Littérature

Contes mythologiques de la Maison Royale de Thèbes : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Thèbes fut fondé par Cadmos. Ce dernier offre à sa femme, Harmonie, un collier maléfique qui joue un rôle fatal à sa cité ainsi qu’à sa descendance. En effet, cette dernière s’éteint lorsque tous les enfants d’Œdipe trouvent la mort. La cité de Thèbes est rasée par les six princes qui se vengent de la mort de leurs pères. Découvrons ensemble les contes mythologiques concernant cette maison royale.

CADMOS ET SES ENFANTS

La version est emprunté à Apollodore.

Résumé détaillé

Lorsqu’Europe fut enlevée par le Taureau, son père envoya ses frères la chercher et leur ordonna de ne pas revenir à condition qu’ils aient trouvé leur sœur. Cadmos décida d’aller voir l’oracle de Delphes qui lui conseilla d’arrêter de rechercher sa sœur et de fonder sa propre cité. Il fut le fondateur de Thèbes. Après avoir tué le dragon qui avait tué tous ses compagnons, Athéna lui expliqua qu’il devait planter les dents de dragon. Il s’exécuta et une armée apparue. Ils s’entretuèrent et seuls cinq d’entre eux survécurent. Ils devinrent les aides de Cadmos. Ce dernier épousa Harmonie, la fille d’Arès et d’Aphrodite. Ils eurent quatre filles et un seul fils :

  • Sémélé, mère de Dionysos, périt lorsque Zeus se dévoila à elle.
  • Ino vit son mari, atteint de démence, tuer leur fils, Mélicerte. Elle finit par se suicider. Mais les dieux les sauvèrent tous deux. Ino devint une nymphe, qui sauva Ulysse, et Mélicerte un dieu de la mer.
  • Agavé devint folle à cause de Dionysos et elle tua son fils, Penthée, le prenant pour un lion.
  • Autonoé apprit que son fils, Actéon, fut déchiqueté par ses propres chiens de chasse après qu’Artémis l’ai transformé en cerf. En effet, il avait eu le malheur de voir Artémis se baigner.

Cadmos et Harmonies quittèrent Thèbes à la mort de Penthée et les dieux les transformèrent en serpent.

Présentation des personnages

Europe est la fille d’Agénor, le Roi de Tyr, et la sœur de Cadmos. Un jour, elle se réveille tôt troublée par un rêve. Accompagnée de toutes ses compagnes nées la même année qu’elle, Europe décida d’aller cueillir des fleurs. Zeus l’observait et Cupidon lui envoya une flèche. Amoureux, Zeus se changea en taureau, bien que sa femme, Héra, ne soit pas dans les parages. Il alla se présenter à Europe qui grimpa sur son dos et il partit avec elle en direction de la Crète. Ils eurent plusieurs enfants dont Minos et Rhadamanthe qui, en récompense de la justice dont ils avaient fait preuve sur la terre, devinrent les juges des morts.

Cadmos est le fondateur de Thèbes. Il fut chargé, comme tous ses frères, d’aller chercher Europe, sa sœur. Souhaitant connaître la direction où il pourrait aller, il consulte l’oracle de Delphes qui lui suggère de fonder sa propre cité.

L’oracle de Delphes est l’un des oracles les plus connus de la mythologie grecque.

Harmonie est la fille d’Arès et d’Aphrodite (ou d’Electre et de Zeus selon les versions). Elle a épousé Cadmos qui lui a offert un collier qui jouera un rôle fatal dans l’histoire de Thèbes.

Analyse de l’oeuvre

Comme nous le constatons dans ce premier mythe, le collier maléfique, bien qu’il ne soit pas présenté dans cette légende, apporte le malheur sur la ville de Thèbes dès sa fondation. Leurs enfants trouvent la mort les uns après les autres. Toutefois, cette famille joue un rôle très important dans la mythologie grecque. En effet, Sémélé est la mère de Dionysos, le dieu de la vigne, Ino sera ressuscité puis transformé en Nymphe. Dans l’Odyssée, cette dernière sera celle qui sauvera Ulysse. Nous ne savons toutefois pas pourquoi ce collier a été maléfique, il a été forgé par Héphaïstos, le dieu volcan, à la demande de Cadmos lui-même. Peut-être est-ce qu’Athéna aurait pu lui insuffler un certain pouvoir négatif.
En effet, dans ce conte mythologique, nous nous apercevons implicitement de l’opposition qui règne entre Arès, le dieu de la guerre qui incarne la fureur belliqueuse et Athéna, la déesse de la stratégie militaire. Certaines versions prétendent qu’Athéna avait donné 50 % des dents du dragon, les autres auraient servi à Jason. Ainsi, Athéna n’aurait aidé Cadmos que pour le ridiculiser au lieu de son beau-fils.

Bien qu’il soit moins connu que Héraclès, Cadmos n’en était pas moins important pour les Grecs étant donné qu’il aurait symbolisé l’arrivée de l’écriture dans la Grèce antique pour certains. Cependant, cela n’a jamais été souligné nulle part. Ce que le conte mythologique suggère néanmoins, c’est l’apparition de l’agriculture ainsi que des forces militaires au sein des civilisations par la symbolique des dents de dragons que Cadmos se met à planter.

ŒDIPE

Hormis pour l’énigme du Sphinx, le résumé de ce récit est la version de Sophocle.

Résumé détaillé

Le Roi de Thèbes, Laïos “était le troisième descendant de Cadmos”. Il épousa Jocaste et ils eurent un fils. Toutefois, Laïos apprit que celui-ci viendrait à le tuer alors il décida de lui ligoter les mains et de l’abandonner. Toutefois, l’enfant survécu et porta le nom d’Œdipe.
Un jour, il se rendit à l’oracle de Delphes, car on lui avait dit que son père, le Roi Polybe, n’était pas son père. Sans répondre à sa question, l’oracle lui confia qu’il tuera son père, qu’il épousera sa mère et que ses enfants ne pourront être regardés par les hommes sans frissonner. C’est pour cette raison qu’il prit la décision de quitter Corinthe. Sur le chemin “où trois routes se croisent”, il rencontra un homme avec quatre serviteurs qui voulurent l’écarter du chemin. Furieux, Œdipe tua les hommes. Sans le savoir, il venait de tuer son père, Laïos.
Après la mort du roi, Thèbes fut menacé par le Sphinx, une créature avec “le corps d’un lion ailé mais la tête et la poitrine d’une femme”. Tous les voyageurs avaient droit à une énigme et ceux qui ne trouvaient pas la réponse étaient dévorés. Œdipe rencontra le Sphinx qui lui demande : “Quel est l’animal qui a quatre pieds le matin, deux à midi, et trois le soir ?”. Œdipe lui répondit que c’était l’homme, car “Dans son enfance, il se traîne sur les mains et les pieds, il se tient debout dans son âge adulte, et dans sa vieillesse, il s’aide d’une canne.”. Outré, qu’un homme puisse lui donner la bonne réponse, le Sphinx se donna la mort. Thèbes fut délivré et Œdipe épousa Jocaste, sa mère, sans le savoir. Ils vécurent en paix jusqu’aux jours où leurs deux fils devinrent adultes. La maladie et la famine s’installèrent sur la ville. Œdipe et Jocaste apprirent que l’oracle de Delphes avait eu raison. Jocaste se suicida et Œdipe choisit de se crever les yeux.

Présentation des personnages

Laïos est le roi de Thèbes. Il est le petit-fils de Polydore, le fils de Cadmos et Hermione. Il s’est marié avec Jocaste et, en apprenant les dires de l’oracle de Delphes, décide de se débarrasser de son fils. Il finit quand même par mourir de la main de son enfant.

Jocaste (ou Epicaste dans l’Odyssée) est la fille de Ménœcée. Lors de son union avec Laïos, elle n’aura qu’un fils unique, Œdipe. Lorsqu’elle se mariera avec ce dernier, elle aura quatre enfants avec lui : Étéocle, Polynice, Ismène et Antigone. Quand elle comprend qu’Œdipe est son fils, elle se donne la mort.

Oedipe est le fils de Laïos et de Jocaste. À la suite des dires de l’oracle de Delphes, il va être abandonné par ses parents. Sans le savoir, il va tuer son père et épouser sa mère.

L’oracle de Delphes est à l’origine des raisons qui ont motivé les parents d’Œdipe à l’abandonner.

Polybe est le roi de Corinthe. Lui et sa femme, Méropé ou Péribola, deviennent les parents adoptifs d’Œdipe.

Le Sphinx est un monstre féminin ayant “le corps d’un lion ailé mais la tête et la poitrine d’une femmequi terrorisait les passants qui essayaient de venir à Thèbes. Lorsqu’Œdipe trouve la réponse à son énigme, il choisit de se donner la mort.

Analyse de l’oeuvre

L’histoire d’Œdipe est célèbre pour le “complexe d’Œdipe” théorisé par Freud. Selon lui, l’enfant aspire secrètement à tuer, remplacer le parent du même sexe que lui pour épouser le parent du sexe opposé, c’est une volonté imaginaire qui est très culpabilisateur pour l’enfant. Toutefois, si Œdipe n’a servi à Freud qu’à enrichir sa théorie psychologique de la sexualité afin de l’universaliser, il n’a fait que prendre en compte un petit passage de ce mythe complexe, mais l’inceste chez les Grecs n’étaient pas perçu avec la même vision que nous en avons aujourd’hui.
En effet, dans la mythologie antique, l’inceste est d’abord un “inceste sacré” qui n’a rien à avoir avec l’acte sexuel. C’est le fait de s’unir à la “déesse-mère” afin de gagner sa légitimité en tant que roi. L’inceste est alors un puissant désir de transformation qui s’inscrit dans un voyage initiatique comme nous pouvons le voir avec de nombreux héros qui descendent aux enfers afin d’y retrouver leurs mères (Thésée, Héraclès, …). Les héros sont à nouveau réunis avec leurs mères pour affronter la séparation qui leur permettra de se renouveler.

Le mythe Œdipien s’inscrit clairement dans une réalité humaine. Même s’il n’est pas au courant, en épousant sa mère, Œdipe doit être responsable de ses actes et être sévèrement puni. Œdipe n’est pas seulement coupable d’inceste, il est également un meurtrier puisqu’en tuant son père, il connaît un parricide. Dans la mythologie grecque, les dieux ont établi des lois divines permettant de faire comprendre aux mortels que tout n’est pas permis et parmi ces tabous, on y trouve l’inceste et le parricide.

Pourtant, Œdipe est-il condamnable dans le sens où il ne savait pas ce qu’il faisait ? C’est là qu’intervient la notion de justice et la thématique du libre-arbitre. Les paroles de l’oracle ont fait fuir Œdipe pour qu’il ne puisse pas faire de mal à celui qu’il croyait être son père, le roi Polybe. Pourtant, en faisant cela, il se condamne à réaliser sa destinée : celle de tuer son père et d’épouser sa mère. Ainsi était-il destiné à se diriger vers les paroles de l’oracle ou a-t-il été influencé en entendant les paroles de l’oracle ? Par ailleurs, l’oracle qui lui est délivré reste vague. Lui qui vient trouver des réponses pour savoir si le roi Polybe est réellement son père, il ne reçoit que la prophétie qui lui annonce ses crimes à venir. Il est donc maintenu dans l’ignorance, et ce, jusqu’à ce que les dieux laissent exploser leurs colères sur Thèbes pour deux crimes impardonnable : l’inceste et le parricide. Mais s’il est criminel aux yeux de la société et des lois divines pouvons-nous dire qu’il n’est pas une victime dans cette histoire ?

ANTIGONE

Nous avons utilisé les œuvres de Sophocle (Antigone et Œdipe à Colone) ainsi que l’œuvre Les Suppliantes d’Euripide pour résumer cette histoire.

Résumé détaillé

Œdipe avait eu quatre enfants avec Jocaste, deux fils : Polynice et Etéocle ainsi que deux filles : Antigone et Ismène. Œdipe renonça au trône tout comme son fils aîné Polynice et c’est Créon, le frère de Jocaste, qui devint roi de Thèbes. Il fut exilé Œdipe qui partit avec sa fille, Antigone. Après son départ, les deux fils voulurent le trône et c’est Etéocle qui devint roi. Polynice partit pour trouver des alliés afin de renverser son frère. Œdipe finit ses jours à Colone auprès de sa fille, Antigone.
Pendant ce temps-là, la guerre éclata entre Polynice avec les six princes et Etéocle qui voulait protéger son royaume. Le fils de Créon, Ménécée, se sacrifia pour empêcher la bataille, mais cela ne changea rien. En effet, Ménécée aurait dû être égorgé par son père. Puis Etéocle et Polynice s’affrontèrent lors d’un combat singulier, mais ils s’entretuèrent et la bataille continua. Finalement, la bataille fut gagnée par Thèbes. Créon ordonna qu’on refuse la sépulture à tous les ennemis qui étaient été tombés, dont Polynice. Antigone refusa de se soumettre à une loi qui n’était pas celle des dieux et offrit à son frère une sépulture. Créon finit par la tuer. La maison d’Œdipe fut détruite et avec elle la famille royale de Thèbes.

Présentation des personnages

Antigone est l’une des filles d’Œdipe et de Jocaste. C’est elle qui guide et s’occupe de son père aveugle jusqu’à ces derniers jours. Elle trouve la mort en s’opposant à son oncle, Créon, qui ne souhaite pas accorder de sépulture à son frère Polynice.

Polynice est le fils d’Œdipe et de Jocaste. Il partage un temps le trône avec son frère Etéocle, mais très vite, il apparaît comme un personnage tyrannique au point d’être détesté par son peuple. Un jour, alors qu’il doit reprendre le trône, Etéocle choisit de le bannir de Thèbes. Il choisit d’aller voir son père qui le maudit en annonçant que son frère et lui finiront par s’entretuer. Il réunit une armée de six princes pour venir à bout de son frère. À sa mort, son oncle, Créon, refuse qu’on lui crée une sépulture.

Etéocle partage son trône avec son frère, Polynice. À la différence du règne de son frère, Etéocle fait prospérer la ville. Il fait le choix de bannir son frère de la cité en gardant le trône pour lui tout seul. Il deviendra le défenseur de la cité quand son frère, Polynice, arrivera avec son armée. Il finit par s’entretuer avec son frère lors d’un combat singulier.

Ismène est la fille d’Œdipe et de Jocaste. Contrairement à sa sœur, Antigone, elle n’a pas le courage de s’opposer à Créon. Elle est finalement tuée par Tydée, l’un des sept princes contre Thèbes.

Œdipe est un descendant de Cadmos qui fut le fondateur de Thèbes. En apprenant qu’il a eu quatre enfants avec sa mère, il décide de se crever les yeux. Il terminera sa vie à Colone, un quartier d’Athènes en Grèce, avec sa fille, Antigone. Lorsque son fils, Polynice, lui demandera son aide après avoir été banni de Thèbes par son frère, Œdipe le maudira en lui disant : “Va, maudit, chassé et renié par ton père, le plus scélérat des hommes, emporte avec toi ces imprécations que je fais contre toi, afin que tu ne t’empares point de ta terre, que tu ne retournes jamais dans le creux Argos, mais que tu tombes sous la main fraternelle et que tu égorges celui par qui tu as été chassé !” (Œdipe à Colone par Sophocle).

Analyse de l’oeuvre

Le mythe d’Antigone sert d’introduction à la destruction de la cité de Thèbes. Tous les enfants d’Œdipe finissent par mourir. La lignée de Cadmos prend donc fin dans ce mythe. Toutefois, ce qui est intéressant dans ce mythe, ce sont d’abord les personnages antagonistes formés par Polynice et Etéocle. Si le premier est un mauvais roi qui, du fait de ses actions, est très vite détesté par le peuple, le second est un roi aimant et apprécié. S’ils partagent leur trône pendant un moment, Etéocle fait le choix de ne plus respecter cet engagement et fait exiler son frère. Dès lors, nous pouvons nous demander ce qui motive son choix. Est-ce une volonté de préserver son peuple ou est-il dominé par la soif de pouvoir ?

Dans ce mythe, il y a une certaine forme de pouvoir destructeur qui habite les septs contre Thèbes. En effet, même lorsque Polynice et Etéocle s’entretuent au cours d’un combat singulier, la guerre continue. Si la mauvaise relation entre les deux frères a allumé les hostilités, ce n’est pas la seule raison qui anime cette guerre. Nous pouvons nous interroger si le collier maléfique n’y est pas pour quelque chose. En effet, après avoir été portée par Jocaste, il orne la parure d’Argie, fille d’Adraste et épouse de Polynice.
Le mythe est également intéressant puisqu’il met à l’honneur une femme, incarnée par Antigone, pour s’opposer au joug de la volonté de son oncle qui impose une loi qui va à l’encontre des lois divines. Si cela n’est pas clairement explicité dans le mythe, c’est surtout le fait qu’elle soit une femme qui pose problème, et pas n’importe laquelle, la fille issue de la relation incestueuse entre sa sœur, Jocaste et son fils.

LES SEPT CONTRE THÈBES

Résumé détaillé

Adraste, le seul survivant des septs princes alla demander l’aide de Thésée pour qu’il impose à Créon une sépulture pour tous les morts. Thésée fit voter le peuple qui accepta d’envoyer un avertissement à Créon qui refusa. Alors, Thésée marcha avec son armée sur Thèbes et, sans piller et saccager la ville, il obligea Créon à organiser des sépultures pour tous les morts. En voyant leur père brûler, les six fils de princes jurèrent de se venger de Thèbes. Dix années plus tard, ils rasèrent Thèbes. L’histoire se situe juste avant que les navires grecs ne partent pour Troie.

Présentation des personnages

Adraste est le fils de Talaos. Il est le seul survivant de la guerre des sept princes qui marchent contre Thèbes. C’est lui qui vient demander de l’aide à Thésée pour contraindre Créon à organiser des sépultures pour les morts ennemis de sa cité.

Créon est le frère de Jocaste qui monte sur le trône de Thèbes après que les deux frères d’Œdipe se soient entretués. Il refuse que l’on organise des sépultures pour les morts ennemis de sa cité.

Thésée est le commandant en chef d’Athènes qui est devenue une cité libre et démocratique, sous son règne. Avec l’accord des Athéniens, Thésée marche sur Thèbes et force Créon a accepter d’organiser les sépultures pour ses ennemis.

Analyse de l’oeuvre

Ce mythe met un point final à Thèbes puisqu’il se finit par la destruction de la cité par les six fils de prince.
Ce qui est intéressant dans ce mythe, c’est le caractère juste et bienveillant de Thésée qui ne marche sur Thèbes que pour réclamer la justice pour les familles des ennemis de la cité. Par cet acte, Thésée fait preuve d’intelligence et rompt avec la barbarie. Symboliquement, cela illustre clairement les Athéniens comme étant un peuple à part. Une fois la justice rendue, Thésée repart avec son armée sans avoir détruit ou pillé la ville. Cela dénote une certaine évolution d’esprit de la part de ce héros qui est considéré comme un personnage très intelligent. Il sait que piller et saccager la ville ne rimerait à rien puisque le peuple est soumis à la volonté de Créon. Toutefois, s’il dispose réellement de cette faculté d’intelligence, il doit savoir que les six fils de princes vont chercher à se venger. Cela permet d’illustrer Thésée sous un angle différent. Il arrive pour que justice soit rendue concernant des lois divines qui n’ont pas été respectées, mais concernant la loi humaine et les désirs de vengeance, cela n’est plus de son ressort.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: Contenu protégé - Copyright www.lesresumes.com