Littérature

Emile Zola, Thérèse Raquin : résumé, personnages et analyse

Ecrit par lesresumes
image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

Résumé chapitre par chapitre de Thérèse Raquin d’Emile Zola

Chapitre 1

Le roman débute par une description minutieuse et dynamique du passage du Pont Neuf à Paris. L’auteur s’attarde sur l’ancienne mercerie dans laquelle vivait Thérèse Raquin avec Camille, son mari et Madame Raquin, sa belle-mère.

Chapitre 2

Les trois personnages vivaient dans une maison en bord de Seine, à Vernon en Normandie. Camille, chétif et souvent malade, tentait d’échapper à l’emprise bienveillante de sa mère. Thérèse, fougueuse et pleine de vie, devait s’occuper de son cousin. Promis au mariage depuis l’enfance, ils s’épousent sans que leur vie ne change.

Chapitre 3

A la demande de Camille, sa mère achète un fonds de commerce dans le passage du Pont Neuf à Paris. La famille s’installe dans ce logis lugubre. Camille trouve le travail de ses rêves dans l’administration, pendant que Camille et sa belle-mère s’occupent de la boutique.

Chapitre 4

Tous les jeudis soir, la famille a pris l’habitude de recevoir. Viennent jouer aux dominos, Michaud, un ancien commissaire de police, et de son fils Olivier accompagné par sa femme, Suzanne. Camille, de son côté, a invité Grivet un collègue de travail. Thérèse s’ennuie mortellement avec pour seul compagnon son chat tigré, François.

Chapitre 5

Un jeudi après-midi, Camille ramène à la maison Laurent, un ami d’enfance, peintre amateur et collègue de travail, lui aussi. Thérèse est troublée par cet homme jovial et paresseux. À huit heures, les autres invités arrivent.

Chapitre 6

Laurent entreprend de faire le portrait de son ami. Il se rend à la boutique tous les jours. Il s’imagine devenir l’amant de Thérèse. Il profite de la première occasion pour réaliser son rêve.

Chapitre 7

Thérèse et Laurent deviennent amants. Il vient la retrouver régulièrement dans sa chambre. Elle se donne pleinement à sa passion. Il reste prudent mais subjugué.

Chapitre 8

Laurent devient l’amant de la femme, l’ami du mari, l’enfant gâté de la mère. Chaque jeudi soir, Thérèse fixe ses rendez-vous amoureux avec Laurent.

Chapitre 9

Puni par son chef, Laurent ne peut plus prendre des congés pour voir Thérèse. Un soir, elle se rend chez lui. Ils songent ensemble à se débarrasser de Camille.

Chapitre 10

Lors d’une soirée du jeudi, la conversation tourne autour des crimes impunis. Laurent et Thérèse échangent un regard complice.

Chapitre 11

Profitant d’une promenade en barque à Saint-Ouen, Laurent étrangle et noie Camille. Avant de tomber à l’eau, ce dernier le mord au cou. Thérèse a une crise de nerfs. Laurent repart à Paris pour annoncer la nouvelle à Madame Raquin.

Chapitre 12

Laurent se rend d’abord chez le commissaire Michaud. Ce dernier annonce la triste nouvelle à Madame Raquin, qui s’effondre. Puis Camille et Michaud vont chercher Thérèse qui feint la maladie pour ne pas avouer le crime.

Chapitre 13

Le corps de Camille n’a pas été retrouvé. Chaque jour, Laurent va à la Morgue en le cherchant. Enfin, il le voit. Le cadavre est horrible. L’acte de décès est établi. Le corps est enterré.

Chapitre 14

Après trois jours de fermeture, la mercerie réouvre ses portes. Thérèse console Madame Raquin. La mère de Camille est dévastée.

Chapitre 15

Le jeudi, sans Camille, les parties de dominos reprennent.

Chapitre 16

Plus d’une année s’est écoulée depuis le meurtre de Camille. Thérèse et Laurent se sont éloignés. Elle s’adonne à la lecture et lui a pris une nouvelle maîtresse. Puis un soir, elle lui dit « Marions-nous et je serais à toi ».

Chapitre 17

Laurent et Thérèse font des cauchemars. Le cadavre de Camille les hante.

Chapitre 18

Ils sont convaincus que le mariage est la solution pour échapper au fantôme de Camille.

Chapitre 19

Devant la tristesse de Madame Raquin et de sa belle-fille, le commissaire Michaud tente de convaincre Laurent d’épouser Thérèse. Madame Raquin fait de même avec Thérèse. Le mariage est enfin décidé.

Chapitre 20

Il se déroule dans une ambiance morose en compagnie des amis du jeudi. Madame Raquin est satisfaite de la retenue des deux époux.

Chapitre 21

Après deux ans d’abstinence, Laurent et Thérèse se retrouvent dans la chambre nuptiale. Ils sont très anxieux, ne se touchent pas. Lorsque Laurent évoque le nom de Camille, Thérèse tressaillit. Le spectre du mort s’introduisait entre les deux époux. Leur passion était morte.

Chapitre 22

Ils ne se parlent plus. Les nuits sont de plus en plus terribles. Ils ont le sentiment de coucher avec le cadavre de Camille entre eux.

Chapitre 23

Laurent devient fou. Leurs nuits deviennent des luttes. Tantôt, ils s’éloignent, tantôt, ils s’enserrent pour empêcher Camille de s’immiscer entre eux. Rien n’y fait.

Chapitre 24

Pendant la journée, lorsqu’ils sont séparés, ils vivent mieux. Laurent se promène, Thérèse s’occupe de la boutique. Les soirées du jeudi ont repris. La nuit tombée, les angoisses reviennent. Madame Raquin s’affaiblit et devient presque paralysée. Personne ne se rend compte de la tension extrême qui règne entre les époux.

Chapitre 25

Pour échapper à Thérèse la journée, Laurent, qui a quitté son travail, convainc sa belle-mère de lui louer un atelier de peinture. Il y passe ses journées. Un de ses amis peintre vient regarder les ébauches. Elles ressemblent toutes à Camille. Il est désespéré.

Chapitre 26

La paralysie s’est étendue à tout le corps de Madame Raquin. Son intelligence reste intacte, mais elle ne peut s’exprimer. Écoutant Laurent et Thérèse, elle comprend qu’ils sont les meurtriers de Camille, son fils bien-aimé.

Chapitre 27

Le jeudi suivant, pendant la soirée et devant les invités, Madame Raquin dans un effort suprême trace avec ses doigts les mots suivants : « Thérèse et Laurent ont… », sans parvenir à terminer sa phrase.

Chapitre 28

La tension est à son comble. Laurent et Thérèse, rongé par leur crime, ne peuvent plus se supporter, s’accusant l’un l’autre d’être l’instigateur du meurtre. Madame Raquin est le témoin muet et implacable de leurs aveux.

Chapitre 29

Thérèse change d’attitude. Devant sa belle-mère, elle pleure et se repent de son crime. Ses fausses confessions sont un supplice pour la vieille femme impotente. Elle se met à faire l’éloge de Camille, ce qui rend Laurent fou furieux. Toutes leurs querelles se terminaient par des coups.

Chapitre 30

Thérèse demande à Suzanne, la femme d’Olivier, le fils du commissaire, de venir s’occuper de sa belle-mère. Les clients ont déserté la mercerie. Pendant ce temps, elle erre dans la ville. Laurent est obsédé par sa blessure au cou. De rage, il tue François, le chat tigré qu’aimait Madame Raquin.

Chapitre 31

Laurent extorque 5 000 francs à sa femme. Tous deux mènent une vie de débauche, chacun menaçant l’autre de tout avouer à la police. Chacun pense à tuer l’autre pour mettre fin à ce cauchemar. Laurent se procure du poison et Thérèse un grand couteau.

Chapitre 32

À l’issue de la dernière rencontre du jeudi soir, les époux se retrouvent seuls. Chacun devine les intentions meurtrières de l’autre. Ils s’embrassent une dernière fois, puis avalent le poison ensemble.

Présentation des personnages

Thérèse Raquin : fille d’un officier français et d’une femme Africaine, elle est recueillie, enfant, chez les Raquin. Elle s’occupe de Camille, son cousin, puis l’épouse. Elle le pousse à assassiner son mari.

Camille : fils de Madame Raquin, maladif et fragile, surprotégé par sa mère pendant son enfance. Il travaille comme commis dans l’administration.

Madame Raquin : mère de Camille qu’elle entoure de soin depuis son plus jeune âge. Elle oblige Thérèse à s’occuper de son fils.

Laurent : ami de Camille, peintre raté et petit fonctionnaire oisif, il devient l’amant de Thérèse qu’il finit par épouser après la mort de Camille, dont il est l’auteur principal.

Grivet : collègue de Camille qui vient tous les jeudis soir jouer aux dominos.

Commissaire Michaud : ami de Madame Raquin, lui aussi, présent avec son fils Olivier et sa femme Suzanne pendant les soirées du jeudi.

Le chat François : chat de Madame Raquin, haï par Laurent, car il semble tout comprendre.

Analyse de l’œuvre

Un roman naturaliste

L’œuvre est publiée en 1867. Emile Zola a 26 ans. C’est un succès. Zola, connu pour ses descriptions détaillées, observe la réalité et tente de la transcrire de manière quasi-scientifique. Le naturalisme est connu pour la minutie des détails qui se retrouvent dans les romans de Zola : description des lieux, des personnages et de leurs sentiments. Dans Thérèse Raquin, ces sont les humeurs et les pensées des personnages qui sont détaillées de manière chirurgicale : Laurent est un sanguin, Thérèse nerveuse, colérique, Michaud flegmatique. Zola s’est beaucoup intéressé à la médecine et en particulier à la psychiatrie. La folie est au cœur de l’œuvre.

Le choc des personnages

Zola joue tout au long du roman sur les caractères opposés des personnes. D’abord avec le couple Camille Thérèse. Le premier est mou, faible, la seconde est vive. Puis, de manière beaucoup plus approfondie, c’est le fil rouge du roman, l’écrivain insiste sur les caractères de Thérèse et de Laurent, unis dans une aventure macabre, mais que tout oppose, comme des aimants qui se repoussent. Follement épris l’un de l’autre, Thérèse et Laurent se repoussent dès que le forfait a été accompli. En tuant Camille, ils ont tué leurs désirs.

Un sens moral

La trame du roman est banale. Deux amants tuent le mari de la femme pour pouvoir vivre ensemble. Mais ce qui semble les unir (le meurtre) devient la pierre d’angle de leurs querelles. Dans une spirale dramatique, ils n’arrivent pas à surmonter l’acte qui a fondé leur union. Devant deux témoins silencieux, Madame Raquin et François le chat tigré, leur haine montent en puissance. Le suicide devient, pour eux, le seul remède. Lors de sa publication, le roman a parfois été taxé d’immoral en raison de scènes de violence et d’absence de libre-arbitre des principaux personnages. Pourtant, l’auteur impose une conclusion : le crime ne paie pas. Les meurtriers vivent un calvaire, devant lequel ils sont impuissants. Par l’écriture, Zola tente de guérir la société de ses maux.

image_pdfTélécharger cette fiche de lecture en PDF

A propos de l'auteur

lesresumes

Laisser un commentaire