Littérature

Charles Perrault, La Barbe Bleue : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés

Écrit en 1697, le conte de La Barbe Bleue a sûrement été inspiré dans l’histoire de Henry VIII. D’autant plus que ce conte, bien qu’il présente des thématiques récurrentes à de nombreux mythes, ne semble pas être issu d’un conte populaire. Partons à la découverte de cette œuvre de Perrault, un auteur français du XVIIe siècle, où le bien triomphe du mal.

Résumé détaillé de Recueil de La Barbe Bleue (Contes et nouvelles en vers) de Charles Perrault

Un homme très riche se voit doté d’une barbe bleue qui effraie les femmes et les filles. Un jour, il décide de demander à sa voisine de lui donner la main d’une de ses deux filles. Toutefois, ces deux dernières n’en veulent pas en raison de sa barbe bleue. D’autant plus qu’il a déjà épousé des femmes, mais qu’on ne sait pas ce qu’elles sont devenues.
La Barbe bleue finit néanmoins par épouser l’une des deux filles qui, après avoir fait sa connaissance, ne le trouve plus si hideux que ça.
Un jour, Barbe bleue lui explique qu’il doit partir pour un long voyage. Il lui donne toutes les clés pour qu’elle puisse vadrouiller partout. Toutefois, il la défend d’ouvrir le petit cabinet. Une fois parti, la jeune mariée invite ses voisines et ses bonnes amies qui sont émerveillées de tant de richesse. La jeune épouse, quant à elle, leur fausse compagnie pour se diriger vers la porte du cabinet. Après avoir hésitée, elle se risque à l’ouvrir. Elle découvre alors les épouses défunts de Barbe Bleue qui ont toutes été tué. La jeune mariée se remet tant bien que mal de cette horreur. Néanmoins, du sang s’est déposé sur la clé et elle est incapable de la nettoyer.
Lorsque Barbe bleue revient, il lui demande les clés. Lorsqu’il se rend compte que sa femme lui a désobéi, il décide de la tuer. Celle-ci l’implore, mais Barbe bleue a le cœur dur. Elle décide de gagner du temps en allant dans la tour pour parler à Dieu. Cependant, du haut de sa tour, elle demande à sa sœur Anne, de vérifier si ses frères, qui avaient prévu de venir, arrivent. Après un certain temps, elle finit par voir deux cavaliers arriver au loin. Contrainte par son mari, la jeune mariée descend. Elle lui demande encore un peu de temps, mais la Barbe bleue a déjà été trop impatient. Au moment où il s’apprête à l’assassiner, on frappe à la porte. Il s’agit des deux frères de la jeune mariée, l’un est dragon, l’autre est mousquetaire. Ils finissent par tuer Barbe bleue. Sa jeune épouse hérite alors de tous les biens dont elle va se servir à bon escient. Elle trouve un mari idéal pour sa sœur, achète des charges de capitaine à ses frères et elle se marie avec un honnête homme. Avec le temps, elle oublie cette mésaventure avec Barbe bleue.

Présentation des personnages

La jeune mariée est l’une des deux filles de la voisine de Barbe bleue. Ce dernier veut l’épouser elle, ou sa sœur Anne, car ce sont deux très belles femmes. Si au départ, elle semble être écoeurée à l’idée de se marier à cet homme à la barbe bleue, très vite, elle ferme les yeux sur ce défaut physique et se laisser séduire. C’est une femme vertueuse et pieuse qui, une fois mariée, se montre curieuse au point de désobéir à son mari. Sa curiosité prime sur la richesse dont elle jouit et à laquelle elle ne porte pas grand intérêt. Toutefois, si elle incarne la naïveté et l’innocence, elle se montre compétente pour duper son mari en gagnant du temps afin que ses frères viennent la sauver. À la fin du compte, elle se montre redevable envers sa famille en usant de la fortune acquise à leur intention.

Barble bleue est un personnage mystérieux qui, du fait de sa barbe, effraie les jeunes filles et les femmes. Il a du mal à trouver une épouse convenable. Cependant, il a déjà été marié, mais personne ne sait vraiment ce qui est arrivé à ses épouses. C’est une personne qui, malgré sa nature malveillante, sait comment séduire. Il utilise sa richesse et se présente sous les traits d’un homme généreux pour dissimuler ses intentions sinistres. Il se présente sous les traits d’un personnage dominant qui se montre comme étant autoritaire et strict. Le mobile de ses crimes reste très flou. Est-il un prédateur ou une victime ? En un sens, on pourrait dire que c’est un fin manipulateur. En effet, avec cette clé, il suscite la curiosité et lorsqu’il apprend que ses femmes ont transgressé ses règles, il obtient enfin une raison valable pour les tuer. D’ailleurs, Perrault le présente comme un homme au cœur dur qui ne s’émeut pas lorsque sa jeune épouse l’implore de l’épargner. Il se montre impatient de la tuer. On pourrait donc avoir à faire à une sorte de psychopathe qui prend un certain plaisir à tuer ses femmes. Après, on pourrait avoir une autre lecture. On peut supposer que Barbe bleue ne tue ses femmes que lorsqu’elles n’ont pas passé ce test. Il leur offre le monde, mais se réserve le droit de préserver son mystère, de garder sa part d’intimité. Toutefois, aucune de ses femmes ne lui offre ce qu’il demande. En échouant ce test, il finit donc par les tuer et se met alors en quête d’une nouvelle femme qui correspondra un peu mieux à ses exigences. On peut donc y voir le profil d’un personnage en quête d’un amour basé sur une relation de confiance où la mort des épouses serait plutôt d’ordre symbolique : la mort de l’amour. Quoi qu’il en soit, Barbe Bleue incarne le danger et le mal et représente une certaine menace pour sa jeune épousée qui se montre naïve et innocente. Il symbolise la violence et l’oppression envers les femmes.

Anne est la grande sœur de la jeune mariée. Tout comme elle, ce personnage secondaire jouit d’une grande beauté toutefois, elle a refusé d’épouser Barbe Bleue. C’est une sœur aimante qui vient faire le guet pour elle lorsque celle-ci se retrouve menacée de mort. Elle permet à sa sœur de savoir que ses frères arrivent et de les presser pour qu’ils viennent lui porter secours. Elle joue un rôle de soutien permettant d’illustrer aux lecteurs que, lors des situations difficiles, nous avons toujours besoin d’une aide extérieure pour nous en sortir. Son rôle de soutien est d’ailleurs récompensé, car sa sœur use d’une partie de sa fortune pour lui trouver un homme convenable.

Les deux frères sont des personnages secondaires qui sauvent leur sœur des griffes de Barbe Bleue. L’un est mousquetaire, l’autre est dragon et ils incarnent la bravoure, la protection et la fraternité. Outre leur héroïsme, ils endossent le rôle de protecteur pour soutenir leur sœur et la préserver d’une mort certaine. Ils sont à l’image des princes qui vont sauver leur princesse dans les contes traditionnels, toutefois, dans Barbe Bleue, les deux frères n’épousent pas leur sœur. Néanmoins, leur courage est récompensé par leur sœur qui leur achète des charges de capitaine. Leur victoire sur Barbe bleue est un triomphe du Bien sur le Mal.

Analyse de l’oeuvre

Un conte qui comporte divers thèmes

Il n’y a pas d’origine écrite précise pour le conte de Barbe-Bleue, mais on peut en retrouver plusieurs thèmes dans diverses œuvres littéraires et mythologiques. Parmi eux, on compte le thème :

  • de la curiosité féminine (le mythe d’Eve dans la bible ou le mythe de Pandore dans la mythologie grecque) et de la désobéissance (le mythe de Prométhée) ;
  • de la délivrance d’une prisonnière par ses frères avec le mythe de Persephone ;
  • de la tache de sang indélébile comme la légende de Macbeth ;
  • de la chambre interdite avec le conte de la belle et la bête ;
  • de la femme injustement condamnée à mort par son mari comme l’histoire de Fátima dans Les Mille et Une Nuits.

Cette dernière thématique s’est d’ailleurs maintes fois produite dans l’histoire, mais on peut conter celle où Anne Boleyn, la seconde épouse du roi Henri VIII d’Angleterre a été accusée d’adultère et de trahison. Elle a été condamnée à mort et décapitée à la Tour de Londres en 1536. En réalité, le roi avait simplement envie de se remarier, mais pour le faire, il était obligé de se débarrasser de son épouse. D’ailleurs, Henry VIII s’est vu attribuer le nom de Barbe Bleue en raison de ses six mariages. En plus d’Anne Boleyn, il a également fait exécuter sa cinquième épouse, Catherine Howard qui, à la différence d’Anne, était bien impliquée dans des relations extra-conjugales.

Un conte de fée ?

Il est étrange de voir apparaître le conte de La Barbe Bleue comme un conte de fées dans la mesure où le seul élément magique présent est cette clé tachée de sang indélébile. Celui-ci apporte la preuve à Barbe Bleue que sa femme a transgressé ses règles donc le seul élément fantastique du conte est plutôt négatif pour le personnage principal. Hormis cet aspect, nous avons à faire à un cadre intégré dans un cadre plutôt réaliste, même si la barbe bleue et la répugnance qu’elle suscite semble être légèrement saugrenue. Barbe bleue est un homme mystérieux qui va pousser sa femme à transgresser une de ces interdictions. Il est intéressant de noter l’attitude perverse de Barbe bleue envers sa femme. D’un côté, il lui interdit d’aller dans son cabinet, de l’autre, il lui tend la clé pour s’y rendre. Comme nous l’avons susmentionné sur le portrait détaillé du personnage, nous sommes en droit de nous demander s’il ne voulait pas qu’elle le fasse pour avoir une raison de l’assassiner. De la même manière qu’Henry VIII voulait absolument qu’Anne soit responsable d’adultère pour l’exécuter. Si Barbe Bleue n’aurait pas voulu que sa femme aille dans cette pièce, il aurait pu garder la clé pour lui. Même si nous savons que la curiosité est un vilain défaut, l’être humain, de par sa nature, est un animal curieux. En ce sens, Barbe bleue, du fait de son expérience et de sa maturité, savait pertinemment que la tentation serait trop grande et pourtant, il offre le choix à sa femme d’ouvrir la porte ou de ne pas le faire. On peut dire qu’elle précipite elle-même sa chute puisque Barbe bleue l’avertit. Néanmoins, la notion de danger ne l’arrête pas et sa curiosité l’emporte. Cependant, comme nous l’avons suggéré dans le profil de Barbe Bleue, cette première supposition ne marche que si nous définissons Barbe Bleue comme le méchant de cette histoire. Mais nous pouvons le voir comme une victime. En effet, dans ce conte, il offre à sa femme le luxe de lui prouver son amour en lui accordant une confiance aveugle. Lorsqu’il se rend compte que sa femme a transgressé son interdiction, ce n’est pas tant la règle qui pose problème, mais le fait qu’elle l’a trahie. Elle ne vaut donc pas mieux que les autres femmes qui, à l’instar de sa jeune épouse actuelle, n’ont pas su réussir cette épreuve de confiance. Ainsi, Barbe bleue ne punit pas sa femme injustement. Il la sanctionne, car l’amour est mort lorsque la confiance n’existe plus. Sa femme ne lui est pas loyal, elle n’a aucune raison de vivre. Même si cette deuxième hypothèse reste vraisemblable et nous permet de comprendre la douleur de Barbe Bleue, on ne peut que refuser cette sanction qui, au vu de la situation, semble un peu trop démesurée.

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !