Littérature

Jean-Claude Mourlevat, La Rivière à l’envers, Tome 1 Tomek : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Publié en 2000, La Rivière à l’envers – Tomek est un ouvrage pour la jeunesse de Jean-Claude Mourlevat. Partons à la découverte de ce roman.

Résumé chapitre par chapitre de La Rivière à l’envers – Tome 1 Tomek de Jean-Claude Mourlevat

Chapitre 1 – Les oiseaux de passage

Tomek, l’épicier du village, est tiraillé entre son sens du devoir et son désir croissant d’explorer le monde. Alors qu’il refoule ses envies d’aventure pour ne pas décevoir sa communauté, un événement inattendu bouleverse tout.

En effet, un soir de fin d’été, une fillette mystérieuse franchit le seuil de sa boutique. Elle dégage une aura singulière qui fascine immédiatement Tomek. Elle lui demande un sucre d’orge tout en explorant curieusement les nombreux tiroirs de l’épicerie. Ses questions innocentes amènent Tomek à se demander s’il a vraiment “tout” dans son commerce.

Lorsque la conversation s’oriente vers l’eau de la rivière Qjar, réputée pour empêcher la mort, Tomek est pris de court. Il n’a jamais entendu parler d’une telle chose. Avec une détermination enfantine mais sincère, elle lui explique qu’elle compte trouver cette eau. Cette rencontre ravive l’étincelle d’aventure en Tomek, lui faisant entrevoir la possibilité d’une vie hors des sentiers battus.

Chapitre 2 – Grand-Père Icham

Tourmenté par sa rencontre mystérieuse avec la jeune fille, Tomek ressent le besoin de se confier. Il se tourne alors vers son ami et mentor, le Grand-Père Icham.

Écoutant attentivement, ce dernier partage les légendes qui entourent la mystérieuse rivière Qjar. Selon les dires, ce cours d’eau a la particularité de défier les lois de la nature, s’écoulant à rebours depuis l’océan pour finir dans un minuscule bassin situé au pied de la Montagne Sacrée. Sur ses berges poussent des arbres aux formes étranges abritant des créatures inconnues.

Icham évoque également la capacité surnaturelle de l’eau du bassin à repousser la mort, un pouvoir qui résonne avec force dans l’esprit rêveur de Tomek. Alors que les paroles du vieil homme donnent vie à un monde fantastique, les sentiments de Tomek pour la fillette se transforment en une affection profonde et protectrice.

Toutefois, Icham tempère les ardeurs de Tomek. Il lui révèle que ces histoires sont nées de l’imagination des hommes et revêtent un caractère légendaire, non dénué de dangers. Il lui explique que, dans sa quête naïve et idéaliste pour trouver le bassin magique, la jeune fille risque de mourir.

Chapitre 3 – Le départ

Poussé par des rêves enivrants et une curiosité insatiable, Tomek prend la décision de partir à la recherche de la mystérieuse rivière Qjar, nourrissant secrètement l’espoir de retrouver la jeune fille. La préparation est sommaire mais réfléchie : il emporte le strict nécessaire, y compris une gourde pour l’eau.

Il rédige une lettre à Grand-Père Icham. Avec une pointe de regret, il dépose la clé de son épicerie avec la lettre chez Grand-Père Icham. Au lever du jour, il part et à mesure qu’il avance, il se sent à la fois écrasé et émerveillé par l’immensité du monde qui s’ouvre devant lui.
Alors que la journée cède la place à une nuit étoilée, Tomek atteint l’orée d’une forêt gigantesque. Il s’installe pour la nuit aux pieds d’un arbre solitaire. Une pensée lui traverse l’esprit : il n’aurait pas refusé un compagnon pour partager cette aventure.

Chapitre 4 – la Forêt de l’Oubli

Tomek se réveille, un peu déboussolé, mais se ressaisit, se rappelant qu’il a quitté son village. Alors qu’il envisage de sortir de sa cachette, il entend une femme qui chante tout en préparant quelque chose près d’un feu. La curiosité l’emporte et il décide de se montrer.

La femme, répondant au nom de Marie, voyage avec son âne, Cadichon. Ils partagent un moment convivial autour d’un petit déjeuner. Marie lui explique que la forêt qu’ils voient au loin s’appelle la “Forêt de l’Oubli“. Elle raconte que quiconque entre dans cette forêt est immédiatement oublié par toutes les personnes qu’il connaissait, comme s’il n’avait jamais existé. Cependant, le souvenir de cette personne revient dès qu’elle sort de la forêt.

Pour illustrer son récit, Marie propose à Tomek de faire une petite expérience : elle compte rentrer dans la forêt pendant quelques minutes avant de revenir. Malgré la peur et l’appréhension, Tomek accepte de participer à l’expérience, intrigué par le phénomène mystérieux décrit par Marie.

Cette dernière disparaît et Tomek l’oublie instantanément. Il se sent à nouveau nostalgique à l’idée d’être seul. Il récupère sa couverture qu’il avait laissée et prend conscience qu’il n’a toujours pas mangé. Chose surprenante, il n’a pas faim. Au moment où il s’apprête à rentrer dans la forêt, Marie revient et tous ses souvenirs avec elle.

Chapitre 5 – Marie

Au début, la forêt se révèle différente de ce que Tomek imagine. La lumière est filtrée à travers les sapins, éclairant un chemin suffisamment praticable pour la carriole de Marie et lui. Tandis qu’ils avancent, une conversation agréable s’installe entre eux.

Marie lui révèle qu’elle a fui un mariage malheureux pour trouver la liberté aux côtés de Pitt, un marchand de fruits. Ensemble, ils ont voyagé et vécu des jours heureux pendant de longues années, jusqu’à ce qu’on commence à les rechercher. Ayant entendu parler de la forêt de l’oubli, ils s’y sont réfugiés. C’est là que Pitt a trouvé la mort, allongé dans une prairie de fleurs parfumées. Pour éviter les parfums enivrants, Marie est revenue de l’autre côté de la forêt, mais chaque année, elle y retourne pour se recueillir sur la tombe de son bien-aimé.

De son côté, Tomek explique qu’il est à la recherche de la rivière Qjar, dans l’espoir de sauver son ami Icham de la mort. Il a la sensation persistante qu’il y a une autre raison à sa quête, mais malgré tous ses efforts pour se remémorer, il ne parvient pas à se souvenir de ce que c’est.

Chapitre 6 – Les Ours

Marie et Tomek voyagent dans la forêt, sur une carriole tirée par Cadichon. Conscients de la menace représentée par les ours géants, ils élaborent un plan pour masquer le bruit de leur passage.

Malgré leurs précautions, ils se retrouvent nez à nez avec un ours géant. Une éternité semble s’écouler avant que l’animal ne s’éloigne enfin. Après quelque temps, ils finissent par reprendre leur route.

Tomek repense à la jeune fille qu’il a rencontrée plus tôt et réalise soudain pourquoi il avait du mal à se souvenir d’elle : elle était dans la Forêt de l’Oubli. Une inquiétude lui vient, l’idée qu’elle ait pu être tuée par les ours. D’autant plus qu’ils ont entendu le cri d’une femme. Mais Marie le rassure habilement : le simple fait qu’il puisse se souvenir d’elle est une preuve qu’elle a réussi à quitter la forêt saine et sauve. Les deux aventuriers sortent enfin de la forêt.

Chapitre 7 – La Prairie

Tomek et Marie arrivent enfin dans la prairie où repose la tombe du capitaine Pitt. Le lendemain, Marie exprime le souhait de passer la journée aux côtés de la tombe de Pitt, envisageant de reprendre la route dès le soir. De son côté, Tomek est déterminé à poursuivre son aventure en traversant la prairie mystérieuse. Avant son départ, Marie lui offre de la nourriture et deux morceaux de tissu à placer dans ses narines afin d’éviter les effets hallucinogènes des fleurs de la prairie.

Toutefois, une fois dans la prairie, Tomek est assailli par une série d’hallucinations de plus en plus intenses. Il se voit entouré d’animaux habillés et se découvre des cheveux qui ne cessent de pousser. Il réalise, trop tard, que les morceaux de tissu ne sont plus dans ses narines.

Alors que le sommeil l’envahit, trois mulots compatissants viennent à lui, insistant pour qu’il dorme confortablement malgré ses faibles protestations. Epuisé et incapable de lutter davantage, Tomek finit par céder.

Chapitre 8 – Les mots qui réveillent

Tomek se réveille dans une chambre, accueilli par un enfant qui déchiffre un texte avec une certaine maladresse. Il apprend que le parfum des fleurs l’a endormi et qu’il a retrouvé conscience grâce aux “Mots qui Réveillent“. Tomek découvre alors qu’il est au cœur du village des Parfumeurs, sous la gouvernance d’Eztergom.

Les habitants de cet endroit ont veillé sur lui ainsi que sur d’autres voyageurs plongés dans un sommeil profond. Ils cherchent inlassablement dans des livres les mots capables de les tirer de leur torpeur. À son grand étonnement, Tomek apprend qu’il a dormi pendant trois mois et dix jours. Il découvre également qu’Hanna, la jeune fille qui était venue dans son épicerie, s’est occupée de lui avant de continuer son chemin.

Eztergom explique que les “Mots qui Réveillent” diffèrent pour chaque individu. Pour Tomek, il s’agit du “ventre du crocodile” et pour Hannah, c’est “Il était une fois“. Le village abrite une grande bibliothèque, et jour après jour, ses habitants lisent à haute voix dans l’espoir de réveiller les dormeurs. Tomek apprend qu’il leur a fallu six années, deux mois et quatre jours de lecture ininterrompue pour réveiller un homme du nom de Mortimer. Ils ont réussi à le réveiller en répétant le mot “pantoufle” à deux reprises. La soirée prend fin let Eztergom lui remet une lettre laissée par Hanna.

Chapitre 9 – Hannah

Dans sa lettre, Hannah dévoile son histoire à Tomek. Elle raconte que son père était fou de bonheur à l’idée d’avoir une fille, et lui offrait des oiseaux rares. Un jour, il lui a acheté une passerine, prétendument une princesse victime d’un sortilège, selon le marchand qui la vendait à un prix exorbitant.

Pour s’offrir cet oiseau précieux, son père a dû vendre tous ses biens, s’enfonçant dans la misère. Sa femme l’a quitté, emportant avec elle ses quatre fils et tous les oiseaux, à l’exception de la précieuse passerine.

Après le décès de son père, Hannah a été recueillie et élevée par des parents éloignés qui ont pris soin d’elle. Lorsque l’oiseau est tombé gravement malade, elle s’est lancée dans une quête pour trouver la rivière Qjar, dont les eaux ont le pouvoir de prévenir la mort. Elle espère ainsi sauver sa passerine chérie.

Elle partage avec Tomek ses rencontres et les dangers qu’elle a dû affronter, se demandant s’il a lui aussi traversé la redoutable forêt aux ours. Elle confie sa lettre à Eztergom, le chef du village, pour qu’elle parvienne à Tomek.

Chapitre 10 – Pépigom

Tôt le matin, Eztergom réveille Tomek et ils se dirigent ensemble vers la parfumerie du village. Sur place, Tomek rencontre Pépigom, une adolescente de quatorze ans experte en parfums. Elle l’initie à l’art de reconnaître différentes odeurs, évoquant même des souvenirs chez Tomek grâce aux parfums.

Plus tard, Tomek déjeune avec Eztergom et ils prennent part à une fête organisée pour célébrer son réveil. Il est touché par l’accueil chaleureux des villageois et s’amuse toute la journée, participant à des jeux et un banquet. Le soir venu, il danse avec les habitants du village, se perdant dans la joie de la fête.

À la fin de cette journée riche en événements, un Tomek fatigué mais heureux réfléchit à la manière dont il pourra partager les merveilleux souvenirs de ce jour une fois rentré chez lui.

Chapitre 11 – La neige

Un matin, Tomek se réveille pour découvrir que le village est recouvert de neige, l’empêchant de poursuivre son voyage comme il l’avait prévu. Eztergom, rencontré à la bibliothèque, lui apprend que cet hiver durera quatre mois. D’abord désemparé, Tomek finit par s’intégrer à la communauté villageoise, en participant activement à diverses activités et en se liant d’amitié avec Pépigom.

Au fil des discussions, il prend conscience de l’aventure périlleuse qui l’attend : pour atteindre la rivière Qjar, il lui faudra traverser l’océan avec l’équipage de Bastibalagom, bravant un arc-en-ciel mystérieux qui a déjà causé la disparition de nombreux navires. Malgré les risques, sa détermination ne faiblit pas ; il est résolu à partir au printemps.

Durant les mois d’hiver, Tomek se prépare mentalement pour le voyage dangereux qui l’attend tout en profitant pleinement de son séjour au village. Le moment venu, il monte à bord du navire “Vaillante“, le cœur empli d’espoir et fort des vœux chaleureux de la communauté qui l’a accueilli.

Chapitre 12 – Bastibal

À bord du bateau “Vaillante“, Tomek continue son voyage avec l’équipage des Parfumeurs. Au cours de cette traversée, il trouve un parfum créé par Pépigom qui éveille en lui des souvenirs d’Hannah.

Il a également l’occasion d’en apprendre davantage sur le capitaine Bastibalagom, un homme qui n’est pas natif du pays des Parfumeurs. Le capitaine se confie sur son passé turbulent, racontant les mauvais choix de sa jeunesse lorsqu’il était connu sous le simple prénom de Bastibal. Malgré une enfance troublée et des actions répréhensibles, dont le vol du trésor d’un bienfaiteur qui lui avait tendu la main, Bastibal trouve une seconde chance et une rédemption auprès des Parfumeurs qui l’ont sauvé d’une tentative de suicide. Aujourd’hui capitaine, il chérit son rôle, embrassant les risques qui l’accompagnent.

Alors que le voyage progresse, l’équipage est soudainement confronté à l’apparition mystérieuse d’un arc-en-ciel qui semble attirer le bateau. Dans cette situation précaire, Bastibalagom libère ses compagnons de toute obligation, leur offrant la liberté de choisir entre partir en chaloupe ou rester à bord du navire pour affronter l’inconnu. Unis dans la solidarité et dans le courage, ils choisissent de rester ensemble, faisant face à l’inconnu en tant que groupe soudé.

Chapitre 13 – L’île Inexistante

L’équipage du Vaillante arrive sur l’île inexistante, un lieu étrange et isolé guidé par le capitaine local, Toglom. Il leur révèle que l’île a la particularité d’être habitée exclusivement par des femmes, une tradition qui perdure depuis des siècles en raison d’une naissance exclusivement féminine.

Toglom explique le pouvoir unique des habitantes de l’île : par la force de leurs pensées, elles sont capables d’attirer les navires à elles. Dans cette société à part, où les règles communes ne s’appliquent pas, l’Île Inexistante se présente comme un endroit où personne ne part, forgeant une communauté soudée et mystérieuse.

Chapitre 14 – Une Devinette

Malgré les avertissements de Toglom qui prétend que quitter l’île est impossible, Tomek est résolu à ne pas y rester. Animé d’une volonté inébranlable, il choisit d’affronter l’inconnu en passant sous un mystérieux arc-en-ciel sombre.

Sa détermination le mène face à une sorcière effrayante qui se balance sur une balançoire. Gardienne du passage, elle lui pose une énigme redoutable : “Nous sommes sœurs, aussi fragiles que les ailes du papillon, mais nous pouvons faire disparaître le monde. Qui sommes-nous ?“. Après mûre réflexion, Tomek trouve la réponse – “les paupières” – provoquant ainsi la métamorphose de la sorcière en une enfant légère qui s’envole. On peut enfin quitter l’île inexistante.

Chapitre 15 – La Falaise

De retour sur l’Île Inexistante, Tomek est salué en héros. Son succès a non seulement assuré sa propre liberté, mais a également brisé les chaînes qui retenaient les habitants de l’île.

Après des adieux émotionnels avec les habitants et l’équipage du Vaillante, Tomek poursuit seul sa quête de la rivière Qjar. Il entame un périple à travers des terres inexplorées, où il rencontre une faune et une flore extraordinaires, dotées de caractéristiques étonnantes.

Son courage et sa persévérance sont finalement récompensés lorsqu’il atteint la découverte de la mystérieuse rivière Qjar.

Chapitre 16 – La Rivière

Tomek construit un radeau rapidement grâce aux ressources disponibles. Il profite de la quiétude de la rivière, se baigne et joue dans la cascade inversée. Soudain, il repère Hannah avec un étrange compagnon, Podcol, qui s’avère être un panda.

Après des retrouvailles joyeuses et surprenantes, ils ont tant à se dire et sont submergés par leurs questions. Tomek et Hannah partagent leurs aventures. Cette dernière lui avoue que c’était bien elle qui avait crié dans la forêt de l’oubli. Elle s’était arrangée pour crier à plein poumon dans les oreilles de l’ours, le rendant complètement fou.

Tomek lui raconta sa mésaventure sur la falaise et sur l’île inexistante que Hannah ne connaissait pas étant donné qu’elle avait suivi un autre chemin. Hannah explique sa rencontre avec Podcol, un panda. Ils arrivent enfin à la Montagne Sacrée et décident de s’y rendre ensemble malgré l’incertitude. La nuit, ils installent leur campement et Tomek restitue la pièce à Hannah.

Chapitre 17 – La Montagne Sacrée

Au petit matin, Tomek, Hannah, et Podcol se lancent dans l’ascension de la Montagne Sacrée avec l’espoir de trouver la source de la rivière Qjar. Cependant, en chemin, ils perdent la trace de la rivière.

Podcol, le panda géant, les sauve en retrouvant le chemin en suivant l’odeur d’un haricot lancé par Tomek. Ils continuent leur marche, ne ressentant ni faim ni fatigue, jusqu’à ce que la nuit les force à s’arrêter. Alors qu’ils se préparent à dormir, Tomek se sent inquiet et se demande où réside le danger de cette montagne mystérieuse.

Les trois compagnons parviennent enfin au sommet de la Montagne Sacrée dans leur quête de l’eau de la rivière Qjar. Malheureusement, ils trouvent un réceptacle vide, ce qui les attriste profondément. Toutefois, ils comprennent vite que l’eau n’est pas visible car elle est immatérielle.

Hannah parvient à capturer une seule goutte de cette eau extraordinaire dans une bague qu’elle porte, et ils contemplent ensuite le ciel étoilé, se sentant connectés à l’infini cosmos. La nuit fraîche les pousse à se blottir ensemble pour se réchauffer.

Chapitre 18 – Le retour

Tomek et Hannah reviennent de la Montagne Sacrée à l’océan. Ils se séparent de Podcol pour qu’il puisse retrouver son chez-lui. Bastibalagom les aide à traverser, puis ils séjournent sur l’Île Existante avant de repartir. Sur le chemin, ils rencontrent les petits Parfumeurs et partagent des moments joyeux avec eux.

Tomek et Hannah décident de se rendre à la Forêt de l’Oubli pour retrouver Marie. En chemin, ils utilisent un nœud pour se rappeler de l’attendre. Hannah tombe brièvement dans un sommeil, mais elle se réveille grâce aux Mots qui Réveillent. Marie les rejoint et ils traversent tous les trois la forêt de l’oubli. Par la suite, Tomek et Hannah retournent dans le village de Tomek, où ils retrouvent Icham.

Après quelques jours, Hannah décide de repartir pour revoir sa famille adoptive et sa petite sœur. Elle laisse la bague contenant la goutte d’eau à Tomek en expliquant à Tomek qu’elle compte récupérer sa passerine et revenir après.

Épilogue

Trois semaines après, Hannah revient avec la petite passerine. Ils font boire la goutte d’eau à l’oiseau pour le rendre immortel. Hannah pense que la rivière Qjar peut avoir cessé de couler à l’envers. Elle se demande même s’ils n’ont pas rêvé de toute cette histoire. Tomek lui montre un flacon de parfum que lui a laissé Pépigom, celui qui éveille des souvenirs. Hannah décide de rester avec Tomek, et la petite passerine chante son premier chant d’éternité.

Présentation des personnages

Tomek, âgé de treize ans, est initialement présenté comme un garçon ordinaire, qui exerce la profession d’épicier du village, tout comme son père et son grand-père avant lui. Consciencieux et dévoué dans la gestion de sa petite boutique. Bien qu’étant rattaché à son rôle d’épicier, une part de lui aspire à des aventures et à la découverte du monde, des rêves qu’il réprime pour ne pas décevoir sa communauté et honorer son sens du devoir. L’arrivée inattendue d’une jeune fille nommée Hannah va bouleverser son quotidien. Fasciné par l’aura mystérieuse d’Hannah et ses récits enchanteurs sur la rivière Qjar, dont l’eau a le pouvoir d’empêcher de mourir, Tomek ressent un lien spécial avec elle. Ce lien réveille en lui une soif d’aventure qu’il ne peut plus ignorer. Poussé par une détermination enfantine mais sincère, Tomek entame un périple riche en rencontres et découvertes. Au cours de son voyage, il apprend l’importance de l’amitié, de la solidarité et réalise qu’il est essentiel de poursuivre ses rêves. Cette quête extérieure se double d’un voyage intérieur, une quête personnelle d’accomplissement et de découverte de soi. À la fin de l’histoire, nous retrouvons un Tomek transformé, mûri par les épreuves et les rencontres. Il n’est plus simplement l’épicier du village ; il est devenu un aventurier courageux et déterminé, prêt à affronter l’inconnu pour les bonnes causes et pour protéger ceux qu’il aime. Il a non seulement développé des sentiments profonds pour Hannah mais a aussi gagné en compréhension du monde qui l’entoure, forgeant ainsi un nouveau chemin pour son avenir. Tomek incarne parfaitement le thème de la quête de soi à travers l’aventure et la découverte, faisant de lui un protagoniste profondément humain et attachant, qui saura sans aucun doute inspirer les lecteurs.

Hannah se distingue comme un personnage central, apportant une profondeur d’aventure et une nuance de mystère à l’intrigue. Elle fait une entrée énigmatique dans le récit, franchissant le seuil de la boutique de Tomek, l’épicier du village, initiant ainsi une relation qui deviendra cruciale dans le développement de celui-ci. Dès sa première apparition, Hannah se démarque par une aura singulière qui capte immédiatement l’attention de Tomek, et insuffle une excitation palpable dans le cœur des lecteurs. Son background familial, marqué par l’extrême dévouement de son père, prêt à sacrifier sa fortune pour la satisfaire, sculpte en elle une personnalité complexe, à la fois tendre et déterminée. Alors que le récit se déroule, elle révèle peu à peu sa propre histoire, créant un lien profond avec Tomek. C’est sa volonté de sauver sa passerine bien-aimée qui la motive à entreprendre la périlleuse quête de la rivière Qjar, illustrant ainsi une détermination inébranlable et une capacité à s’engager pleinement dans la poursuite d’un objectif altruiste. Sa relation avec Tomek ne se contente pas seulement de faire progresser l’intrigue; elle permet aussi d’explorer des thèmes profonds tels que la recherche de soi, la détermination et les dynamiques de l’amitié. En tant que personnage, Hannah est une source d’inspiration; son dévouement pour sa passerine et la pureté de son amitié avec Tomek ajoutent une dimension de merveille et d’aventure qui captive les lecteurs, les tenant en haleine de bout en bout. Hannah est indubitablement un personnage captivant, qui, avec son esprit intrépide et son cœur généreux, incarne l’aventure et le merveilleux. Elle contribue à enrichir la narration par son approche déterminée et son courage.

Grand-Père Icham est l’ancien du village de Tomek. Il incarne la sagesse, l’expérience et la bienveillance, jouant un rôle essentiel dans l’histoire et le développement du personnage principal, Tomek. Ses conseils et son amour pour Tomek, qu’il considère comme son petit-fils, permettent de le mettre en garde dans sa quête.

Marie est présentée comme une jeune fille indépendante et courageuse. Tous les ans, elle traverse la forêt de l’oubli pour se recueillir sur la tombe de Pitt, son ancien amour. Grâce à elle, Tomek traverse la forêt sain et sauf.

Eztergom est le chef du village des parfumeurs tandis que Pépigom est une jeune adolescente de quatorze ans qui confectionne des parfums. Les habitants sont réputés pour leur métier de parfumeurs, et ils sont fiers de leur capacité à extraire des parfums de diverses substances. Toutefois, les habitants sont aussi connus pour réveiller les aventuriers intrépides qui se seraient endormis dans la prairie à cause des fleurs que l’on appelle les Voiles. Pour y réussir, ils doivent se relayer et lire des livres jusqu’à tomber sur les fameux “Mots qui réveillent“. Pour Tomek, il s’agissait du “ventre du crocodile“. Les Parfumeurs sont plutôt petits et dodus, ils aiment partager et sont de très bons vivants.

Le Capitaine Bastibalagom est un homme d’une quarante d’années qui est devenu capitaine pour le compte des Parfumeurs. Originaire d’ailleurs, il est né sous le nom de Bastibal, toutefois, il cherche à se racheter de son passé tumultueux en réalisant un métier à risque.

Le capitaine Toglom est celui qui dirige le peuple sur l’île inexistante. Il s’est résolu à ne jamais quitter cette île et semble bien le vivre. Toutefois, cela n’est qu’une façade, en réalité, il désire s’en aller, mais il s’est résigné à ne pas essayer, car tous ceux qui ont tenté de le faire ont échoué.

La sorcière de l’arc-en-ciel est celle qui retient captif les habitants de l’île inexistante. Elle pose une devinette à tous ceux qui osent quitter sa contrée. Ceux qui ne savent pas quoi répondre sont envoyés au fond de l’océan. Seul Tomek arrive à trouver la solution et la sorcière se transforme en une jolie petite fille qui laisse la voie dégagée.

Podcol (le panda) est un compagnon que Hannah a trouvé durant son périple. Il lui a permis d’avoir chaud durant les nuits fraîches. C’est aussi grâce à lui que Tomek et Hannah retrouvent la trace de la source d’eau.

La petite passerine est l’oiseau que le père d’Hannah lui a acheté. Pour l’obtenir, il a dû se débarrasser de tout ce qu’il possédait. Toutefois, l’oiseau est en fin de vie. Hannah ne peut pas le supporter étant donné que c’est la seule chose qui lui reste de son père. Ayant entendu parler de la rivière Qjar qui empêche de mourir, Hannah décide de sauver sa passerine. Ainsi, cet oiseau est l’élément clé de cette histoire puisque c’est grâce à lui que Hanna, et par conséquent Tomek, vont participer à cette longue quête jusqu’à la rivière à l’envers.

Analyse de l’oeuvre

Un parcours initiatique

Dans La Rivière à l’envers – Tomek, la quête initiatique est un élément central du récit. Dès le début de l’histoire, nous rencontrons Tomek, un jeune garçon qui va entamer un voyage tant physique que métaphorique, à la recherche de l’eau de la rivière Qjar. Cette quête est l’occasion pour lui d’expérimenter et de comprendre le monde qui l’entoure.

Au fur et à mesure de son aventure, Tomek rencontre différentes personnes et créatures qui vont lui permettre de grandir et de mûrir. Chacune de ces rencontres est une étape dans son apprentissage de la vie. Les défis qu’il doit surmonter le conduisent à faire preuve de courage, de persévérance, et d’abnégation. De l’enfant innocent et naïf du début du roman, Tomek se transforme en une personne plus mature, ayant une compréhension plus profonde des complexités du monde et de la nature humaine.

L’amour dans le roman de Mourlevat

Le thème de l’amour est abordé subtilement dans le récit. Au début, l’amour est incarné par le personnage d’Hannah, une jeune fille que Tomek décide de suivre pour l’aider dans sa quête. Cette affection naissante le pousse à sortir de sa zone de confort et à entreprendre un voyage semé d’embûches.

Au fur et à mesure de l’histoire, l’amour devient une force motrice pour le protagoniste, nourrissant sa détermination et sa volonté de réussir. Il découvre la beauté et la douleur que peut apporter l’amour, et il apprend également les sacrifices que l’on est prêt à faire par amour. Cette exploration de l’amour ajoute une profondeur émotionnelle au récit, dépeignant l’évolution des sentiments de Tomek dans un contexte de découverte de soi et d’autrui.

L’exploration du merveilleux

L’univers de La Rivière à l’envers – Tomek est baigné dans le merveilleux. Les environnements traversés sont enchanteurs et parfois hors du temps, peuplés de créatures fantastiques et de phénomènes surnaturels. Cette atmosphère merveilleuse permet de créer une trame narrative où l’imaginaire et le rêve ont une place prépondérante.

Ce merveilleux est également une invitation à l’évasion, offrant aux jeunes lecteurs un monde riche en aventures et en découvertes. Les lieux fantastiques décrits dans le récit, comme la forêt de l’Oubli, sont un moyen pour l’auteur de stimuler l’imagination des lecteurs et de leur faire comprendre que le monde est plein de merveilles inexplorées. Ce thème sert ainsi à insuffler de l’optimisme et de la magie dans le parcours initiatique de Tomek, et à illustrer la beauté et la diversité du monde qui nous entoure.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !