Littérature

Marie-Aude Murail, Oh Boy ! : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Le roman Oh Boy ! de Marie-Aude Murail a été publié pour la première fois en 2000. Il s’inscrit dans le genre de la littérature jeunesse et a reçu plusieurs récompenses, dont le prix Sorcières et le Tam-tam du livre de jeunesse. Explorons ensemble cette œuvre qui aborde des thèmes sérieux et profonds avec un ton souvent léger et humoristique.

Résumé chapitre par chapitre de Oh Boy ! de Marie-Aude Murail

Chapitre 1 – “Où les Morlevent découvrent qu’ils sont des enfants sans parents

Orphelins, Siméon, Morgane et Venise Morlevent se battent pour rester unis. Malgré l’hébergement précaire au foyer de la Folie-Méricourt, où ils vivent dans des conditions inégales, Siméon cherche une solution pour préserver l’unité de la fratrie. Il étudie le Code Civil, espérant retrouver des demi-frères et sœurs du côté de leur père absent. Alors qu’une rencontre cruciale avec un juge approche, provoquant des inquiétudes, ils doivent aussi faire face à des rumeurs cruelles sur le suicide de leur mère. Siméon gère cette épreuve avec maturité. Il sait trouver les mots pour réconforter ses sœurs. Une période de détermination et de solidarité frère-sœur est ainsi esquissée, mettant en avant l’endurance et le rôle protecteur de Siméon.

Chapitre 2 – “Où les enfants Morlevent attendent un roi mage

Dans le but de trouver une solution familiale pour les orphelins Morlevent, la juge des tutelles Laurence Deschamps et l’assistante sociale Bénédicte entreprennent des recherches sur la famille élargie des enfants. Siméon, le frère aîné surdoué de 14 ans, guide ces recherches en évoquant l’existence de demi-frères et sœurs.

Laurence convoque ainsi Josiane Morlevent, demi-sœur du côté du père des enfants, et Barthélémy Morlevent, un demi-frère, à une réunion cruciale sur la tutelle des enfants. Josiane, une ophtalmologue qui a échoué à avoir ses propres enfants, envisage d’adopter la plus jeune, Venise, captivée par sa beauté angélique. Barthélémy, qui découvre seulement lors de la réunion l’existence de ses demi-frères et sœurs plus jeunes, est pris au dépourvu face à la possibilité de prendre leur tutelle.

Anxieux mais déterminé, Siméon veut que la fratrie reste unie. Malgré des dynamiques familiales complexes et des premières impressions mitigées, l’urgence de la situation et la détermination des enfants à rester ensemble dominent la réunion, mettant en avant la force de leur lien et leur volonté de rester unis.

Chapitre 3 – “Où il est difficile d’être Aimée

Dans le foyer où ils sont placés, Siméon et ses sœurs traversent des moments difficiles, notamment Siméon qui est souvent au bord des larmes à cause des brimades de Dents-de-lapin. Il est également en conflit avec sa sœur Venise, principalement en raison de la jalousie qu’il ressent envers l’affection qu’elle porte à leur demi-frère Barthélémy.

Alors que ce dernier accepte sous pression de devenir leur tuteur légal, les enfants sont invités chez lui pour une journée d’essai. Siméon, comprenant que Barthélémy n’est pas pleinement engagé dans ce rôle, organise une réunion stratégique avec ses frères et sœurs avant leur visite. Il les incite à montrer leur meilleur jour pour convaincre Barthélémy de les garder ensemble.

La rencontre avec Barthélémy est marquée par des discussions sincères. En ouvrant la porte de la chambre de Bart, au moment où il s’apprête à aller à la douche, Venise voit son demi-frère tout nue. Un mensonge est élaboré pour éviter les complications avec Léo, le compagnon de Barthélémy. Ce dernier les fait passer pour les enfants de sa voisine, Aimée. La situation se complique davantage avec l’arrivée imprévue de cette dernière. Toutefois, les enfants parviennent à maintenir la supercherie en l’incorporant dans leur stratagème. Ils finissent tous par aller au cinéma.

Au retour, une conversation entre Siméon et Barthélémy révèle les craintes de ce dernier vis-à-vis de l’assistante sociale. Alors qu’ils se réconcilient après un incident où Siméon saigne du nez, Barthélémy prend conscience de la fragilité de son jeune frère. Leur interaction met en lumière les incertitudes et les défis qui les attendent dans leurs tentatives de former une famille unie.

Chapitre 4 – “Qui déclare la fratrie en danger

Josiane se rend chez la juge Laurence pour discuter de la tutelle des enfants Morlevent. Elle espère en devenir la tutrice, malgré la désignation préliminaire de son frère Barthélémy pour ce rôle. Josiane a une affection particulière pour la plus jeune, Venise, et exprime des inquiétudes sur la stabilité de Barthélémy. Elle n’hésite pas à faire des allégations choquantes liées à son orientation sexuelle. Malgré sa plaidoirie basée sur son expérience et sa stabilité, la juge penche en faveur de Barthélémy, citant sa proximité parentale comme un facteur déterminant.

En apprenant la proposition de Josiane d’accueillir Venise pour un week-end, les enfants ont une discussion animée, exposant les tensions familiales complexes et l’incertitude due à la présence de deux tuteurs potentiels.

Pendant le week-end chez Josiane et son mari François, Venise est choyée avec des cadeaux et des activités amusantes, créant un attachement naissant. Cependant, elle est perturbée par les commentaires désobligeants de Josiane sur Barthélémy. De retour au foyer, elle pose une question sensible sur la sexualité à son frère Siméon, reflétant son trouble et les dynamiques familiales compliquées qui continuent d’évoluer.

Chapitre 5 – “Où Barthélémy partage ses recettes de cuisine avec sa voisine

Bart essaie de cacher à son colocataire Léo qu’il est le tuteur légal de ses jeunes frères et sœurs, avec l’aide d’Aimée pour simuler une situation d’urgence. Cependant, le plan se complique et Bart drogue Léo avec un somnifère. Alors que Léo est sous l’influence du somnifère, la véritable urgence survient lorsqu’Aimée revient et révèle que son mari a tenté de la tuer. Dans ce chaos, Siméon révèle à Léo leur lien familial avec Bart et les préoccupations concernant l’aptitude de Bart à être leur tuteur en raison de son orientation sexuelle. Cela conduit Léo à insister pour que Bart devienne leur tuteur. La situation est encore exacerbée quand Bart découvre que Siméon a des marques suspectes sur son corps, ce qui nécessite une consultation médicale urgente.

Chapitre 6 – “Quand « le vent se lève, il faut tenter de vivre »

Josiane envisage de chercher de l’aide psychologique pour Venise qui se montre obscène. Pendant ce temps, Bart et Siméon consultent le docteur Chalons. Ce dernier suspecte une leucémie, mais des examens complémentaires doivent être réalisés. Bien que réticent, Bart ressent une connexion croissante envers Siméon.

La situation s’intensifie lorsqu’au dîner, une dispute éclate. En effet, Léo tente de s’en prendre à Siméon et Bart révèle l’état de santé de son demi-frère. Malgré un mensonge rassurant sur les chances de guérison, Bart et Léo se disputent plus tard sur les perspectives de survie de Siméon. Bart demande à Léo de partir de chez lui, ce qui l’amène à perdre son emploi. Face à des défis financiers, Siméon propose que Bart devienne leur tuteur légal, ce à quoi Bart commence à réfléchir sérieusement. Il envisage de feindre une relation avec Aimée pour obtenir la garde.

L’accent est mis sur l’unité familiale quand, au foyer, Venise dessine toute la famille, y compris leur père, encourageant une manifestation de solidarité et de courage entre les frères et sœurs.

Chapitre 7 – “Où Laurence côtoie la folie et Bart un précipice

Pour améliorer ses chances d’obtenir la garde de ses frères et sœurs, Bart orchestre une mise en scène où il forme un faux couple avec Aimée, qui est secrètement enceinte de son mari. Ils travaillent sur leur apparence et leur comportement pour tromper la juge Laurence.

Alors que Bart et Siméon naviguent dans une période tumultueuse, notamment en effectuant des examens médicaux pour Siméon et en discutant de leur père absent. Laurence se rend chez Bart suite à un appel préoccupant de Josiane. Sur place, elle rencontre Aimée qui prétend être la petite amie de Bart. Laurence est intriguée par l’apparence d’Aimée. Elle se demande si Bart n’est pas violent avec elle.

La visite de Laurence permet d’éclaircir certains malentendus, notamment autour d’un incident où Venise a vu Bart nu, ce qui était accidentel. Bart en profite pour informer Laurence de la maladie grave de Siméon et du véritable lien qui l’unit à Aimée.

Chapitre 8 – “Qui fait appel au corps médical

Josiane envoie Venise chez une psychologue, craignant l’influence de Bart sur elle. Cependant, la psychologue Dorothée Chapiro discerne la véritable nature des incidents et suggère une thérapie familiale pour apaiser les tensions entre Josiane et Bart, ce qui irrite Josiane.

Siméon et Bart rencontrent le Pr Mauvoisin qui confirme le diagnostic de leucémie aiguë lymphoblastique pour Siméon. Malgré la lourdeur du traitement qui l’attend, ils établissent l’objectif pour Siméon de passer son bac en juin. Siméon adopte une approche courageuse et optimiste face à sa maladie, faisant preuve d’humour et de détermination à vivre longtemps.

Alors que Siméon commence son traitement intensif, Bart se sent submergé par les responsabilités soudaines et les problèmes familiaux. Lors d’une visite à l’hôpital, un moment de panique survient quand Siméon subit des effets secondaires de la chimiothérapie, révélant les peurs profondes de Bart et les difficultés que Siméon doit affronter. Malgré les tensions, ils partagent un moment de connexion fraternelle, illustrant leur lien et leur soutien mutuel dans cette épreuve.

Chapitre 9 “Aimez-vous la tapenade ?

Se sentant abandonnée et confrontée à des difficultés à l’école, Morgane falsifie la signature de sa mère décédée sur un mauvais bulletin. Bart, la découvrant en pleurs, l’emmène chez lui, provoquant une alerte au foyer où elle réside. La juge des tutelles retrouve Morgane chez Bart et couvre ce dernier, affirmant qu’elle était venue de sa propre volonté. Toutefois, elle décide ensuite de la placer chez Josiane Morlevent, qui souhaite rassembler les sœurs.

Bart, au lieu de chercher un emploi, se concentre sur sa vie amoureuse avec une préférence pour un partenaire aimant la tapenade. Une visite inattendue de ses sœurs, envoyées par Josiane, bouleverse ses plans de rendez-vous amoureux. Malgré sa réticence initiale, Bart passe un moment chaleureux et joyeux avec elles, jouant à des jeux vidéo. Plus tard, il découvre que son “rendez-vous” était en fait une tentative de conversion par un missionnaire mormon qui ne parlait pas bien le français.

Chapitre 10 – “Ce que donner veut dire

Bart joue le rôle de messager entre Siméon, qui est hospitalisé, et son école, permettant à ce dernier de poursuivre ses études. Il apporte du réconfort et de l’évasion à Siméon grâce à ses histoires légères et humoristiques. Cherchant à apporter plus de réconfort à Siméon, Bart organise en secret une rencontre entre lui et leurs petites sœurs. Pour y parvenir, il convainc le jeune médecin Joffrey de l’aider à contourner les règles strictes de l’hôpital et le Pr Mauvoisin.

Cependant, ils finissent par croiser le Pr Mauvoisin, qui informe Bart de la gravité de l’état de Siméon. Il suggère une transfusion de plaquettes sanguines et demande à Bart de vérifier s’il est compatible. Bien que terrifié à l’idée de donner son sang, Bart se montre courageux. Aidé par le personnel médical, et après avoir vérifié que son sang est optimal, il réalise le don nécessaire pour aider son frère dans une situation critique. Ce geste représente un acte d’amour et de dévouement, malgré la peur et l’inconfort de Bart.

Chapitre 11 – “Où l’on cherche une solution

Dans le contexte de la lutte contre la leucémie de Siméon, le Pr Mauvoisin et son collègue Dr Joffrey envisagent un traitement plus agressif, malgré les risques élevés et l’attachement profond de Mauvoisin envers la fratrie Morlevent.

Parallèlement, Bart navigue dans les complexités de sa vie amoureuse tout en se montrant préoccupé par le bien-être de sa voisine enceinte, Aimée. Cette préoccupation prend une tournure tragique lorsqu’une altercation avec le partenaire d’Aimée conduit à la mort de ce dernier, entraînant un chaos émotionnel et judiciaire. Entre-temps, Bart et Siméon continuent de partager des moments fraternels forts à l’hôpital, Bart étant un soutien constant malgré l’état de santé fluctuant de Siméon. La situation de Siméon reste précaire, oscillant entre espoir et désespoir au gré de ses réponses au traitement, créant une atmosphère tendue, mais empreinte d’affection et de solidarité familiale.

Chapitre 12 – “Où Bart voudrait que ça s’arrête

Barthélémy se porte volontaire pour être le tuteur de ses demi-frères et sœurs, bien que sa situation personnelle compliquée et les préjugés liés à son orientation sexuelle génèrent des résistances. Josiane, la demi-sœur de Bart, accepte néanmoins de le laisser passer une journée avec Morgane et Venise, qui se passe bien, renforçant leur lien et leur désir d’unité familiale.

Le cas de Siméon inquiète fortement Bart qui navigue entre espoir et désespoir face aux aléas de l’état de santé de son demi-frère, exacerbé par une confrontation tendue avec le professionnel de santé Mauvoisin. Malgré des moments de lucidité surprenants de Siméon, le parcours émotionnel de Bart est marqué par des hauts et des bas extrêmes. Il oscille entre des moments de lien familial renouvelé et des périodes de douleur insupportable face à la maladie de Siméon. La situation met en lumière les difficultés familiales, les espoirs de guérison et la dynamique complexe et chargée d’émotions entre Bart et le personnel médical.

Chapitre 13 – “Qui n’existe pas pour ne pas porter la poisse aux Morlevent

(Comme mentionné dans le titre, l’auteur a fait exprès de ne pas écrire de chapitre 13)

Chapitre 14 – “Où l’on navigue à vue mais où l’on ne sombre plus

Les médecins Joffrey et Mauvoisin constatent une amélioration significative de l’état de santé de Siméon, qui a cessé sa chimiothérapie. Il est même en “rémission complète“, bien qu’une vigilance constante soit nécessaire pour prévenir toute rechute. Bart reste un pilier de soutien pour son frère, même après sa sortie de l’hôpital, où ils reprennent une vie quotidienne ensemble tout en s’adaptant à la nouvelle dynamique et en évitant les conflits. Ils partagent également un moment précieux avec leurs jeunes sœurs, Morgane et Venise.

Alors que Siméon se prépare pour son prochain séjour à l’hôpital pour un traitement d’entretien, une chaîne de soutien étonnamment large s’est formée autour de lui. Celui-ci comprend des membres de l’école, la juge des tutelles, et Aimée qui attend une fille. Cette solidarité, associée à l’humour et à la détermination de Bart, contribue à alléger le fardeau du traitement de Siméon.

Chapitre 15 – “Où Siméon tient jusqu’au bout

Morgane souhaite consulter la psychologue de sa sœur Venise pour aborder sa culpabilité vis-à-vis de la séparation apparente de la fratrie après le décès de leur mère. Elle espère réunir sa famille, y compris Bart et Josiane. La suggestion de la psychologue d’organiser une thérapie familiale reçoit des réactions mitigées.

La thérapie familiale qui suit révèle des secrets, expose des blessures profondes, mais aussi un désir d’unité et d’acceptation mutuelle, marquant une étape vers la réconciliation.

Pendant ce temps, Siméon, bien qu’affaibli par sa maladie, travaille durement pour son baccalauréat. Malgré les défis de sa santé précaire, il excelle en obtenant une mention très bien, apportant une lueur d’espoir et un sentiment de fierté à sa famille pendant cette période d’incertitude.

Chapitre 16 – “Où la maison trouve un toit et où le lecteur doit admettre que la vie, c’est comme ça

Dans une réunion judiciaire cruciale, Bart et Josiane discutent du futur des jeunes demi-frères et sœurs Siméon, Morgane, et Venise. Josiane souhaite obtenir la tutelle complète, mais est prête à laisser Siméon avec Bart. Bart demande des droits de visite régulière. Après des discussions tendues, la juge confie la tutelle à Josiane et nomme Bart subrogé tuteur, lui donnant un droit de regard sur les décisions prises par Josiane.

Après la réunion, Bart et Josiane réagissent avec des sentiments mitigés à la décision, et Bart flirte légèrement avec Laurence, la juge. Plus tard, Bart rencontre le docteur Mauvoisin pour discuter de l’état de Siméon, aboutissant à une invitation au déjeuner le lendemain. Cette rencontre familiale inclut une visite surprise de Mauvoisin et projette une lueur d’espoir pour l’unité de la famille, bien que Josiane se sente quelque peu exclue.

Présentation des personnages

Siméon Morlevent est le frère aîné parmi les enfants Morlevent. Ce jeune garçon de l’âge de 14 ans est décrit comme étant mince et assez frêle, notamment du fait de sa maladie (leucémie). C’est un jeune homme très intelligent et sérieux pour son âge. Il est aussi courageux, faisant face à sa maladie avec une grande force d’esprit. Il représente la maturité précoce et la force tranquille. Son combat contre la leucémie ajoute une dimension tragique et urgente à l’histoire, soulignant l’importance de la famille et de l’unité.

Morgane Morlevent est la cadette des enfants Morlevent. Cette jeune fille de huit ans est assez sérieuse et semble être le pilier émotionnel de la fratrie. Elle offre du soutien et de la compréhension à ses frères et sœurs. Elle incarne la sagesse et le soutien inconditionnel. Elle est le personnage qui cherche à comprendre et à pacifier les tensions au sein de la famille.

Venise Morlevent est la plus petite des enfants Morlevent. Elle est décrite comme une petite fille adorable de quatre ans. Malgré son jeune âge, Venise fait preuve d’une certaine maturité. Elle a aussi un côté très innocent et doux. Venise symbolise l’innocence et la spontanéité de l’enfance. Sa présence apporte une lumière et une douceur dans le récit, et représente l’espoir et la nouveauté.

Barthélémy Morlevent, souvent appelé Bart, est un jeune homme dans la vingtaine, plutôt beau gosse et charmant. Il a le même père que les enfants Morlevent. Toutefois, sa tutelle est remise en question dans la mesure où il est présenté comme quelqu’un d’irresponsable au début. D’autant plus qu’il est homosexuel et que, selon sa demi-sœur, il a une hygiène de vie dangereuse pour des enfants. Néanmoins, il évolue grandement tout au long du récit, montrant une grande capacité d’adaptation et un sens des responsabilités croissant. Bart symbolise la transformation et le passage à l’âge adulte. Il est aussi le représentant de la modernité et de l’ouverture d’esprit, notamment par rapport à son orientation sexuelle.

Josiane Morlevent est une femme d’une quarantaine d’années, décrite comme étant assez sévère et stricte dans son apparence. En réalité, elle n’a aucun lien de sang avec les enfants. En effet, Monsieur Morlevent (George) l’a simplement reconnu. C’est une femme ambitieuse et carriériste qui a du mal à s’ouvrir aux autres, en particulier aux enfants. Josiane incarne le dilemme entre carrière et famille, et la difficulté à concilier les deux. Elle représente aussi les préjugés et les normes sociétales qui peuvent empêcher l’expression des sentiments authentiques.

Dr. Mauvoisin et Laurence (juge des tutelles) représentent le soutien extérieur et les figures d’autorité qui accompagnent la famille dans leur évolution. Ils ont chacun un rôle crucial à jouer dans l’histoire. Ils aident les personnages principaux à surmonter leurs défis et à évoluer. Aimée, la voisine du dessus de Bart est également un personnage important. Elle montre le changement qui opère en Bart. En effet, au début, Bart entend qu’Aimée se fait battre par son mari, mais ne s’immisce pas, mais très vite, il se prend d’amitié pour cette femme. Les deux personnages s’entraident. À la fin du roman, Aimée permet à Bart permet d’avoir une chambre supplémentaire pour recevoir ses deux jeunes sœurs le week-end.

Analyse de l’oeuvre

Un titre significatif lourd de sens

Le symbolisme dans Oh Boy ! s’articule principalement autour du titre, qui porte en lui-même une variété de significations et d’évocations.

Cri du cœur

Le titre Oh Boy! peut être perçu comme un cri spontané qui exprime un mélange d’étonnement, de surprise, et parfois de désarroi face aux rebondissements inattendus de la vie. Dans le contexte du roman, cela fait écho aux défis soudains et aux responsabilités que les personnages principaux doivent affronter à la suite du décès des parents des jeunes Morlevent. C’est un appel à l’urgence de la situation, à la rapidité avec laquelle ils doivent s’adapter et grandir face aux circonstances imprévues qui se présentent à eux.

Exclamation de surprise et de bouleversements

Oh Boy! est aussi une exclamation qui peut résumer les nombreux bouleversements que vivent les personnages tout au long du récit. Ils sont confrontés à des révélations surprenantes sur eux-mêmes et les autres. Chacun des protagonistes traverse une série de découvertes et de compréhensions nouvelles. Le titre sert donc de symbole vibrant aux vagues de surprises, tant agréables que déplaisantes, que la vie leur réserve.

Ton léger et juvénile

Le titre revêt également un caractère juvénile, presque enfantin. Cela symbolise le ton souvent léger et jovial du roman, qui malgré les thématiques lourdes et sérieuses qu’il aborde, réussit à maintenir une certaine fraîcheur et innocence. Il est représentatif de la jeunesse des protagonistes principaux, et leur capacité à trouver de la joie, de l’humour et de l’émerveillement même dans des situations difficiles.

Évolution vers l’âge adulte

En outre, le titre Oh Boy! peut aussi être vu comme symbolisant le passage de l’enfance à l’âge adulte, un parcours que traversent tous les personnages principaux du roman à divers degrés. Ils apprennent à naviguer dans le monde des adultes, tout en gardant une part de leur enfance intacte, un équilibre qui est précieusement capturé dans cette exclamation simple mais profondément expressive.

Au-delà du lien du sang : la redéfinition des liens familiaux dans Oh Boy !

Dans Oh Boy !, la dynamique familiale est au cœur du récit. Après le décès de leurs parents, les jeunes Morlevent se retrouvent pris dans une tourmente judiciaire pour déterminer qui obtiendra leur garde. Ce thème explore profondément les liens du sang, mais également les liens qui se créent par les circonstances et le choix. Barthélémy et Josiane, bien qu’étant des demi-frères et sœurs des plus jeunes, finissent par développer des liens profonds et significatifs avec eux. Le livre illustre ainsi la capacité de construire une famille unie et aimante, même dans des circonstances inattendues et complexes.

L’histoire aborde frontalement les questions d’acceptation de soi, notamment à travers le personnage de Barthélémy qui est homosexuel. Au-delà de l’acceptation de son orientation sexuelle, c’est aussi un chemin vers l’acceptation de ses responsabilités familiales qui est évoqué. D’autre part, le roman met en scène divers personnages ayant des modes de vie et des aspirations différentes. Cela incite les lecteurs à réfléchir à l’importance du respect et de la reconnaissance des individualités de chacun, sans préjugés.

Siméon face à la maladie : le rôle central de la résilience dans cette œuvre

Siméon, l’un des frères plus jeunes, est au cœur de cette thématique puisqu’il lutte contre une maladie grave. Sa maladie apporte une profondeur tragique à l’histoire. Elle souligne la fragilité de la vie et la nécessité de soutien familial dans des moments aussi éprouvants. Cela montre également la résilience et le courage que l’on peut développer face à la maladie, et comment cela peut même resserrer les liens familiaux. Cela crée une solidarité et une compréhension mutuelles inébranlables.

Les personnages du roman, tant les enfants que les adultes, montrent une évolution remarquable tout au long de l’intrigue. Ils apprennent non seulement à se connaître eux-mêmes, mais aussi à comprendre et à accepter les autres. Barthélémy, par exemple, mûrit grandement, passant d’un jeune adulte insouciant à un frère responsable et dévoué. Les jeunes Morlevent, bien que confrontés à des épreuves difficiles, grandissent aussi dans ce processus, façonnés par les événements et l’amour qu’ils reçoivent. Le récit illustre ainsi une belle leçon de maturité. Il dépeint à quel point les épreuves de la vie peuvent nous faire grandir et évoluer, souvent pour le mieux.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !