Littérature

Edgar Allan Poe, La Chute de la maison Usher : résumé, personnages et analyse

Ecrit par Les Résumés
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

La Chute de la maison Usher est une nouvelle écrite par Edgar Allan Poe et publiée pour la première fois en 1839. Cette histoire fantastique a été traduite en français par Charles Baudelaire et figure parmi les textes des Nouvelles histoires extraordinaires de Poe. Elle est considérée comme l’une de ses nouvelles les plus célèbres.

Résumé détaillé de La Chute de la maison Usher d’Edgar Allan Poe

L’invitation

Lors d’une journée d’automne, le narrateur se rend à la maison d’Usher à cheval. Quand il voit la maison, le narrateur trouve la demeure mélancolique. Elle est située dans un paysage désolé et lugubre. Il avait été invité par Roderick Usher, un ancien camarade, qui lui demandait de venir. Celui-ci souffrait d’une maladie physique aiguë et souhaitait la présence d’un ami à ses côtés pour soulager son mal.

Roderick Usher

Le narrateur précise qu’il ne sait pas grand-chose par rapport à son ami. C’était une personne timide qui était issue d’une famille très distinguée depuis très longtemps.
En arrivant encore plus proche de la maison, le narrateur avoue ressentir un profond malaise. La maison elle-même est en ruine et reflète l’état déclinant de la santé mentale de Roderick.
Le narrateur est conduit par un domestique qui l’amène vers son maître. Durant le trajet, il voit le médecin de la famille Usher dans les escaliers.

Le narrateur arrive dans le cabinet de son ami et décrit la pièce dans laquelle il respire “une atmosphère de chagrin”. Usher se lève pour l’accueillir. Le narrateur est stupéfait de voir à quel point la maladie de son ami l’a radicalement transformée. Roderick Usher lui explique que ce qu’il a est un mal de famille et il espère avoir un remède assez rapidement. Roderick raconte les symptômes de sa maladie à son ami en lui expliquant qu’il souffre d’une acuité morbide des sens, que seuls les aliments les plus simples lui sont tolérables, qu’il ne peut porter que certains tissus, etc. Il lui confie qu’il a peur et qu’il souhaiterait mourir pour être libéré de cette terreur qui l’habite.

La souffrance de Roderick

Roderick avoue également à son ami qu’il n’a pas quitté son manoir depuis quelques années au point de devenir superstitieux concernant sa demeure. Il est persuadé que le manoir exerce un certain pouvoir sur lui. Roderick confie au narrateur qu’il est persuadé que la maison est hantée et qu’il a l’impression que le bâtiment est vivant et réagit à ses émotions. Jusque-là, il était avec sa sœur, mais celle-ci est tombée gravement malade. Pendant qu’il parlait d’elle, le narrateur vit lady Madeline passer avant de disparaître. À ce moment, Roderick avait les mains sur son visage et pleurait. Le narrateur comprit que ce serait la dernière fois qu’il verrait cette femme.

La mort de Madeline

Durant les jours qui suivirent, le narrateur et Usher ne parlèrent plus de Lady Milena. Pour occuper leur temps, les deux amis se divertissent en lisant, en récitant des poèmes et en jouant de la musique. Le narrateur fait de son mieux pour aider son ami à oublier ses pensées négatives en lui proposant des activités divertissantes.
Malgré les efforts du narrateur pour distraire son ami, Roderick ne parvient pas à sortir de sa mélancolie et le narrateur lui-même commence à être affecté par cette atmosphère triste. Un jour, Madeline meurt et est enterrée dans un caveau de la maison. Cependant, Roderick insiste pour que le corps soit exhumé et mis dans la chambre à côté de la sienne. Le narrateur, de plus en plus inquiet, finit par céder et Madeline est exhumée et placée dans la chambre. L’état de Roderick se détériore rapidement.

La chute de la maison Usher

Lors d’une nuit de tempête, Roderick raconte alors à son hôte que sa sœur a été enterrée vivante. Des bruits d’effroi se font entendre dans toute la maison et soudain, la porte de la chambre s’ouvre sur Madeline, qui avance vers son frère en trébuchant et s’effondre, morte, dans ses bras. Roderick meurt de choc sur le coup. Terrifié, le narrateur s’enfuit de la maison. Lorsqu’il sort du parc, il se retourne une dernière fois vers la demeure et, à la lumière d’un éclair, il voit une fissure qui parcourt la maison s’agrandir jusqu’à faire s’effondrer tout le bâtiment.

Présentation des personnages

Le narrateur est un ami de longue date de Roderick Usher et il se rend à la demeure de celui-ci pour lui rendre visite. Le narrateur est le personnage principal de la nouvelle et il est présent tout au long de l’histoire, en tant que témoin des événements qui se déroulent dans la maison d’Usher. Il est également le personnage à travers lequel nous sommes présentés à l’histoire et à ses personnages. Il nous raconte ce qu’il voit et entend, et nous donne son point de vue sur les événements qui se déroulent dans la maison d’Usher. Cependant, le narrateur reste assez vague sur ses propres motivations et sentiments, et il n’est pas clair s’il est réellement inquiet pour la santé mentale de Roderick ou s’il est simplement curieux de la situation étrange dans laquelle il se trouve. C’est un personnage complexe et mystérieux, et il est difficile de savoir ce qu’il pense vraiment de la situation dans laquelle il se trouve. Quoi qu’il en soit, il joue un rôle central dans la façon dont l’histoire est racontée et comprise, et il est un personnage clé dans l’exploration des thèmes et des motifs de la nouvelle.

Roderick Usher est le propriétaire de la maison d’Usher et l’un des personnages principaux. Il est décrit comme un artiste talentueux mais en proie à une grave maladie mentale, qui le rend délirant et inquiet. Il est également très lié à sa sœur Madeline, et ils partagent une relation étrange et symbiotique. Selon le narrateur, Roderick est persuadé que la maison d’Usher est hantée et qu’il a l’impression que le bâtiment est vivant et réagit à ses émotions. Il est également convaincu que Madeline est condamnée et qu’elle mourra bientôt. Il joue un rôle central dans l’exploration des thèmes de la folie et de l’hérédité dans la nouvelle, et il est un personnage clé dans l’histoire en général. En fin de compte, Roderick meurt et sa mort est liée à celle de la maison d’Usher elle-même, qui s’effondre et s’écroule peu de temps après.

Madeline Usher est la sœur de Roderick Usher et partage avec lui une relation étrange. Elle est gravement malade et est décrite comme étant dans un état de coma profond. Selon le narrateur, Roderick est persuadé que sa sœur est condamnée et qu’elle mourra bientôt. A sa mort, elle est d’abord enterrée dans le caveau familial mais Roderick insiste pour que le corps soit exhumé et mis dans la chambre à côté de la sienne. Finalement, Madeline se réveille de son coma et quitte son cercueil, causant une grande surprise et un grand malaise au narrateur. Sa résurrection est liée à la folie de Roderick et à la décadence de la famille Usher en général. En fin de compte, Madeline meurt à nouveau et sa mort est liée à celle de la maison d’Usher elle-même, qui s’effondre et s’écroule peu de temps après.

Le domestique et le médecin de la famille n’apparaissent qu’une seule fois au début de la nouvelle. Le domestique est celui qui amène le narrateur auprès de Roderick. Le médecin est aperçu par le narrateur avant qu’il n’entre dans le cabinet de son ami.

Analyse de l’oeuvre

Les Thèmes principaux

La folie : La folie est un thème central de la nouvelle, qui est explorée à travers le personnage de Roderick Usher et sa maladie mentale déclinante. La maison d’Usher elle-même est également utilisée comme un symbole de la folie, reflétant l’état mental de Roderick et de la famille Usher en général. “Il était clair que ma présence était devenue intolérable à mon ami. Il lui fallait l’isolement absolu. Pour la première fois, je compris que l’état mental de Roderick Usher était gravement altéré.”. Cette citation suggère que Roderick est devenu mentalement instable et qu’il a besoin de solitude pour se calmer.

L’hérédité: La nouvelle explore également le thème de l’hérédité à travers les personnages de Roderick et Madeline Usher, qui sont liés par une relation symbiotique et dépendante. La nouvelle suggère que la folie et la décadence sont héritées dans la famille Usher et que cela a un impact sur le destin des personnages. “Je trouvai Roderick allongé sur un lit, près de la fenêtre, entouré de tous les signes d’une souffrance intense. Il me dit que sa sœur était morte et qu’elle était enterrée dans la cave. Il me demanda de l’aider à exhumer le corps et à le mettre dans la chambre à côté de la sienne.”. Cette citation permet de nous faire comprendre que l’auteur ne peut se passer de sa sœur. Il a besoin de l’avoir au plus près de lui.

Décadence: La décadence est un autre thème central de la nouvelle, qui est explorée à travers la maison d’Usher elle-même, qui est décrite comme étant en ruine et en déclin. La décadence est également liée à la folie et à l’hérédité, suggérant que la famille Usher est en train de s’effondrer et de se dégrader. “J’ai été frappé, dès mon entrée, par le caractère lugubre de l’environnement. Un voile funèbre couvrait tout, et les nuages étaient si bas qu’on aurait dit qu’ils touchaient la maison. La dispositions du paysage était d’une sombre majesté, avec ses vastes étendues de terres et ses montagnes éloignées.”

Les symboles de cette nouvelle

La maison d’Usher : La maison d’Usher elle-même est utilisée comme un symbole de la folie, de l’hérédité et de la décadence. Elle reflète l’état mental de Roderick et de la famille Usher en général et est décrite comme étant en ruine et en déclin. “La maison d’Usher elle-même, avec ses murs de granit et ses toits d’ardoise, se dressait sinistre et menaçante. On aurait dit qu’elle était vivante et réagissait aux émotions de Roderick.”

La double vie de Madeline et Roderick: La double vie de Madeline et Roderick symbolise leur relation symbiotique et leur dépendance mutuelle. La nouvelle suggère que leur destin est lié et que leur mort est inévitable. En effet, la résurrection de Madeline cause la mort de son frère. Elle revient à la vie pour emporter son frère avec elle dans la mort.

Le paysage lugubre: Le paysage lugubre et désolé autour de la maison d’Usher est utilisé comme un motif pour renforcer l’atmosphère sombre et sinistre de la nouvelle.

Le style littéraire gothique

Le style littéraire gothique est un genre littéraire qui a émergé au XVIIIe siècle en Angleterre et qui se caractérise par l’utilisation de thèmes sombres et sinistres, de paysages lugubres et de personnages complexes et mystérieux.
Dans La Maison d’Usher d’Edgar Allan Poe, le style gothique est utilisé pour renforcer l’atmosphère sombre et sinistre de la nouvelle. La maison d’Usher elle-même est décrite comme étant en ruine et en déclin, et le paysage autour de la maison est lugubre et désolé. De plus, les personnages de Roderick et Madeline Usher sont complexes et mystérieux, avec des motivations et des émotions difficiles à comprendre.

Le style gothique est également utilisé pour explorer des thèmes tels que la folie, l’hérédité et la décadence, qui sont tous liés à l’atmosphère sombre et sinistre de la nouvelle.

Voici quelques autres passages de La Maison d’Usher d’Edgar Allan Poe qui illustrent le style littéraire gothique:

Je vis alors Madeline se lever de son cercueil et quitter la chambre, causant une grande surprise et un grand malaise au narrateur. Sa résurrection était liée à la folie de Roderick et à la décadence de la famille Usher en général.

Ce passage utilise un événement surprenant et sinistre – la résurrection de Madeline – pour renforcer l’atmosphère gothique de la nouvelle.

Je suis resté assis tard dans la nuit, à écouter les bruits étranges et les soupirs qui semblaient provenir de la chambre à côté de la mienne. Je crus entendre des pas légers et des murmures étouffés, et je fus pris de frissons et de sueurs froides.

Ce passage utilise des descriptions de bruits étranges et inquiétants pour renforcer l’atmosphère gothique de la nouvelle et créer une ambiance inquiétante.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

Les Résumés

Laisser un commentaire

error: www.lesresumes.com : Copyright !