. Le fils n’obéit pas à son père, il tente de s’élever jusqu’au soleil. La cire qui collait les plumes fond, Icare s’abîme dans la mer.

Chapitre 9

Achéloüs, Dieu-fleuve, décide de se battre contre Hercule pour obtenir les faveurs de Dejanire. Il utilise mille ruses pour parvenir à ses fins. Il se métamorphose en serpent puis en taureau. Hercule sort vainqueur du combat et jette la corne du taureau dans le fleuve. C’est la corne d’abondance. Hercule revêt la tunique de Nessus que lui donne Dejanire. Elle est empoisonnée. Dejanire se donne la mort et Hercule s’immole dans un immense bucher.
La pauvre Iphis risque la mort car son père ne veut pas élever une fille. C’est alors que la déesse Teletuse lui conseille de l’éduquer comme un garçon. Ainsi, elle parvient à changer de sexe.

Chapitre 10

Orphée est amoureux d’Eurydice. Mais le Dieu Aristée la désire aussi. Elle s’enfuit. Dans sa course, elle est mordue par un serpent. Elle meurt. Il va au-delà du Styx pour la récupérer. Grâce à sa voix, il endort le chien à trois têtes Cerbère, mais échoue par sa propre imprudence. Orphée s’isole alors et compose des chants avec sa lyre. Il passe alors le restant de ses jours à chanter les histoires d’amour entre les dieux et les hommes.

Chapitre 11

Les Menades, qui adorent Bacchus, sont charmées par les chants d’Orphée. Furieuses d’être repoussées, elles tuent à coups de pierres. Il entre dans le royaume des morts et retrouve sa bien-aimée Eurydice. Bacchus se venge et transforme les Menades en arbres. Bacchus repart et rencontre le roi Midas et lui concède le don de transformer en or tout ce qu’il touche. Il ne peut plus manger et demande pardon à Bacchus. Plus tard, alors qu’il déplait au dieu Appolon, il se voit pousser des oreilles d’âne. L’auteur nous raconte ensuite la naissance d’Achille que sa mère Thétis retint par le talon pour le rendre invincible et l’épopée de Morphée.

Chapitre 12

Ménélas doit ramener à Troie Hélène son épouse. Une guerre sanglante et longue s’annonce. Agamemnon, le roi des Grecs s’apprête à sacrifier sa fille Iphigénie. Au dernier moment, la déesse Diane lui substitue une biche. Les Grecs peuvent partir à la guerre. Les Troyens repoussent les premiers assauts. Achille combat Cycnus et le vainc. Ce dernier est transformé en oiseau blanc. Les rois Grecs se nourrissent des chairs rôties de leurs victimes. A son tour Achille est victime de la flèche mortelle de Paris, ce qui réjouit le roi des Troyens, Priam. Le héros invincible est alors placé sur un bucher funèbre.

Chapitre 13

Devant l’armée Grecque réunie, Ajax et Ulysse veulent récupérer les armes d’Achille. L’éloquent Ulysse emporta les armes. Dépité, Ajax se suicide avec son glaive. Enfin, Troie se rend et Priam meurt. Hécube, la femme de Priam se transforme en chienne. Vainqueurs, les Grecs repartent. Ulysse récupère Hecube qui avale les cendres de son fils Hector. S’élève la voix d’Achille qui réclame le sacrifice de Polyxène. Hécube, qui a tout perdu, pleure sa fille. Jupiter lui-même avoua que la mère de Pâris méritait une autre destinée.

Chapitre 14

Le Dieu Glaucus cherche les faveurs de Scylla. Il demande de l’aide à Circé. Cette dernière également amoureuse du dieu, grâce à un poison, transforme Scylla en monstre. Il se précipite alors dans la mer. Elle se venge en faisant périr les compagnons d’Ulysse. Son bateau arrive sur les côtes africaines. La reine Didon s’éprend d’Enée. Devant son dédain, elle se donne la mort. Enée poursuit son voyage qui le conduit en Italie. Devenu dieu grâce à l’intercession de Junon, il fonde Rome sur le Mont Palatin. Il est l’aïeul de Remus et Romulus.

Chapitre 15

Numa, roi de Rome, est d’une curiosité insatiable est conseillé par la nymphe Egérie. Il transforme son peuple belliqueux en peuple paisible et amant de la paix. Lorsqu’il décède, la nymphe, sa femme, est inconsolable. Elle s’enfuit dans les bois pour trouver la paix. La déesse Diane, irritée par ses pleurs, la transforme en source dont les eaux ne doivent jamais tarir. Ce prodige est comparé à la lance de Romulus qui se transforma en arbre.
Rome est frappée par le fléau de la peste. Esculape apparait alors sous les traits d’un serpent. L’épidémie prend fin. Vénus annonce le règne tragique de César.

Principaux personnages

Dans les quinze « chants » d’Ovide apparaissent près d’une centaine de personnages. Des Dieux, des demi-dieux, des nymphes et des déesses, des créatures fantastiques, des hommes et des femmes. Parmi eux, retenons :

  • Jupiter, le maitre de l’Olympe, dieu suprême
  • Junon, sa femme
  • Neptune, le Dieu de la mer
  • Diane, la déesse de la chasse
  • Pluton, le dieu des enfers
  • Venus, la déesse de l’amour
  • Apollon, le Dieu du soleil
  • Deucalion et Pyrrha, les deux derniers humains survivants
  • Camus, fondateur de Thèbes
  • Callisto, aimée par Jupiter
  • Narcisse, amoureux de la nymphe Echo
  • Atlas, qui porte le monde
  • Dédale et Icare
  • Orphée et Eurydice

Analyse de l’œuvre

Le poète Ovide

Auteur de nombreux ouvrages, Ovide compose les Métamorphoses en l’an 8 AC. Ce long poème est écrit en vers. Il en compte près de douze mille qui racontent plus de deux cent histoires tirées de la nuit des temps. L’ordre suit une progression chronologique : des premiers humains au règne de Jules César. Il s’agit d’une compilation dense des mythes grecs et romains. Ovide nait juste après l’assassinat de César par Brutus. Issu d’une famille riche, très instruit, il voyage beaucoup. Il compose les Métamorphoses à l’âge de quarante ans.

Le thème des métamorphoses

Le terme en lui-même aurait été inventé par Ovide. Tout au long des quinze « chants », les transformations sont permanentes. Des femmes se transforment en oiseaux, des hommes en pierre, en fleuve, en fontaine. Les destinés changent selon les humeurs des hommes et les volontés des dieux, qui parfois s’opposent. Chaque métamorphose est unique et porteuse de sens. D’un point de vue globale, Ovide montre l’unité du monde qui s’écoule, la permanence des passions humaines dans un cadre de variations permanentes.

Des dieux et des hommes

Ce sont des dieux très humains que décrit Ovide. Ils suivent de près les affaires de l’humanité. Ils changent les destins, s’accouplent avec les femmes et les hommes de « leur temps ». Ils protègent certains et punissent ceux qui leur désobéissent. Les dieux sont à la fois tout puissant, vengeurs mais aussi mesquins et sensibles. Ils sont aussi révélateurs des principaux défauts des hommes comme l’appât du gain avec le roi Midas, la folie des grandeurs avec Icare… Les hommes qui défient les dieux le payent cher.

La postérité des métamorphoses

Depuis 2000 ans, date de « publication » de l’ouvrage, le long poème d’Ovide a toujours été une source d’inspiration pour les peintres et les écrivains. Les histoires de Narcisse, d’Orphée, d’Arachnée, la guerre de Troie et ses multiples facettes, sont constamment reprises ou évoquées tant dans la littérature ancienne que contemporaine. Ces épopées se retrouvent encore dans des séries telles que Game of Thrones avec la corneille de Bran Stark, ou dans le Hobbit avec Beorn qui se change en ours. Ovide est aussi présent dans certaines de nos expressions : Tomber dans les bras de Morphée, une personne narcissique, suivre le fil d’Ariane, et tant d’autres.
Enfin le lecteur sera étonné de voir qu’Ovide nous présente une version du végétarianisme quand Pythagore conseille aux hommes de ne pas manger de viande car les moissons sont suffisantes pour l’alimenter. De même, il introduit le transsexualisme avec la jeune Iphis qui se transforme en homme.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: Contenu protégé - Copyright www.lesresumes.com