Littérature

Charles Perrault, Le Maître Chat ou le Chat Botté : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Le conte du Maître Chat ou Chat Botté, de Charles Perrault, a été publié pour la première fois en 1697 dans le recueil intitulé Les Contes de la mère l’Oye. Ce recueil comprenait huit contes, dont Cendrillon ou la petite pantoufle de verre et Le Petit Chaperon Rouge.

Le contexte de l’époque était marqué par l’essor de la littérature et de l’art, ainsi que par la création de la première académie de littérature française, dont Perrault fut l’un des membres fondateurs. Le conte du Chat Botté a été l’un des premiers contes de fées à être publié en France, et il a depuis lors été adapté dans de nombreuses langues et versions différentes. Partons à la découverte de ce conte de fées.

Résumé détaillé Le Maître Chat ou le Chat Botté (Recueil de Contes et nouvelles en vers) de Charles Perrault

En mourant, un meunier laisse à ses trois enfants son moulin (l’aîné), son âne (le second) et son chat (le fils cadet). Ce dernier se sent pauvre avec le chat pour seul héritage. Toutefois, le chat lui fait comprendre qu’il peut lui apporter plus que ce qu’il croit. Pour ce faire, il ne demande qu’une paire de bottes. Intrigué, le maître du chat accepte. Une fois, ses nouvelles bottes obtenues, le chat part à la chasse et s’arrange pour capturer un lapin de garenne qu’il va présenter au roi en précisant que c’est un cadeau de son maître. La fois d’après, il refait la même chose en apprenant au roi qu’il s’agit du marquis de Carabas.
Pendant des mois, le chat continue ses démarches. Un jour, le chat apprend que le roi a l’intention de faire une promenade avec sa fille, “la plus belle princesse du monde“. Le chat suggère à son maître d’aller se baigner et de le laisser faire. Le roi s’approche en calèche et entend le chat crier à l’aide en prétextant que son maître est en train de se noyer. Reconnaissant son bienfaiteur, le roi envoie ses gardes pour sauver le maître chat. L’animal prétend au roi que des voleurs ont pris les voleurs de son maître. Le roi lui donne des vêtements tout neufs et lui propose de les joindre lors de leur balade. En voyant le maître chat si beau dans ses vêtements, la princesse en tombe amoureuse. Durant leur promenade, le chat s’arrange pour menacer les faucheurs et les moissonneurs pour qu’ils disent au roi que les terres appartiennent au marquis de Carabas.
Le chat va jusqu’au château où il dupe l’ogre pour qu’il lui montre ses pouvoirs. Dans un premier temps, l’ogre se transforme en lion puis en souris, car le chat lui assure que c’est impossible. À cette occasion, le chat finit par manger la souris (l’ogre). Il ouvre ensuite les portes au roi en assurant que ce château appartient au Marquis de Carabas. Ce dernier épouse la princesse et le chat un grand seigneur. Dorénavant, le chat botté ne court après les souris que pour se divertir.

Présentation des personnages

Le Chat Botté est un chat lambda qui se voit offrir des bottes par son maître. À la fois très intelligent et très rusé, il va mettre ses compétences à la disposition de son maître. Il va l’aider à surmonter les obstacles sociaux et économiques afin que son maître puisse trouver le bonheur et la prospérité. Il incarne le fait que l’on a toujours besoin des autres pour réussir. En effet, le Chat Botté pense à tout et il a toujours un coup d’avance. C’est un personnage complexe qui propose divers visages. Il est calculateur et bon comédien devant le roi, il est menaçant devant les faucheurs et les moissonneurs et il se présente comme plus astucieux que l’ogre. En effet, dans la dernière partie, il mène la conversation de façon à être sûr que l’ogre finisse par se transformer en souris. Il en profite pour le manger. Il sait donc quand la victoire est mal engagée. Le chat n’attaque que lorsqu’il est prêt à l’emporter. D’autre part, même si ses actes ont l’air altruiste, il ne réalise pas toutes ces actions simplement pour son maître. Il compte s’en sortir pour jouir, tout comme son maître, d’une meilleure situation.

Le Maître Chat ou le Marquis de Carabas est le dernier fils du meunier qui se voit offrir un chat en héritage. Il maudit sa situation prétextant qu’il est mieux lotit que ses deux autres frères. C’est un homme pauvre et sans titre. Néanmoins, son chat va lui prouver qu’il peut l’aider à élever son statut social. Il va le faire passer pour un noble auprès du roi. Ce dernier lui accordera la main de sa fille. Bien qu’il soit un personnage central dans cette histoire, il participe très peu à l’action. Il est plutôt passif et laisse faire le chat s’occuper de sa destinée.

Le roi est dépeint comme étant généreux et bienveillant. La preuve, il n’hésite pas à offrir des pourboires en échange des dons du marquis ou de lui offrir des vêtements de rechange. Cela montre la bonté du roi et sa volonté d’aider ceux qui sont dans le besoin. Ce roi bienveillant est facilement manipulable. Il suffit de quelques tours pour l’impressionner. Il est victime des nombreux stratagèmes du Chat Botté qui vise à lui faire croire que le marquis de Carabas possède des titres et d’une richesse conséquente. Sans se poser de questions, il accepte ce que le chat lui dit. Il joue un rôle important dans la vie du maître chat, car, en lui accordant la main de sa fille, il lui permet de devenir un membre de la famille royale. Ainsi, c’est grâce à cela que le maître-chat obtient richesse et confort.

L’ogre est un personnage cruel et arrogant qui possède les terres que le Chat a revendiquées, aux yeux du roi, comme étant la propriété du marquis de Carabas. Le Chat est donc obligé de se débarrasser de l’ogre pour appuyer ses propos. Il utilise la ruse pour déjouer l’ogre. En effet, il touche l’orgueil démesuré de l’ogre en lui expliquant que c’est impossible de se transformer en une souris. En le faisant, le chat se retrouve en position de force et se met à manger la souris (l’ogre). Ce personnage est le seul obstacle réel qui se dresse entre le maître chat et sa nouvelle vie en tant que marquis de Carabas. Cette relation entre le chat et l’ogre rappelle étrangement l’histoire du corbeau ou du renard où ce dernier flatte l’oiseau pour obtenir le fromage.

La princesse est la fille du roi qui est décrite comme étant la plus belle princesse du monde. En voyant le maître-chat, dans de beaux habits de noble, elle en tombe amoureuse. C’est une femme généreuse et bienveillante qui incarne l’opportunité d’amélioration sociale pour le maître chat.

Le meunier est le père du maître chat. C’est un homme pauvre qui donne tout ce qu’il a à ses enfants. Son fils aîné obtient le moulin, son second fils, un âne et son fils cadet, le chat.

Analyse de l’oeuvre

Ruse, Transformation et Ascension Sociale

Le Maître Chat ou Le Chat botté tire ses racines de la tradition orale des histoires populaires où des animaux aident le protagoniste, tels que la gazelle en Afrique ou le renard et le chat dans l’antiquité gréco-romaine. L’histoire a été mise par écrit pour la première fois en Italie par Giovanni Francesco Straparola dans son recueil Les Facétieuses nuits, puis par Giambattista Basile, avec un chatte comme personnage principal.
L’épisode où le chat dévore l’ogre transformé en souris fait écho à certaines histoires des Mille et une nuits. Le nom “Carabas” pourrait être dérivé d’un fou qui se moquait d’Hérode Agrippa Ier, roi de Judée, ou de Claude Gouffier, comte ou marquis de Caravaz, seigneur résidant dans le château de Garde-Épée.

Le conte progresse rapidement et est ponctué d’actions sans interruption ni transition. Tout commence avec l’héritage et la proposition du chat à son maître, puis se poursuit avec les astuces du chat pour mettre en valeur son maître, les menaces proférées envers les paysans et enfin la bravoure avec laquelle il triomphe de l’ogre et prend possession de son château. Le conte utilise la transformation et le déguisement comme thèmes centraux, comme dans d’autres contes de Perrault. Ces éléments sont utilisés de différentes manières, par exemple le chat qui se transforme en valet, la fausse mort, le fils du meunier déguisé en marquis, l’ogre qui se transforme en lion puis en souris, et enfin le chat qui se transforme en grand seigneur. La transformation est le principal moteur de l’histoire.

Dans le Chat Botté, Perrault utilise des formes linguistiques et stylistiques telles que l’hyperbole et l’ironie pour exposer la pauvreté des paysans, la cupidité des gens de justice et la richesse des seigneurs. Le personnage principal, le fils du meunier, est manipulé par le chat botté et connaît une ascension sociale injustifiée. Le récit se conclut par deux “moralités” qui vantent respectivement l’ingéniosité et l’apparence. Ce texte peut être compris comme une histoire initiatique et philosophique où le chat symbolise la force vitale transmise au fils du meunier. Ainsi, sans le savoir, le père a transmis son meilleur atout à son fils cadet.

Le Chat botté : une histoire réinventée

L’histoire du Chat botté a été adaptée et revisitée de nombreuses fois depuis sa création. Vers la fin du XVIIIe siècle, Ludwig Tieck l’a utilisé dans sa pièce satirique Le chat botté puis l’a réintroduit dans Le prince Zerbino ou Le voyage vers le bon goût. En 1812, les frères Grimm ont écrit un conte basé sur une légende norvégienne avec une chatte comme héroïne, L’apprenti meunier et la petite chatte. Ce Chat Botté apparaît également dans La Belle au Bois dormant de Tchaïkovski vers la fin du XIXe siècle. Le siècle suivant, ce personnage de Charles Perrault apparaît dans un film de Lucien Nonguet (Le Chat Botté), un dessin animé japonais de 1969 (Nagagutsu o haita Neko) et une comédie musicale de 1982 avec Chantal Goya. Des marionnettes à fils et des œuvres d’assemblage ont été créées sur ce thème à la fin du XXe siècle. Le personnage a également été adapté en bande dessinée en 2003 et en livre en 2006. Finalement, le Chat botté est apparu sous le nom de “Chat potté” dans les films d’animation “Shrek 2” et “Shrek 3” en 2006 et 2007. Celui-ci serait son “cousin moderne“. En 2011, le Chat Potté a eu l’opportunité de se voir offrir un long-métrage sur son personnage. Toutefois, si dans le conte de Perrault, le chat est un personnage discret et manipulateur, le film le présente comme un personnage plus exubérant et aventurier. Onze ans plus tard, le Chat Potté est revenu dans un deuxième long-métrage intitulé Le Chat Potté : La Dernière Quête.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !