Littérature

Michel Tournier, Vendredi ou la Vie sauvage : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Vendredi ou La Vie Sauvage est un roman écrit par Michel Tournier et paru en 1971 aux éditions Gallimard. L’œuvre est inspirée de Robinson Crusoé, un roman célèbre de la littérature britannique écrit par Daniel Defoe. Il s’agit de l’histoire d’un marin, inspirée de faits réels, l’histoire du marin écossais Alexandre Selkirk. Vendredi ou La Vie Sauvageest l’adaptation de son livre Vendredi ou Les Limbes du Pacifiquepour la jeunesse.

Résumé chapitre par chapitre de Vendredi ou la Vie sauvage de Michel Tournier

Voici le résumé très détaillé, chapitre par chapitre, du roman :

Chapitre 1

Robinson voyage sur un bateau robuste, La Virginie. Dans la région de l’Archipel Juan Fernandez, qui se trouve au large du Chili, une tempête éclate. Le capitaine Van Deysel et Robinson jouent aux cartes. Le navire fait naufrage.

Chapitre 2

Robinson reprend connaissance sur une île déserte. Il est le seul survivant et a mal à l’épaule. Il rencontre un bouc qui semble étonné, baisse la tête et grogne. Fatigué, il s’endort après avoir mangé un ananas.

Chapitre 3

À son réveil, Robinson fait cuire un quartier de la viande du bouc qu’il a tué la veille.

Chapitre 4

Robinson change d’attitude. Il décide de construire une embarcation, visite l’épave de la Virginie et prend tout ce dont il aura besoin : des outils et une bible dans la cabine du second. Il commence la construction de l’Évasion, une sorte de radeau incertain.

Chapitre 5

Tout en scrutant l’horizon dans l’espoir de voir apparaitre un navire, Robinson s’attèle à la construction de l’Évasion. Le bateau est terminé, mais il ne peut le déplacer à cause de son poids.

Chapitre 6

Découragé par son échec, Robinson s’enfonce dans la boue, à la manière des pécaris. Les gaz lui troublent l’esprit, il fait des hallucinations. Il voit sa sœur morte depuis deux ans sur une galère imaginaire.

Chapitre 7

Robinson se fait une raison, il doit s’habituer à vivre sur l’île. Il l’explore et décide de construire une petite maison, entrepose les 40 tonneaux. Il retrouve Tenn, le chien de la Virginie. Il utilise l’encre contenue dans le ventre d’un poisson pour écrire son journal. Il donne le nom de Speranza à son île.

Chapitre 8

Il donne des lois à Speranza sur un livre récupéré à bord de la Virginie. Robinson reçoit ses premiers visiteurs, des indiens redoutables venus pour tuer l’un d’eux, responsable d’un malheur sur la tribu. Leur besogne terminée, ils quittent l’île.

Chapitre 9

En vue d’éventuelles attaques par des étrangers, Robinson se prépare et fait de nombreuses réparations. Puis, il récolte des céréales pour son premier pain sur l’île. Mais l’abondance des céréales l’oblige à lutter contre les rats gris et noirs qu’il parvient à vaincre.

Chapitre 10

Seul et triste, Robinson ne sait plus sourire. Tenn le lui réapprend.

Chapitre 11

Robinson se met à organiser et à civiliser son île. Il remplit de nombreuses tâches quotidiennes.

Chapitre 12

Robinson décide d’explorer le fond de la grotte où il met ce qu’il a de précieux. Il se glisse dans une cheminée et y perd la notion du temps. Réalisant le danger que sa vie court, il comprend qu’il doit sortir du trou.

Chapitre 13

Robinson fabrique une epsydre, une sorte d’horloge qui fonctionne avec de l’eau et un contenant gradué, puis met en place une rizière. Il fait face à une deuxième visite des indiens. L’indien que les autres voulaient exécuter arrive à s’enfuir et se dirige vers Robinson. Tenn aboie et attire l’attention. Robinson tire un coup de feu et tue un indien, ce qui fait fuir la tribu. L’indien rescapé s’incline devant Robinson pour lui signifier sa soumission.

Chapitre 14

Robinson et l’indien se reposent. Le lendemain, l’espoir revient. Robinson montre l’Évasion à l’indien. Mais là, terrible déception : le radeau rongé par les termites s’écroule pitoyablement.

Chapitre 15

L’indien se fait appeler Vendredi, du nom du jour où il a été recueilli. Il apprend l’anglais, effectue diverses tâches et se fait payer avec les pièces de monnaie trouvées sur l’île. Vendredi construit une pirogue pour visiter autour de l’île.

Chapitre 16

Vendredi apprivoise un couple de rats, mais Robinson s’en débarrasse. Il fabrique aussi un bouclier avec la carapace d’une tortue et élève un vautour abandonné, faisant tout son possible pour le sauver et le nourrir.

Chapitre 17

Robinson s’ennuie et décide de retourner au fond de la grotte. Pendant son absence, Vendredi habille les cactus et profite de l’absence de Robinson pour faire toutes sortes de bêtises qu’il ne peut faire en sa présence. Il s’amuse avec Tenn. Suite à leurs jeux, le chien s’embourbe dans la rizière et Vendredi doit ouvrir la vanne pour faire baisser le niveau d’eau de la rizière.

Chapitre 18

Lorsque Robinson sort de la grotte, seul Tenn l’attend devant le seuil. Il apprend ce qui s’est passé à la rizière et se fâche. Il part à la recherche de Vendredi. Ce dernier, qui a déjà construit une petite habitation à l’aide de feuilles sèches et d’herbe, avec un hamac, s’est réfugié dans son hamac, qui est son repère secret. C’est là que Robinson le découvre.

Chapitre 19

Vendredi découvre un nouveau loisir : fumer la pipe. Comme il fume en cachette, il lance la pipe de Robinson dans la grotte. Cela cause l’explosion des 40 tonneaux de poudre que ce dernier a stockés dans la grotte pour les mettre à l’abri de la pluie. Tenn trouve la mort dans l’explosion.

Chapitre 20

L’explosion a détruit toutes les constructions sur l’île et apporté beaucoup de bouleversements. Les chèvres sont libérées et reviennent à l’état sauvage. L’entrée de la grotte est bouchée, ce qui la rend désormais inaccessible. Seule la longue-vue est intacte. Ils retrouvent le cadavre de Tenn.

Chapitre 21

Tous ces bouleversements ont entrainé un changement de mentalité chez Robinson : une nouvelle vie sans règles commence. Vendredi mène le jeu, jouit de sa liberté et passe des heures à confectionner des flèches et des arcs.

Chapitre 22

Vendredi montre la cuisine étrange de sa tribu à Robinson et il y a échange de recettes entre les deux hommes.

Chapitre 23

Leur première dispute éclate à propos d’un plat que Vendredi a cuisiné, mais que Robinson refuse de manger. En réaction, Robinson donne un coup de pied dans l’assiette de Vendredi. Ce dernier, fou de rage, le quitte quelques instants et revient avec une poupée qui représente Robinson. Robinson fait également la même chose et dessine le corps de Vendredi sur le sable.

Chapitre 24

Vendredi trouve un autre jeu qui est encore plus amusant : il se déguise en Robinson et se présente à lui. Ce dernier comprend qu’il doit faire la même chose et se déguise à son tour en Vendredi. Le jeu fait du bien à Vendredi et également à Robinson qui a un peu de remords pour avoir été dur envers Vendredi.

Chapitre 25

Vendredi retrouve un des deux tonneaux de poudre que Robinson a enterrés. Robinson est étonné de la joie de Vendredi. Comme il n’y a plus de fusil, Vendredi s’amuse en mettant un peu de poudre dans le feu et invite Robinson à faire de même. Ils s’amusent tous les deux à voir des flammes vertes.

Chapitre 26

Vendredi connaît désormais suffisamment l’anglais pour comprendre les ordres de Robinson. Un jour, il montre à Robinson la ressemblance qu’il trouve dans les choses, comme la lune et le galet, la pluie et les larmes, etc. Très vite, les deux amis s’adonnent à des jeux de mots très amusants.

Chapitre 27

Un matin, Vendredi entend la voix de Robinson qui l’appelle par son nom. L’appel se répète : ce sont en fait des perroquets venus prendre leurs œufs, une véritable invasion. Afin d’éviter le bruit que les bêtes risquent de faire, les deux amis communiquent par langage des signes jusqu’au départ des oiseaux.

Chapitre 28

Vendredi trouve un nouveau jeu : il se bat avec les boucs et noue une liane autour du cou des vaincus. Il recueille une petite chèvre qui a une patte cassée, Anda, et la soigne. Vendredi et Anda sont inséparables, ce qui rend Robinson un peu jaloux. Un jour, Vendredi cherche Andoar, le roi des chèvres, mais ce dernier le fait tomber du haut des rochers. Celui-ci est gravement blessé. Une fois guéri, il revient dans la forêt pour rechercher Andoar et reprendre le combat.

Chapitre 29

Vendredi retrouve Andoar et le combat commence. Robinson assiste à la chute des deux adversaires à l’aide de sa longue-vue. Il vient les rejoindre et découvre le cadavre d’Andoar sous Vendredi. Le bouc est mort, Vendredi est sauvé.

Chapitre 30

Quelques jours plus tard, Vendredi revient à la dépouille d’Andoar. Il tranche la chèvre, conserve les intestins et enlève la peau pour en faire un cerf-volant.

Chapitre 31

Robinson est sujet aux vertiges depuis sa tendre enfance. Décidé à s’en débarrasser, il entreprend d’escalader l’araucaria, l’un des plus grands arbres de l’île.

Chapitre 32

Vendredi veut faire « voler » Andoar. Pour ce faire, il attache le cerf-volant qu’il a fabriqué avec la peau du bouc à l’arrière de la pirogue.

Chapitre 33

Ici, Vendredi promet mystérieusement à Robinson qu’il va faire « chanter » Andoar. À la grande surprise de ce dernier, il se saisit de la tête d’Andoar pour fabriquer un instrument de musique. Une tempête fait alors jouer l’instrument de musique.

Chapitre 34

Robinson et Vendredi reçoivent des visiteurs anglais lorsqu’un voilier appelé « Whitebird » arrive. Ces visiteurs apprennent à Robinson qu’ils sont en 1787. Avec émotion, Robinson réalise qu’il a vécu pendant 28 ans sur l’île et qu’il a maintenant 50 ans. En réalité, il se sent encore beaucoup plus jeune que son âge. Le commandant William Hunter et les visiteurs invitent Robinson et Vendredi à déjeuner. L’équipage du voilier détruit et incendie l’île. Ce qui fait que Robinson ne veut pas quitter l’île : il retrouve sur le voilier la méchanceté des gens, reflétant ce qui se passe dans le monde civilisé. Robinson fait la connaissance du mousse qui s’appelle Jean. Le « Whitebird » repart donc sans Robinson ni Vendredi.

Chapitre 35

À son réveil, Robinson va trouver Vendredi dans son repère secret, mais qui n’est pas dans son hamac. Celui-ci constate que tous ses objets préférés ainsi que la chèvre Anda, ont disparu. Il fait le tour de l’île dans l’espoir de la trouver quelque part, mais en vain. C’est alors qu’il comprend que Vendredi l’a trahi : il est parti à bord du « Whitebird ». Robinson pleure toutes les larmes de son corps. Au bout d’un moment, il s’aperçoit qu’il n’est pas seul sur l’île : Jean, le mousse, est resté sur l’île pour lui tenir compagnie. Robinson le nomme Dimanche.

Présentation des personnages

Robinson : il s’agit du personnage qui tient le rôle principal. Il fait naufrage sur une île sur laquelle il vit des aventures et des expériences hors du commun. Il décide de l’appeler « l’île de Speranza ». Contrairement à Vendredi, Robinson est issu d’une civilisation.

Vendredi : c’est un indigène dont il fait la connaissance sur l’île. Robinson l’a surnommé Vendredi en raison du jour de leur rencontre. Vendredi change de comportement lorsque l’explosion est apparue. À la fin du récit, en quittant l’île, il revient à bord du Whitebird. La vie des deux hommes est totalement à l’opposé.

Tenn : c’est le chien de la Virginie, qui est l’allié fidèle de Robinson. Celui-ci décède suite à l’explosion provoqué par Vendredi.

Dimanche : cet apprenti marin se montre à la fin de l’histoire. On l’appelle Jean, mais Robinson a décidé de le nommer autrement « Dimanche ». Il tient compagnie à Robinson jusqu’à la fin de l’histoire.

Anda : c’est la petite chèvre qui a été recueillie et soignée par Vendredi.

Andoar : Il s’agit du roi des boucs qui fait un bref petit passage dans l’histoire.

Analyse de l’œuvre

Vendredi ou la Vie Sauvage est une version revisitée de Vendredi ou les Limbes du Pacifique. Il s’agit d’un genre littéraire de la robinsonnade qui parle du mythe de Robinson Crusoé, le seul survivant sur une île déserte. Ce roman met l’accent sur les thèmes du civilisé et du sauvage. D’un côté, il se consacre sur le naufrage de Robinson, dont l’histoire a été rendue célèbre par Daniel Defoe au XVIIIe siècle. De l’autre, il innove en prêtant une importance au sauvage Vendredi et à l’itinéraire initiatique de Robinson sur l’île.

Comparaison entre Vendredi ou la vie sauvage et Vendredi ou les Limbes du Pacifique

Vendredi ou la Vie sauvage est une version qui s’adresse aux jeunes, parue en 1971. Il s’agit d’une réécriture d’un roman de Michel Tournier, intitulé Vendredi ou les Limbes du Pacifique, qui, est destiné aux adultes. Ce premier roman a été publié en 1967. L’auteur a cependant expliqué qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une version limitée ou appauvrie de son premier livre. La dernière version a connu de nombreuses modifications, comparée à la première : toutes les phrases ont changé et les chapitres n’ont pas été numérotés. En revanche, la version originale a été organisée en séquences numérotées. Selon l’auteur, Vendredi ou la Vie sauvage est une version améliorée de Vendredi ou les Limbes du Pacifique.

Relations entre Robinson et Vendredi

Dans la première partie du roman, on décèle la domination de Robinson sur son ami Vendredi, avant que les tonneaux de poudre n’explosent. Robinson n’a qu’une seule idée en tête : civiliser l’île à tout prix ! Il veut que Speranza vive une existence occidentale. D’ailleurs, cette relation maître et esclave est très répandue au XVIIIe siècle.

Dans la seconde partie de l’histoire, les deux personnages sont sur le même pied d’égalité après l’explosion des tonneaux de poudre. Les rêves de civilisation de l’île sont réduits à néant. Vendredi apprend alors à Robinson à vivre avec et dans la nature.

Rencontre de Robinson et Vendredi

Une tribu araucane vient sur l’île pour effectuer son rituel de purification. La sorcière, qui d’habitude désigne un seul sacrifice, en choisit un deuxième : c’est un homme noir qui est différent des autres. Au moment de sa mise à mort, la victime s’enfuit à travers la forêt dans laquelle Robinson a pris refuge. Ce dernier sort son fusil et abat l’un des deux hommes qui étaient à la poursuite de Vendredi. L’autre qui eut peur, prit ses jambes à son cou. La victime ne cessa de remercier son sauveur Robinson. Très vite, les deux hommes deviennent amis et ne se quittent plus.

Robinson Crusoé de la bande dessinée « à grands pas au Maroc »

Le ministère de l’Éducation nationale du Maroc a publié une bande dessinée des aventures de Robinson Crusoé vers les années 80. Cette dernière repose essentiellement sur l’histoire de Vendredi ou la Vie Sauvage de Michel Tournier. Elle rejoint un ensemble pédagogique qui a pour objectif d’enseigner le français à l’égard du premier cycle de l’enseignement fondamental. La version pour enfants, quant à elle, se base sur des récits d’aventures et d’apprentissage à la nature et son secret ainsi qu’au mode de vie en solitaire.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

12 Commentaires

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !